Inscrivez-vous

Médaille ICM pour services remarquables

Pour service méritoire à l'Institut ou à l'industrie des minéraux

Origines et conditions

X

CONTEXTE 
Ce prix a été inauguré par le conseil de l’ICM en 1956-1957 pour reconnaître les services rendus à l’institut ou à l’industrie minière, sans nécessairement qu’ils soient de nature technique ou scientifique.

POURQUOI 
Pour service méritoire à l’institut ou à l’industrie des minéraux

CRITÈRES D’ÉVALUATION DES CANDIDATS
La contribution ou l’accomplissement à mettre à l’honneur peut reposer sur l’innovation, la recherche, la gestion de projet, l’éducation, ou toute forme de service exceptionnel rendu à l’institut ou à l’industrie.

Soumettre une candidature

Soumettre une candidature

Gagnants

2021

Michael Allan

Ancien Président de l'ICM (2009-2010)

Michael Allan est né et a grandi à Vancouver, en Colombie-Britannique (C.-B.). Il a obtenu son baccalauréat ès sciences en génie minier à l’université de la Colombie-Britannique (UBC) en 1973. 

Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé à la mine de Gibraltar (McLeese Lake, C.-B.) pendant 4 ans. En 1977, il a rejoint Teck Corporation pour la mise en service de la mine Afton pendant 3 ans à Kamloops, puis il a travaillé pendant quatre ans à l’exploitation Highmont dans la Highland Valley en tant que surintendant du concentrateur. 

À compter de 1984, il a travaillé dans le secteur du génie-conseil chez Wright Engineers à Vancouver, sur des projets au Chili, en Espagne et au Canada. En 1994, il rejoint HA Simons et a contribué à la création du Simons Mining Group (devenu plus tard Amec). 

M. Allan est retourné travailler avec Teck Corporation en 1998 en tant que représentant technique des propriétaires sur la conception détaillée du projet Antamina, au Pérou. Il a ensuite été nommé vice-président au génie en septembre 1999. De 1999 jusqu’à sa retraite en 2013, il a dirigé le groupe des services techniques au sein du groupe de développement de projets de Teck Resources. 

M. Allan est membre de l’Association of Professional Engineers and Geoscientists of British Columbia (APEGBC, l’association des ingénieurs et géoscientifiques professionnels de la Colombie-Britannique) et de l’institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). Il participe activement aux activités de l’ICM depuis qu’il a rejoint l’institut en tant que membre étudiant alors qu’il était à l’université. Il a activement contribué à plusieurs sections et est l’ancien président des sections du centre-sud de la Colombie-Britannique et de Vancouver. Il a également été vice-président du district 6 de l’ICM en 1997-1998 et a dirigé le comité des membres de l’ICM pendant quatre ans. Il a été nommé Minéralurgiste de l’année par la société canadienne du traitement des minerais (SCTM) en janvier 2008. Après avoir pris sa retraite de Teck en 2013, il continue de prodiguer ses conseils à l’industrie minière en matière de métallurgie et de développement de projets. En 2015, il a rejoint le conseil de l’ICM en tant que directeur général et a rempli trois mandats de deux ans à ce poste. 

2020

David Forrester

David Forrester est actif au sein de l’ICM depuis plus de 33 ans. Il a notamment assisté aux réunions du conseil de l’ICM pour la division du charbon, pour la Société minière de la Nouvelle-Écosse, pour le District 1 ainsi que pour la Société de la responsabilité sociale et environnementale. Il a été un membre fondateur de l’Underground Coal Mine Safety Research Collaboration au sein de la Société d’exploitation minière souterraine.

Il est un ingénieur minier professionnel ayant obtenu son doctorat à Nottingham en Angleterre en 1974. Il a ensuite travaillé dans le secteur de l’industrie du charbon au Royaume-Uni tout en faisant partie de l’Institution of Mining Engineers. Il est arrivé au Canada avec British Mining Consultants ltée en 1984, puis est devenu citoyen en 1992.

Travaillant de sa base en Nouvelle-Écosse, M. Forrester a œuvré dans le secteur du charbon au Cap-Breton en tant que consultant et directeur de recherche principal pour CANMET, après quoi il a été à la tête d’un cabinet de consultation régional. Plus récemment, en tant qu’ingénieur minier principal pour AECOM, il a contribué à la restauration du site où se trouvaient autrefois les mines Devco, les étangs bitumineux Sydney ainsi que plusieurs autres mines situées au nord. De plus, il a complété de nombreux travaux à l’international et a joué un rôle important dans un projet de remise en état d’un tunnel dans l’ouest canadien, de l’étape de la préfaisabilité à la construction en passant par la conception détaillée.