mai 2014

Les actualités de l'ICM du Canada et d'ailleurs

Compilé par Herb Mathisen

L'AMC présentera la première remise des prix VDMD au congrès de l'ICM 2014

Ces dix dernières années, l'Association minière du Canada (AMC) a mis en lumière certaines des exploitations minières les plus performantes du Canada dans le cadre de son initiative « Vers le développement minier durable » (VDMD). Cette année, l'AMC a attribué deux tous nouveaux prix pour célébrer les accomplissements remarquables dans les domaines de l'engagement communautaire et l'excellence environnementale. « Nous avons décidé de créer des prix qui reconnaissent et célèbrent les travaux de qualité menés dans le secteur », déclarait Pierre Gratton, président et directeur général de l'AMC. « Nombre de nos sociétés membres travaillent dur pour mettre en œuvre des initiatives et des projets innovants qui placent la barre encore plus haut pour le reste de l'industrie. Ces prix doivent aussi constituer une motivation pour les sociétés. Nous avons été impressionnés du nombre de nominations reçues cette année et de la qualité des initiatives proposées. » Le nom des vainqueurs sera révélé lors du congrès de l'ICM 2014.

Finalistes du prix VDMD en matière d'engagement communautaire

Glencore Canada : pour ses efforts visant à attirer et retenir les travailleurs inuits de talent dans sa mine Raglan du nord du Québec

S'appuyant sur des initiatives antérieures, Glencore a créé un nouveau programme en 2013 intitulé RIDE (Rapid Inuit Development and Employment) visant à encourager la mobilité interne des employés inuits et à collaborer avec des établissements d'enseignement afin d'offrir aux étudiants inuits des bourses et des opportunités d'emploi.

Iamgold Corporation : pour avoir lancé un programme dédié aux jardins maraîchers dans les communautés vivant aux alentours de la mine Essakane au Burkina Faso

Les populations dans cette région dépendent largement de l'élevage de bétail et de la production aurifère pour vivre. Afin de créer d'autres sources de revenus pour les collectivités vivant près de sa mine tout en améliorant la sécurité alimentaire et en luttant contre la pauvreté dans cette région désertique, Iamgold collabore depuis 2009 avec des groupes de la communauté afin de développer des jardins maraîchers, qui se sont rapidement imposés comme une grande réussite.

Rio Tinto/Iron Ore Company of Canada : pour avoir contribué à gérer la croissance à Labrador City, dans la région de Terre-Neuve-et-Labrador

Lorsque les activités minières s'intensifient, les villes sont confrontées à des pressions croissantes, notamment une hausse des prix des logements et un manque d'infrastructure et de services sociaux. En 2006, la Compagnie minière IOC du Canada a adopté une approche progressiste en vue de résoudre ces problèmes en mettant sur pied un comité consultatif communautaire et un groupe de travail régional qui œuvre à assurer à la région une infrastructure communautaire et des services de logements, de santé et d'urgence adéquats ainsi que des possibilités de formation pour les habitants.

Vale : pour avoir assuré le développement et la diversification économiques de Thompson (Manitoba)

Depuis plus de 50 ans, la ville de Thompson est devenue un véritable carrefour de services régionaux pour le nord du Manitoba. Cependant, Vale réduira ses activités d'ici 2015, aussi la société aide la ville à prévoir son avenir. En 2011, Vale a réagi de manière proactive en finançant et en prenant part au lancement du groupe de travail sur la diversification économique de Thompson. Ce groupe a mis sur pied des plans d'action pour le développement et la diversification économiques en assurant la participation des collectivités autochtones, du gouvernement et des organisations communautaires.

Finalistes du prix VDMD en matière d'excellence environnementale

Dominion Diamond Corporation/Rio Tinto: pour la surveillance des grizzlis dans les Territoires du Nord-Ouest (TNO)

La mine Ekati de la Dominion Diamond Corporation et la mine Diavik de Rio Tinto ont mis sur pied un programme portant sur l'ADN du grizzli dans les Territoires du Nord-Ouest en 2012. Cette étude à grande échelle englobe une zone de 16 000 kilomètres autour des deux exploitations et permettra de déterminer si, au fil du temps, les activités minières ont une influence sur l'abondance relative et la répartition des grizzlis à l'aide d'échantillons de poils qui seront recueillis et soumis à une analyse d'ADN.

Iamgold Corporation: pour le lancement d'un programme de reboisement aux alentours de sa mine Essakane au Burkina Faso

Les collectivités vivant aux alentours de la mine Essakane dépendent des arbres pour faire du feu, cuisiner et pratiquer la médecine traditionnelle. Des arbres ayant dû être coupés pour construire la mine, Iamgold a lancé un programme de reboisement en 2009 afin de compenser la perte de biodiversité de la région et s'est fixée l'objectif de planter 100 000 arbres (bois vif) d'ici la fin de ses activités. Iamgold a dispensé une formation de pépiniériste à des groupes de femmes qui, depuis le début du programme, ont planté plus de 200 000 arbres.

Syncrude Canada : pour la remise en état des zones humides dans le nord de l'Alberta

En s'inspirant des tourbières basses du nord de l'Alberta, Syncrude a mis en place une équipe interdisciplinaire d'experts qui a lancé l'initiative Sandhill Fen Research Watershed en 2007 pour remettre en état une structure de résidus miniers. La construction du bassin versant, qui s'est terminée en 2012, a été développée sur une superficie de 52 hectares de terres sur une partie du terrain qui était anciennement une mine de 60 mètres de profondeur. Ce projet n'en est qu'à ses débuts, mais les résultats sont extrêmement encourageants. Des études portant sur la tourbe montrent qu'il est possible de transplanter la partie vivante de la tourbe de son milieu naturel et de la faire pousser dans une zone nouvellement construite. De plus, de nombreuses plantes indigènes ont pris racine et poussent sans jamais avoir été plantées.

Vale : pour la surveillance de la qualité de l'eau près de son exploitation de la baie Voisey dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador

Les installations de la baie Voisey de Vale dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador, en collaboration avec le gouvernement provincial, ont mis en place des pratiques exemplaires pour l'industrie grâce au partenariat de surveillance en temps réel de la qualité de l'eau, un programme qui fournit des renseignements en temps quasiment réel sur la qualité de l'eau s'écoulant à proximité de la mine et de l'usine de concentration. Ces renseignements sont utilisés par les membres de la collectivité pour améliorer les connaissances traditionnelles, étant donné que le niveau, le débit et la température de l'eau permettent de prévoir les habitudes migratoires de l'omble chevalier. Suivant : La section de soutien de Sudbury

Traduit par Karen Rolland

Page 1 de 5 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF