mai 2015

L'éloge de la mobilité ascendante

Des programmes encouragent les femmes travaillant pour Goldcorp à prendre les devants

Par Kelsey Rolfe

En 2007 et 2008, lorsqu'Anna Tudela s'est rendue dans les propriétés récemment acquises par Goldcorp au Mexique et en Amérique centrale et du Sud, elle a constaté que beaucoup de femmes travaillant sur des sites miniers possédaient des qualifications non exploitées, ce qui avait mis un frein à leurs carrières. D'après la vice-présidente des affaires réglementaires et secrétaire générale de la société, ces femmes étaient « trop timides ou n'insistaient pas suffisamment pour faire reconnaître leurs qualifications », ce qui les limitait dans leur avancement professionnel. Cette constatation a incité Mme Tuleda à aider ces femmes à reprendre confiance et à s'imposer dans la société.

Les femmes sont clairement en minorité à Goldcorp. D'après le rapport sur la diversité de 2013 de la société, les femmes représentent 12 % de la main-d'œuvre totale de Goldcorp. Mme Tudela expliquait que les femmes n'occupent que 20 % des postes du conseil d'administration et ne représentent que 23 % de l'équipe de direction supérieure.

D'après Women in Mining (WIM) Canada, les femmes représentent actuellement 14 % de la main-d'œuvre du secteur minier canadien et 12,3 % occupent des postes à haute responsabilité. « J'ai compris qu'il fallait que je fasse quelque chose pour aider les femmes travaillant à [Goldcorp], indépendamment du poste qu'elles occupent dans la société, à développer leurs compétences et leur potentiel en matière de leadership », indiquait Mme Tudela.

Elle a alors fondé le programme Creating Choices (la création de choix) à Goldcorp en 2010 pour aborder ce problème. Ce programme consiste en un séminaire de deux jours dédié au développement professionnel à l'intention des femmes ; il est proposé tout au long de l'année et aide les participantes à reprendre confiance et à rétablir leur estime de soi tout en les encourageant à définir des objectifs professionnels et à s'orienter vers des postes à haute responsabilité.

Résultats réels

Depuis son commencement, le programme a permis à plus de 1 200 femmes de décrocher un diplôme dans tous les pays dans lesquels Goldcorp est établie, et son succès a incité Mme Tuleda à lancer cette année Growing Choices (la diversification des choix), une nouvelle phase du programme, dont le nom est révélateur. En poursuivant les compétences développées dans le cadre du programme initial Creating Choices, la seconde étape apprend aux participantes à « se démarquer en tant que chefs de file », à prévoir leur réussite professionnelle et à établir un réseau ainsi qu'à renforcer les relations qui les aideront à progresser dans leur carrière.

D'après Mme Tuleda, ce programme est indispensable étant donné qu'il encourage les femmes à constamment saisir des occasions et des possibilités qui pourraient ne jamais se présenter à elles. « Souvent, nous avons peur de sortir du lot et de dire " Je veux relever ce défi, je veux tenter ma chance " », indiquait-elle, « car nous pensons qu'il faut d'abord prouver que nous sommes surqualifiées avant de pouvoir dire que nous sommes prêtes ».

Mme Boi Linh Van, chef de l'équipe d'ingénierie à la mine d'or Musselwhite de Goldcorp au lac Opapimiskan, en Ontario, et diplômée de Creating Choices, connaît bien ce sentiment. Elle a pris part au programme en 2011 alors qu'elle vivait à Vancouver, où elle suivait un programme d'observation du directeur de l'exploitation de Goldcorp au siège de la société. La décision d'envoyer sa candidature n'a cependant pas été simple, expliquait-elle.

« Je n'étais pas sûre de pouvoir faire [ce travail], mais nombre de mes collègues m'ont conforté en me disant que je ne devais pas manquer cette occasion et que j'y parviendrais », se rappelait-elle. « Je travaillais pour la société depuis plusieurs années et je n'avais jamais envisagé de changer de poste, ni pensé à ma carrière [ou] à ce à quoi j'aspirais réellement. »

Mme Van, qui a commencé à travailler pour Goldcorp en 2003 en tant qu'ingénieure stagiaire et se décrivait comme « plus introvertie », s'est rapprochée de Mme Tuleda à Vancouver et s'est inscrite au programme. Elle expliquait que cela lui avait appris à davantage saisir les occasions qui se présentaient à elle.

« [Il y a quelques temps], il m'aurait fallu des années avant de me décider à saisir ces occasions ; aujourd'hui, je sais que, même si je ne suis pas parfaite ou si les choses ne se déroulent pas comme prévu, ce n'est pas grave », indiquait-elle. « Il faut s'imposer. »

Une occasion en interne

Alors qu'elle préparait le programme Creating Choices en 2010, Mme Tuleda a invité à Vancouver 16 femmes travaillant dans les exploitations et les bureaux régionaux de Goldcorp afin de débattre du programme le plus pertinent pour les femmes dans la société. Goldcorp s'est associée à la société de communications The Humphrey Group et a modifié son programme existant à quatre modules de manière à respecter la culture de la société. « Nous devions créer un programme permettant aux femmes de s'identifier aux exemples et aux expériences de leur vie quotidienne », expliquait Mme Tuleda.

