sept/oct 2012

Magnat de la loi sur l’exploitation minière

Michael Bourassa, avocat chez Fasken, nommé avocat de l’année à trois reprises

Par Virginia Heffernan

Si l’avocat du secteur minier de l’année, Michael Bourassa, pouvait conseiller les jeunes avocats démarrant une carrière en exploitation minière, il leur dirait de joindre autant d’associations industrielles que possible.

« Apprenez à connaître les gens de l’industrie, pas seulement les autres avocats, mais aussi les géologistes », affirme Bourassa, un partenaire de Fasken Martineau à Toronto, qui a été nommé l’avocat du secteur minier de l’année par Who’s Who Legal au cours des trois dernières années.

Bourassa affirme que son engagement dans les organisations, comme l’ICM et l’ACPE, est l’un des aspects les plus satisfaisant de sa carrière et l’aide à comprendre ce qui motive les intervenants de l’exploration et de l’exploitation minière. Il siège sur le conseil d’administration de l’ACPE et est vice-président du comité de la loi sur les activités d’exploitation minière de l’Association internationale du barreau.

Son dévouement envers ces organisations, son expertise en analyse de cas et son réseau étendu de contacts internationaux font de Bourrassa un leader au sein de ses collègues. Lorsque questionné par Who’s Who Legal, un des répondants l’a décrit comme une « force de la nature dans le monde minier. »

Bourassa est un expert en entente commerciale, en coentreprise, en redevances et en options. Il a une grande expérience en bonne et due forme en matière de titres, de questions techniques et des risques environnementaux, et il a écrit des articles sur les tendances en matière de responsabilité sociale des sociétés de l’industrie, dont plusieurs ont été publiés dans le magazine de l’ICM.

« Nous sondons des avocats de pratique privée reconnus dans le domaine, ainsi que des avocats généraux, dans toutes les grandes juridictions pour identifier un groupe sélect de praticiens que les clients et collègues considèrent dominant dans le domaine, explique Richard Woolley, rédacteur adjoint de Who’s Who Legal. Nous tentons d’offrir une image précise des avocats particulièrement actifs et qui ont impressionné les répondants au cours de la dernière année ou des 18 derniers mois. »

Depuis sa chambre d’hôtel de Vienne en Autriche, où il était en vacances en juin, Bourassa a affirmé au magazine de l’ICM que l’entente la plus intéressante sur laquelle il avait récemment travaillé était la formation de la coentreprise entre Adriana Resources et WISCO, une des filiales importantes du groupe chunois Wuhan Iron & Steel . L’entente procure une participation de 60 pour cent à WISCO dans le domaine de minerai de fer Lac Otelnuk d’Adriana au Nunavuk (Québec) et une participation de 20 pour cent dans Adriana en échange de 120 millions de dollars.

« Il s’agira probablement du plus grand projet de minerai de fer au Canada une fois construit. C’est également un exemple de la façon dont la Chine travaille avec les entreprises canadiennes pour faire l’acquisition et développer des actifs importants, ajoute Bourassa, qui a négocié au nom d’Adriana pendant tout près d’un an. C’était une entente complexe sur le plan de sa structuration et plusieurs avocats y participaient. »

Bourassa a parcouru un long chemin depuis ses prairies natales. Né d’une famille d’agriculteurs en Saskatchewan, il a obtenu un baccalauréat en géographie physique de l’université de la Saskatchewan en 1976, puis a travaillé pour Uranerz Exploration and Mining dans les champs d’uranium de l’Athabasca au nord de la province.

Cette première expérience dans l’industrie a fait de Bourassa le candidat idéal pour un emploi de nature juridique au ministère du Développement du Nord et des Mines de l’Ontario après avoir obtenu son diplôme de l’école de droit de l’université en 1984 et été admis au barreau de l’Ontario deux ans plus tard.

Il est demeuré au ministère jusqu’en 1990, puis a accepté un poste chez Aird & Berlis. Il s’est joint à Fasken Martineau en 2003 et il est aujourd’hui coordonnateur du groupe Mines et financement minier du cabinet.

En plus de Bourassa, huit autres avocats du secteur minier de Fasken figuraient sur la liste 2012 de Who’s Who Legal, notamment : John Turner et Charles Higgins à Toronto; Andrew Gabrielson et Josh Lewis à Vancouver; Jean Gagné à Québec; Thomas Wexler à Londres; Tanneke Heersche à Johannesburg; et Jean-Claude Petilon à Paris.?

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF