août 2012

Pour débuter sur de bonnes bases

Première récompense Hatch et ICM sur la sécurité portant sur la phase de construction

Par Ernest Hoffman

La communauté de l'industrie minière récompense les entreprises présentant des pratiques sécuritaires au cours de leurs activités minières, mais ne félicite pas officiellement les entreprises qui font des efforts spéciaux pour mettre en pratique et promouvoir la sécurité au cours de la phase complexe de construction de la mine... C'était en tout cas le cas jusqu'à présent.

Chris Twigge-Molecey, ancien président de l'ICM et conseiller supérieur chez Hatch, a initié la création de la récompense de Hatch-ICM en matière de sécurité du développement de projet minier et de prospection de minéraux, qui vise à promouvoir une culture de la sécurité au cours de la phase de construction des mines.

Pour pouvoir remporter cette récompense, une entreprise doit avoir terminé un important projet de construction au Canada au cours des 12 mois précédant sa candidature et le propriétaire du projet ou l'entreprise de gestion du projet doit être membre de l'ICM.

Bien que la récompense vise uniquement les projets canadiens de membres de l'ICM, Hatch, seul contributeur financier à la récompense, s'engage vivement à définir une norme mondiale de pratiques recommandées pour la phase de construction d'une mine. « La culture de la sécurité varie réellement en fonction de la région », explique Tony Hylton, directeur général mondial du groupe de livraison de projet de la division d'exécution de projet de Hatch. « Nous essayons de développer une uniformité mondiale, afin que les systèmes et procédures ainsi que la culture que nous respectons à Hatch soient en place lorsque nous accédons à une région présentant davantage de défis et nous ne faisons aucun compromis en la matière. »

Cependant, les pressions qui s'appliquent au développement d'un projet étant très différentes de celles s'appliquant au fonctionnement régulier, l'intégration de changement étant plus facile à dire qu'à faire, la détermination et la récompense de pratiques recommandées peut présenter un défi unique. Les grands projets tendent à se dérouler dans des régions reculées, à être d'une échelle gigantesque et à occuper des sites uniques. Cela signifie qu'un projet fait intervenir plusieurs équipes d'entrepreneurs, chacune ayant des normes et des approches différentes en matière de sécurité.

« Pendant les activités régulières, un projet peut compter 3 000 travailleurs et, chaque année, quelques personnes sont ajoutées lors de départs ou de retraites, mais une certaine continuité est conservée », explique Robert Francki, directeur général mondial du groupe de livraison de projet de la division ingénierie de Hatch. « Lors du développement d'un projet, l'entreprise de gestion de projet est généralement impliquée, puis nous embauchons de six à plusieurs douzaines d'entrepreneurs au nom du propriétaire ».

Les critères de sélection pour recevoir la récompense se basent sur une analyse des indicateurs préalables et rétrospectifs, afin d'assurer que les normes de sécurité sont respectées par toutes les équipes concernées au cours de la phase de construction du projet. « Un indicateur préalable (de tendance) est la preuve de l'application d'un très bon plan de sécurité et programme de formation pour le projet », ajoute Dan Welshons, directeur mondial de la santé et de la sécurité pour le groupe de livraison de projet de Hatch, et qui dirigeait l'équipe de définition des critères. « Nous considérons ensuite les indicateurs rétrospectifs, tels que les statistiques de blessures engendrant une perte de temps, qui ne sont pas connus lors de la mise en place des programmes, mais qui démontrent leur réelle efficacité ainsi que la qualité de l'application de la phase d'exécution.

Trois ou quatre années peuvent être nécessaires pour qu'un projet soit terminé et il n'existe pas plus d'une demi-douzaine de gros projets de construction au Canada chaque année; les candidatures pour la récompense sont donc considérées sur trois ans afin que chaque projet soit évalué équitablement. Hatch commandite la récompense et un panel d'ICM, comprenant des membres du comité John T. Ryan de la récompense en matière de sécurité, jugent les projets nominés.

« Chaque année, les juges peuvent décider que même le meilleur candidat n'a pas atteint le niveau d'excellence requis pour obtenir la récompense et ne pas désigner de gagnant cette année-là, précise Francki. Ce sera alors un message puissant. »

Le premier gagnant de la récompense Hatch-CIM de sécurité en développement de projets miniers et de prospection de minéraux sera annoncé lors du gala de récompenses du congrès de l'ICM en 2013 qui aura lieu à Toronto.

Découvrez les autres prix d’excellence de l’ICM.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF