Inscrivez-vous

Prix J.C. Sproule pour l'exploration dans le Nord

Pour l'excellence de l'exploration et du développement dans le Nord

Origines et conditions

X
Le Prix J.C. Sproule pour l'exploration dans le Nord a été crée en 1974 par le Conseil de l’ICM selon la recommandation de plusieurs membres de la Société pétrolière de l’ICM dans le but de perpétuer le souvenir et de reconnaître les mérites d’un homme qui, par son zèle visionnaire et son dévouement professionnel, a grandement contribué à faire connaître le grand potentiel de ressources de l’Arctique canadien.
  1. Le Prix J.C. Sproule pour l'exploration dans le Nord est remis à un individu ou à une équipe en reconnaissance d'une réalisation ou d'une contribution digne de mention apportée à l'exploration et au développement des ressources minérales dans les régions nordiques canadiennes. Les termes « contribution » ou « réalisation » s'étendent aux innovations, aux projets de recherche ou de gestion de projets, à l'éducation ou à toute autre réalisation personnelle extraordinaire qui a contribué au développement ou à la compréhension des ressources minérales dans les régions du Nord du Canada. L'expression « régions du Nord » est interprétée largement et comprend les régions centrales et arctiques du Canada.
  2. Le prix peut être offert de temps en temps selon les circonstances, mais il ne peut toutefois être accordé qu'une fois par année.
  3. La mise en candidature doit être appuyée par un minimum de 10 signatures de membres nationaux de l'ICM et elle doit parvenir au Directeur exécutif de l'Institut avant le 1er décembre de l'année précédant celle de la présentation du prix.
  4. Chaque mise en candidature doit être accompagnée d'une description authentifiée des réalisations accomplies par le candidat.
  5. Le Directeur exécutif soumettra la mise en candidature au Comité d'honneur de l'Institut.
  6. Le choix du Comité sera soumis au Conseil d'Administration pour approbation. Le rapport devra être présenté, au plus tard, à la dernière réunion Conseil précédent la réunion annuelle de l'Institut durant laquelle les prix d'excellence seront remis.
  7. Un signataire de la mise en candidature ne peut être membre du Comité d'honneur de l'ICM.
  8. Il est souhaitable que le gagnant reçoive son prix en personne à l'occasion de la Réunion générale annuelle de l'Institut suivant l'annonce des récipiendaires des Prix d'Excellence ou lors d'un autre événement tel que déterminé par le Conseil de l'Institut.
  9. Toutes les mises en candidature acceptées seront retenues pour une période de 3 ans à moins d'être retirées officiellement par une majorité des signataires ayant présenté la candidature.
  10. Les candidats devraient être des membres nationaux de l'ICM.

Nominer un(e) candidat(e)

Nominer un(e) candidat(e)

Gagnants

2019

Chantal Lavoie

Chantal Lavoie est un ingénieur minier détenant plus de 30 années d’expérience en matière d’exploitation minière à ciel ouvert et souterraine, dans des postes relatifs à l’obtention de permis, la construction, l’exploitation et la haute direction, entre autres. Il a notamment occupé les postes suivants : gestionnaire de la division souterraine de Barrick Goldstrike, chef des opérations pour les activités d’exploitation minière canadienne de De Beers, chef de la direction de Crocodile Gold, chef des opérations de la Dominion Diamond Corporation et, actuellement, chef des opérations de la Compagnie minière IOC. Né à Chicoutimi, dans le nord du Québec, il a travaillé au Québec, au Nevada, en Australie, dans les Territoires du Nord-Ouest et maintenant à Terre-Neuve-et-Labrador. Il détient une compréhension approfondie des conditions d’exploitation dans des milieux nordiques éloignés et de leurs défis physiques et sociaux inhérents. Il a participé à la construction de la mine Louvicourt et des mines de diamants Snap Lake et Victor, à l’étape préliminaire d’obtention de permis de la mine Gahcho Kué et à l’expansion des mines Meikle et Ekati. Titulaire d’un baccalauréat en génie minier de l’Université Laval, au Québec, il est ingénieur minier professionnel.

2016

Dr. James Mortensen

James (Jim) Mortensen a grandi dans un ranch près de Smithers, en Colombie-Britannique (C.-B.). Il a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise ès sciences appliquées en génie géologique à l’université de Colombie-Britannique (UBC) ainsi qu’un doctorat en sciences géologiques à l’université de Californie, à Santa Barbara. Après avoir terminé son doctorat, il a enseigné les gisements minéraux à l’UBC pendant deux ans avant de devenir chercheur scientifique à la commission géologique du Canada à Ottawa en 1985. Il est retourné à l’UBC en tant que professeur de recherche en 1992.

Il a à son actif plus de 40 ans d’expérience sur le terrain dans les études tectonique et métallogénique dans la région, lesquelles ont principalement porté sur les régions de la Cordillère septentrionale et du Bouclier canadien ainsi que sur l’Espagne, le Portugal, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Chine, le Mexique et le Tibet. Son expertise principale porte sur les gisements de sulfures massifs volcanogènes et aurifères liés à des intrusions ainsi que sur l’application de la géochronologie et des isotopes radiogéniques dans la recherche sur la tectonique et les gisements de minerais.

Charger plus