février 2008

Mot du président

Évaluation du mandat de l’ICM

Par J. Popowich

Alors que mon mandat en tant que président de l’ICM tire à sa fin, je profite de l’occasion pour effectuer un retour sur la dernière année et tenter d’évaluer ce que j’ai appris à propos de l’ICM, de son rôle actuel et de son avenir.  Nous sommes un organisme de classe mondiale basé sur les connaissances et axé sur le partage de nos connaissances pour le développement de meilleures pratiques ainsi que pour notre développement personnel.  Toutefois, nous sommes un organisme complexe constitué de nombreuses sections, districts et sociétés. Ensemble, et avec le personnel permanent à Montréal et à Calgary, nous formons un organisme de bénévoles entièrement dédiés à la cause de l’ICM.  Notre mandat est vaste, il va de la découverte et de l’extraction de minéraux et d’hydrocarbures à la fabrication de métaux et de matériaux pour le plus grand bien de la société.

À partir de mes observations sur ce vaste mandat, je me demande si nous pouvons être suffi­samment ciblés pour créer une meilleure valeur pour nos membres, nos industries et la société en général.  Nous sommes toujours un organisme à vocation technique, mais nous nous engageons de plus en plus vers un volet plus délicat de nos travaux – notre durabilité et les responsabilités sociales corporatives envers nos communautés et les intervenants.  Notre mandat est maintenant de plus en plus complexe.  Nous avons vu également un accroissement du nombre d’associations compétitrices qui se sont développées dans des secteurs bien particuliers et bien ciblés de notre champ d’action.

Il y a quelque temps, nous avons entrepris des sessions de planification stratégique dans le but d’analyser notre organisme actuel et notre manière de fonctionner.  Nous avons effectué beaucoup d’améliorations au cours des dernières années en offrant une valeur à nos membres, incluant la gouvernance d’un vaste organisme sans but lucratif.  Est-ce suffisant?

Que nous réserve l’avenir?  Pouvons-nous faire absolument tout pour l’ensemble de notre industrie?  Je crois fermement que nous avons réussi dans de nombreux domaines, mais, étant donné notre mandat qui s’élargit de plus en plus, comment pouvons-nous être encore plus ciblés tout en offrant encore plus à nos membres?

Il sera temps cette année de nous poser de telles questions.  En attendant, nous avons beaucoup de travail à faire!

Jim Popowich, Président de l’ICM

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF