Inscrivez-vous

Prix pour la sécurité des chantiers dans le domaine des mines et du minerai de Hatch-ICM

Pour l'excellence dans la sécurité des systèmes, des performances et de la culture d'une entreprise

Origins & Conditions

X

Hatch et l’ICM considèrent que la sécurité dans l’exécution d’un projet revêt une importance primordiale et l’évaluation du rendement en matière de sécurité des candidats servira de critère pour le processus de sélection finale. Ce prix sera remis à l’équipe qui respecte ou dépasse les critères fixés. L’équipe qui remportera le prix le conservera pendant un an. Tous les renseignements fournis dans le présent dossier demeureront confidentiels.

Le projet doit respecter les critères d’admissibilité suivants : 

  1. Le donneur d’ouvrage ou l’équipe de projet doit être un membre actif de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). 
  2. Le maître d’ouvrage ou l’équipe de projet doit avoir terminé un projet d’envergure (plus de 300 000 heures de travail) au Canada dans les douze mois précédant cette mise en candidature. Les candidatures seront retenues pendant trois ans. 
  3. Toutes les installations minières et de traitement des minerais au Canada dans les secteurs des métaux, du diamant, des minéraux industriels, des sables bitumineux et du charbon sont admissibles. 
  4. Cette candidature doit être soumise par le donneur d’ouvrage. 

Soumettre une candidature

Soumettre une candidature

Gagnants

2021

Steve Wrixton, Cementation Canada Inc.

En photo : Steve Wrixton, Cementation 

L’exploitation Goderich de Compass Mineral est une mine de sel située sur la rive est du lac Huron en Ontario, au Canada. Cementation a décroché le contrat pour ce projet d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (IAGC) pour démolir et remplacer deux chevalements, changer les revêtements des deux puits, installer des revêtements en acier hydrostatique sur toute la circonférence dans les puits n° 1 et n° 2, ainsi que pour d’importantes mises à niveau de l’infrastructure d’aérage de la mine. Les méthodologies de conception et d’installation ont dû garantir que la production minière se poursuive pendant les opérations visant à sceller les puits de mine afin d’empêcher les infiltrations d’eau actuelles de pénétrer dans la mine. 

Le projet de revêtements des puits de la mine Goderich, une opération complexe et difficile, a été exécuté sur plus de 1 673 jours. Il a comptabilisé 543 474 heures de travail sans aucune blessure avec perte de temps, et a permis le quasi-achèvement du projet en toute sécurité à la mi-février 2019. L’exécution sûre des travaux était le fruit d’une planification approfondie, et d’un dévouement envers la santé et la sécurité. De fait, toute l’équipe du projet ne s’est pas contentée d’appliquer une culture de la conformité, mais s’est projetée dans une culture de l’engagement. 

2018

K+S Potash Canada – Bethune Mine (formerly the Legacy Project)

K+S Potash Canada (KSPC), filiale du géant allemand K+S Group, a terminé récemment la mise en œuvre de sa mine Bethune de 4,1 G$ (l’ancien projet Legacy) en Saskatchewan, au Canada. Il s’agit de la première mine de potasse entièrement nouvelle à être construite dans la province en plus de 40 ans.

Wood, partenaire de KSPC pour la gestion de projet et la conception, a piloté une équipe de mise en œuvre intégrée qui a assumé la responsabilité de tous les aspects de l’ingénierie, de l’approvisionnement, de la construction et de la mise en service des installations de mines à extraction par dissolution et de traitement.

Les travaux ont porté notamment sur la gestion d’ensembles Technologie complexes de tiers pour l’approvisionnement et la conception des principales composantes de l’usine où sont produits trois différents types de potasse. La production totale prévue est d’environ 2,9 millions de tonnes par année.

La réalisation du projet a nécessité plus de 23 000 000 d’heures-personnes, l’effectif maximum sur place ayant atteint les 3 000 personnes par jour.  Wood et KSPC ont travaillé en collaboration sur les aspects santé, sécurité et environnement du projet qui est passé d’un site totalement vierge et a été transformé en installations de production fonctionnelles. Par ailleurs, l’équipe du projet a dépassé les 11 millions d’heures de travail sans incident avec perte de temps.

Le 11 juin 2017, tout juste cinq ans après la première pelletée de terre, la mine Bethune a produit sa première tonne de potasse commercialisable.