A Re-evaluation of the Application of CR-39 Autoradiographs in the Textural Analysis of Uranium-bearing Samples and Thin Sections

Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013
Cette publication n'est pas offerte dans votre langue; certains de ses renseignements ont été préremplis pour la version française.
Résumé L'usage du polymère plastique CR-39 comme détecteur de traces nucléaires à l'état solide dans le but d'analyser la texture des minerais radioactifs dans les échantillons géologiques a d'abord été décrit par I.R. Basham en 1981. Les autoradiographies au CR-39 fournissent une image détaillée à haute résolution de la distribution des minéraux radioactifs in-situ dans les échantillons géologiques aux échelles macroscopiques et microscopiques. Cette technique est un moyen peu coûteux et efficace d'obtenir des informations texturales détaillées donnant un aperçu du style de minéralisation, de sa relation avec les structures primaires et secondaires de la roche hôte, et de son association avec des caractéristiques géologiques particulières ou certaines phases minérales. Bien que cette technique ne fournisse aucune information sur l'identité des minéraux radioactifs, les autoradiographies résultantes peuvent être utilisées pour la sélection de régions méritant une analyse plus détaillée par des méthodes comme la pétrographie, l’analyse à la microsonde, ou l'imagerie au MEB. Cet article résume la procédure et décrit le temps et les matériaux nécessaires à la fois pour l'exposition et la gravure du CR-39 selon l'intensité de la radioactivité émise par les échantillons.
Résumé L'usage du polymère plastique CR-39 comme détecteur de traces nucléaires à l'état solide dans le but d'analyser la texture des minerais radioactifs dans les échantillons géologiques a d'abord été décrit par I.R. Basham en 1981. Les autoradiographies au CR-39 fournissent une image détaillée à haute résolution de la distribution des minéraux radioactifs in-situ dans les échantillons géologiques aux échelles macroscopiques et microscopiques. Cette technique est un moyen peu coûteux et efficace d'obtenir des informations texturales détaillées donnant un aperçu du style de minéralisation, de sa relation avec les structures primaires et secondaires de la roche hôte, et de son association avec des caractéristiques géologiques particulières ou certaines phases minérales. Bien que cette technique ne fournisse aucune information sur l'identité des minéraux radioactifs, les autoradiographies résultantes peuvent être utilisées pour la sélection de régions méritant une analyse plus détaillée par des méthodes comme la pétrographie, l’analyse à la microsonde, ou l'imagerie au MEB. Cet article résume la procédure et décrit le temps et les matériaux nécessaires à la fois pour l'exposition et la gravure du CR-39 selon l'intensité de la radioactivité émise par les échantillons.
Accés complet à Document technique
Version PDF pour 20,00 $
Autres documents dans Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013