juin/juillet 2007

NovaGold

De grands développements verts

. Par C. Hersey

Dans un monde où « vert » signifie rentable, les compagnies minières s’efforcent d’utiliser des techniques écologiques et de redonner aux communautés dans lesquelles elles travaillent. NovaGold est justement l’une de ces compagnies chefs de file.

L’ancienne compagnie NovaGold avait été plus ou moins mise sur les tablettes en 1997; l’année suivante, deux géologues travaillant pour Placer Dome Inc. recherchaient des propriétés intéressantes dans le but de fonder une compagnie. Connaissant déjà bien Donlin Creek, ils ont formé une coentreprise avec Placer Dome. Ce fut la renaissance de NovaGold. Quatre projets majeurs, tous verts, démarrent actuellement en Alaska et en Colombie-Britannique.

Exploitations Nome

La compagnie Nome Operations, située en Alaska, comporte trois projets : Rock Creek, Big Hurrah et Nome Gold. La construction des deux premiers a débuté en août 2006, dès l’obtention des principaux permis. Les projets sont situés en partie sur les 14 000 acres de terrains appartenant à NovaGold et en partie sur 20 000 acres loués des corporations autochtones de Bering Straits et de Sitnasuak. NovaGold et Alaska Gold ont tenu de nombreuses consultations publiques entre 2003 et 2006 afin de permettre aux communautés de poser des questions et de souligner leurs préoccupations.

Rock Creek devrait produire environ 100 000 onces d’or par année. Le gisement de Big Hurrah est plus petit, mais il a une teneur plus haute; ce minerai sera acheminé par camion au concentrateur de Rock Creek pour le traitement. Lorsqu’elles seront en production, Rock Creek et Big Hurrah seront les premières mines de « roches dures » à ciel ouvert dans la péninsule de Seward. Lorsque la production débutera au troisième trimestre de 2007; NovaGold passera de l’exploration/ développement à la production.

Nome Gold, la troisième propriété du trio, possède des ressources mesurées et indiquées de 1,6 million d’onces d’or et les ressources inférées atteignent 250 000 onces. Durant le dernier siècle, les gisements alluvionnaires ont produit près de 5 millions d’onces d’or provenant de gisements peu profonds de sable et gravier. Les champs aurifères de Nome produisaient environ 25 000 onces d’or alluvionnaire par année, jusqu’en 1998, alors que l’exploitation a fermé en raison des bas prix de l’or. Cette mine est l’une des plus grandes sources d’agrégats de construction sur la côte du Pacifique; l’extraction du sable et du gravier a rapporté annuellement de 1 à 3 millions de dollars US au cours des derniers six ans. La compagnie songe aussi à redémarrer la production d’or alluvionnaire, visant 25 000 onces d’or en plus de plusieurs millions de tonnes de sable et de gravier.

Galore Creek

La propriété de 215 000 acres Galore Creek est située dans la ceinture aurifère de Stikine dans le nord-ouest de la Colombie- Britannique. Galore Creek sera développée comme mine à ciel ouvert de cuivre-or; elle sera parmi les gisements cuivre-or porphyrique les plus grands et à plus haute teneur en Amérique du Nord. Selon une étude de faisabilité présentée en octobre 2006, le projet devrait produire plus de 432 millions de livres de cuivre et 400 000 onces d’équivalent d’or (341 000 onces d’or et 4 millions d’onces d’argent) dans les cinq premières années de production. Les coûts en capitaux sont estimés à 2 milliards de dollars; la construction devrait débuter en 2007 et la production en 2012. NovaGold est actuellement dans les phases finales d’obtention des permis.

La première phase de construction, d’une durée de 24 mois, ciblera l’accès et la construction des infrastructures : routes, ponts et pipelines. La seconde phase ciblera les installations de la mine proprement dite, dont le parc à résidus et l’usine de traitement.

Le projet Galore Creek est situé dans le territoire traditionnel des Tahltans, avec lesquels NovaGold a établi un très fort partenariat, assurant bénéfices mutuels et collaboration. Selon une entente, les deux parties travailleront ensemble à la planification de la mine, à l’exploitation et à la protection de l’environnement. NovaGold fournira de la formation et des programmes d’éducation, incluant l’embauche préférentielle et l’établissement d’un fonds de bourses. Le projet Galore Creek jouit du soutien des communautés locales, des groupes des Premières Nations et des gouvernements de la Colombie-Britannique et de l’Alaska. NovaGold a aussi acheté Coast Mountain Power, une compagnie « verte »; l’énergie sera produite par un barrage au fil de l’eau.

Page 1 de 2 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF