Inscrivez-vous

Chad LePoudre

2018

Éminents Conférenciers de l'ICM

M. D. Chad LePoudre, ingénieur, est vice-président du département Géosciences et essai des matériaux à SNC-Lavalin, une société basée à Calgary et à Saskatoon. Il a, à son actif, 15 années d'expérience dans la supervision de nombreux projets géotechniques et géoenvironnementaux. Il a par ailleurs occupé pendant 10 ans des postes non techniques dans les secteurs de la construction, des ventes, de la gestion et des finances, lesquels lui ont permis d'approfondir son expérience des affaires et de la gestion de projet. Ses intérêts sur le plan professionnel portent principalement sur les disciplines liées à la gestion des résidus, notamment la reconnaissance des sols, la conception, les systèmes de gestion de la sécurité des barrages (y compris les examens de la sûreté des barrages), la gestion des travaux de construction, les systèmes de confinement, l'évaluation de la stabilité des pentes, l'installation et la surveillance des instruments ainsi que les analyses avancées en laboratoire. M. LePoudre est l'ancien président et un membre du conseil d'administration de l'association canadienne des barrages (ACB) ; il est par ailleurs membre de plusieurs comités dont le mandat est de dispenser des conseils relatifs aux barrages et aux digues à stériles. M. LePoudre enseigne plusieurs ateliers sur l'inspection des barrages, les systèmes de gestion de la sûreté des barrages et des digues à stériles, l'analyse de la stabilité des pentes, ainsi que sur les examens de la sûreté des barrages conformément aux lignes directrices de l'ACB.

Éminent Conférencier 2018-19

Résumé de la conférence

X Études de cas de défaillances des digues à stériles, statistiques et modes de défaillances

La préoccupation du public sur la sécurité des installations des digues à stériles est grandissante en raison des récents déversements de telles digues qui ont eu une incidence significative sur la population et l’environnement en Colombie-Britannique en 2004, à la mine Buenavista del Cobre, à Sonora (Mexique), en 2014 et à Bento Rodriguez (Brésil) en 2015. La rupture des digues à stériles provoque souvent des libérations soudaines d’eau et de sédiments (les stériles). Ces événements récents, bien que très médiatisés, ne sont pas des cas isolés ou particulièrement uniques. Les archives mondiales des événements historiques montrent la gravité et parfois la catastrophe qui résultent de telles défaillances. Les conséquences de ces accidents comprenaient notamment la mort, des changements de la géomorphologie fluviale et de la stabilité des talus, la propagation de la contamination entraînant la perte d’habitats aquatiques et terrestres, mais aussi des répercussions juridiques et le manque de confiance du public. Cette présentation décrira brièvement plusieurs études de cas, les statistiques empiriques des ruptures de digues à stériles et leurs origines.