août 2014

Mot du président

L’écart en matière de sécurité

Par Sean Waller

Sean_WallerLes sociétés minières canadiennes ont des projets partout dans le monde et sont respectées à l’échelle mondiale pour leur technologie et leur expertise. Mon expérience de travail dans d’autres pays et cultures est un fait marquant de ma carrière, et j’encouragerais tout le monde à travailler à l’étranger s’il en avait l’occasion.

Cependant, il faut être prudent. Dans de nombreux pays en développement la sécurité personnelle est loin d’être aussi importante qu’au Canada. Vous le constaterez immédiatement sur la route. Je trouvais que les habitudes de conduite automobile, particulièrement dans certains pays en développement, étaient extrêmement dangereuses. Je me souviens clairement le jour où nous avions évité un accident de justesse en quittant un aéroport au nord du Pérou. Notre conducteur a immédiatement pris la voie inverse sur laquelle roulait un vieux camion. Je me souviens encore des yeux horrifiés du conducteur de ce camion qui, heureusement, avait de bons freins (ce qui n’est pas toujours une certitude!). Un autre facteur important est l’exécution de nombreux projets miniers dans des régions très éloignées, qui ne nous permet pas de recevoir immédiatement de l’aide médicale d’urgence en cas d’accident.

De plus, les soins médicaux de plus longue durée et le soutien social peuvent être difficiles à obtenir, s’ils existent. Les répercussions persistantes d’une blessure grave peuvent être désastreuses, quel que soit l’endroit où a lieu l’incident. Cependant, ils sont souvent plus considérables dans les pays en développement, en raison du manque de soutien après l’accident ou des possibilités d’emploi si la victime ne peut reprendre son ancien poste. Pourtant, malgré cela, la tolérance au risque est très élevée dans beaucoup de pays en développement. Ce qui signifie que nous négligeons tout aussi la sécurité en milieu de travail, malgré les efforts intensifs déployés par la direction pour transmettre une culture de la sécurité.

Les sociétés minières canadiennes travaillent très fort pour inculquer une culture de la sécurité là où elles opèrent, et le dossier de sécurité de notre industrie est exceptionnel. À mon avis, c’est l’outil le plus important de la trousse des pratiques exemplaires que nous pouvons apporter lorsque nous travaillons à l’étranger.

Sean Waller
Président de l’ICM

Traduit par SDL

Retour à la table des matières | Article de fond : les noms à connaître 2014 | Profil de projet : Red Chris | Section technologie : équipement lourd | Section Voyage : Antofagasta, Chili | Section Communauté : les actualités de l'ICM du Canada et d'ailleurs

Autres sections : 
Actualités
À la une
Chroniques
Outils de travail
Folklore minier
Résumés techniques

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF