Inscrivez-vous

Médaille ICM pour services remarquables

Pour service méritoire à l'Institut ou à l'industrie des minéraux

Origines et conditions

X
Ce prix fût inauguré par le conseil d’administration de l’ICM en 1956-1957 pour reconnaître les services rendus à l’Institut ou à l’industrie, sans nécessairement qu’ils soient de nature technique ou scientifique. La médaille d’or à la même apparence que celle du président, même taille et design, dans un cadre doré et une inscription à propos du gagnant et la signature du président de l’ICM.
  1. La médaille est accordée pour services exceptionnels rendus à l'Institut ou l'industrie minérale
  2. La médaille peut être offerte de temps en temps selon les circonstances, mais elle ne peut toutefois être accordée qu'une fois par année.
  3. La mise en candidature doit être appuyée par un minimum de dix (10) membres nationaux de l'ICM et elle doit parvenir au Directeur exécutif avant le 1er décembre de l'année précédant celle de la présentation du prix. 
  4. Chaque mise en candidature doit être accompagnée d'une attestation citant clairement les raisons pour lesquelles les signataires ont choisi ce candidat.
  5. La candidature sera soumise à un Comité spécial composé des trois derniers Présidents sortants vivants et du Président actuel qui convoque le comité, les membres feront leurs recommandations au Directeur exécutif.
  6. Le Directeur exécutif soumettra le rapport au Conseil d'administration pour approbation. Le rapport devra être présenté, au plus tard, à la dernière réunion du Conseil précédent la réunion annuelle de l'Institut.
  7. Un signataire de la candidature ne peut-être membre du Comité.
  8. Il est souhaitable que le gagnant accepte son prix en personne lors de la réunion générale annuelle de l'Institut qui suit l'annonce des récipiendaires des Prix d'Excellence ou lors d'un autre événement tel que déterminé par le Conseil de l'Institut.
  9. Toutes les mises en candidature acceptées seront retenues pour une période de 3 ans à moins d'être retirées officiellement par une majorité des signataires ayant présenté une candidature.
  10. Les candidats nommés doivent être des membres nationaux en règle de l'ICM.

Nominer un(e) candidat(e)

Nominer un(e) candidat(e)

Gagnants

2019

Tim Skinner

Tim Skinner a obtenu un baccalauréat en mathématiques de l’Université de Waterloo en 1974. Il détient plus de 35 ans d’expérience en exploitation minière et en minéralurgie au sein d’entreprises telles que Cominco, Fording Coal, NYCO Minerals et Elk Valley Coal. Son expérience s’applique principalement à la technologie numérique et aux systèmes d’information, le contrôle opérationnel en temps réel et l’automatisation avancée. En 2007, il a quitté son poste de directeur général, Systèmes d’information au sein d’Elk Valley Coal, et occupe maintenant le poste de président de son propre cabinet d’experts-conseil, SMART Systems Group.

M. Skinner est un bénévole actif et un fervent partisan de l’avancement de l’informatique et de l’automatisation dans le secteur minier. Il a également été un conférencier éminent de l’ICM, membre de la Surface Mining Association for Research and Technology et le président du comité parallèle ISO (Organisation internationale de normalisation)/TC82 – Exploitation minière. Il occupe actuellement la fonction de président international du comité ISO/TC82/SC8 – Systèmes automatisés avancés pour l’exploitation minière, en plus d’être un expert canadien en normes ISO d’automatisation pour l’exploitation minière.

2018

Malcolm Scoble

M. Scoble est professeur de génie minier à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Depuis les années 1960, il est un membre dévoué et un allié de l’ICM et de ses sections situées à Flin Flon, Snow Lake, Montréal et Vancouver. Auparavant, il a, entre autres, reçu le Prix de la confrérie (1994) et le Prix de conférencier émérite (1996) de l’ICM. En 2012, il a obtenu la Médaille d’or inaugurale pour ses services exceptionnels remise par le Conseil canadien de l’innovation minière.   

Il a grandi dans la région West Country, en Angleterre. Il était fasciné par l’histoire et la technologie propres à l’exploitation minière souterraine d’étain et de cuivre de la région. Cela l’a mené à obtenir un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat de la Camborne School of Mines, de l’Université Leicester et de l’Université Nottingham. Il travaille comme ingénieur professionnel en Colombie-Britannique, et est un confrère de l’Académie canadienne du génie.

Il a occupé le poste de chef du département de génie minier à l’Université McGill et à l’Université de la Colombie-Britannique. Son enseignement et ses recherches ont évolué au fil de sa carrière, passant des technologies minières de surface et souterraines à l’automatisation des travaux miniers. Cependant, au cours de la dernière décennie, il a concentré ses efforts sur la promotion du développement minier durable au sein des communautés formées autour des mines.

L’enseignement de M. Scoble a porté principalement sur les aspects relatifs à la planification et à la conception minières, à l’automatisation, aux TI et à la géomécanique. Dans le cadre de ses recherches, il s’est successivement penché sur la mécanique des roches, de surface et sous terre, l’automatisation minière, et plus récemment sur le développement durable et les communautés formées autour des mines. À ce jour, il a supervisé jusqu’à leur terme 32 doctorats et 29 maîtrises d’étudiants faisant de la recherche.

M. Scoble a travaillé dans différentes mines comme ingénieur pour des projets de recherches et de consultation au Portugal, au Royaume-Uni, en Australie, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud et en Chine.

 

Charger plus