Ceci s'est traduit par un programme à six modules enregistré en anglais et en espagnol et comportant des vidéos.

Les premiers modules du programme Creating Choices apprennent aux femmes à renforcer leur estime de soi, à définir des objectifs pour leur future carrière et à saisir les occasions pour lesquelles elles ne se sentent pas forcément prêtes. Les trois derniers sont axés sur les compétences relatives au leadership, à savoir une communication efficace et ce que Mme Tuleda appelle « le développement d'une présence de chef de file ».

Outre Creating Choices et Growing Choices, ce programme dispose également d'un troisième élément qui rapproche les femmes ayant pris part aux ateliers d'un(e) conseiller(ère) dans la société. En fonction de l'expérience de ces femmes et de leurs objectifs professionnels, Mme Tuleda les associe à un(e) conseiller(-ère) occupant un poste à plus haute responsabilité dans la société ; ils/elles organisent une réunion ou une téléconférence tous les deux mois pendant une année pour discuter du perfectionnement professionnel. Le conseiller peut être une femme ou un homme, mais Mme Tuleda indiquait qu'elle s'assure que les femmes rattachées à ce(tte) conseiller(-ère) et le(la) conseiller(-ère) ne travaillent jamais dans la même exploitation.

Plutôt que de faire venir des instructeurs extérieurs pour le programme, Goldcorp a adopté une approche consistant à former des femmes au sein de la société pour qu'elles puissent diriger ces programmes avant de retourner sur leurs sites miniers respectifs et y proposer le programme Creating Choices.

Kaeli Gattens, coordinatrice de la gestion des changements dans les bureaux de Mexico de Goldcorp, faisait partie de ces instructrices. Alors qu'elle travaillait comme stagiaire en relations avec les investisseurs au siège de Goldcorp en 2012, elle a rencontré Mme Tuleda, qui l'a encouragé à rejoindre ce groupe d'instructrices.

« J'avais commencé à travailler dans la société relativement jeune, et certains de ces [modules], notamment ceux qui consistaient à nous faire reprendre confiance et à apprendre à nous faire entendre, avaient vraiment un sens pour moi », se souvient Mme Gattens. « Dès que je me suis retrouvée dans ce cours avec d'autres femmes, j'ai su que c'était exactement ce dont j'avais besoin pour approfondir mes compétences et pour poursuivre ma carrière chez Goldcorp. »

Après son stage, Mme Gattens a commencé à travailler à plein temps dans le domaine des communications en entreprise, puis en 2014, elle est partie s'installer au Mexique. Les qualifications qu'elle avait développées durant le programme l'ont encouragé à accepter le poste, malgré les grandes différences qu'il présentait avec les fonctions qu'elle occupait auparavant.

« Cette décision n'a pas été facile à prendre car je pensais rester dans le domaine des communications et des relations avec les investisseurs », expliquait-elle, « mais [le programme] m'a montré [...] que rien ne m'empêche de passer d'une discipline à une autre. Il m'a encouragé et m'a permis de réaliser que la gestion des changements est un domaine qui m'intéresse vraiment ».

Exclusivement réservé aux femmes

Mme Tuleda rattache les stagiaires à des conseillers hommes et femmes ; cependant, les formateurs du programme Creating Choices sont exclusivement des femmes, tout comme les participants. D'après Mme Tuleda, des hommes travaillant dans la société ont exprimé leur souhait de prendre part à ce programme, mais elle a décidé de réserver les programmes Creating Choices et Growing Choices aux femmes. La raison, expliquait-elle, est que la présence d'hommes pourrait intimider certaines femmes et les inciter à ne pas s'exprimer ouvertement.

« C'est un mécanisme que l'on observe partout », indiquait-elle. « Dans une réunion à laquelle participent deux femmes et dix hommes, les femmes ne s'expriment pas à moins qu'elles [...] aient une vraie force de caractère, mais la plupart du temps, elles ne disent pas un mot. Mettez ces femmes en compagnie de dix autres femmes et toutes s'exprimeront. »

Les participantes développent des liens d'amitié et un réseau qui persisteront une fois le programme terminé. « Pendant ces deux journées, nous sommes en toute confiance au sein du groupe qui participe au programme et l'environnement est très favorable », expliquait Mme Gattens. « Toutes ces femmes sont dans la même situation, aussi ce programme nous permet de faire face aux divers enjeux que l'on rencontre en tant que femmes dans l'industrie minière, ainsi que de partager notre vécu et nos expériences. »

Traduit par Karen Rolland

Suivant : Les établissements scolaires se renouvèlent
Un partenariat entre une société minière, une ONG et le gouvernement fédéral permet de moderniser des établissements scolaires au Burkina Faso


Retour à la table des matières | Article de fond : S’adapter à la vie au campement | Voyage : Stratoni, Grèce | Profil de projet : Le complexe de Kassandra

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF