Inscrivez-vous

Prix de l'ICM pour les services rendus à la communauté

Pour reconnaitre les «héros méconnus» de l'industrie minière de l'ICM

Origines et conditions

X
Lors de sa réunion de mars 1983, le Conseil d'administration accepta l'offre de la firme conseil Coopers & Lybrand (maintenant PricewaterhouseCoopers) de commanditer un prix qui porterait le nom de « Prix des membres » (maintenant Prix de l'ICM pour les services rendus à la communauté). Ce prix serait présenté annuellement à un " héros méconnu " de l'industrie minière. Il consiste en un parchemin et une médaille en argent sterling, le tout monté dans un encadrement fait sur mesure.
  1. Le Prix de l'ICM pour les services rendus à la communauté est présenté à un « héros méconnus » de l’industrie minière qui a contribué beaucoup en service et soutient communautaires.
  2. La médaille peut être offerte de temps en temps selon les circonstances, mais elle ne peut toutefois être accordée qu'une fois par année.
  3. La mise en candidature doit être appuyée par au moins 10 signataires de membres nationaux de l'ICM et elle doit parvenir au Directeur exécutif de l'Institut avant le 1er décembre de l'année précédant celle de la présentation du prix.
  4. Chaque mise en candidature doit être accompagnée d'une déclaration citant clairement les raisons pour lesquelles les signataires croient que ce candidat mérite le prix.
  5. Chaque candidature devrait être révisée par un comité composé des (6) vice-présidents des districts de l'ICM et présidé par le directeur exécutif de l'ICM. Le Comité analysera les candidatures et choisira le gagnant.
  6. Les recommandations du Comité seront présentées au Conseil d'administration pour approbation. Elles ne devraient pas être présentées plus tard qu'à la dernière réunion du Conseil précédent la réunion annuelle de l'Institut.
  7. Aucun membre du comité ne peut appuyer une présentation de mise en candidature.
  8. Il est souhaitable que le gagnant reçoive son prix en personne à l'occasion de la réunion générale annuelle de l'Institut suivant l'annonce des récipiendaires des Prix d'Excellence ou lors d'un autre événement tel que déterminé par le Conseil de l'Institut.
  9. Toutes les mises en candidature acceptées seront retenues pour une période de 3 ans à moins d'être retirées officiellement par une majorité des signataires ayant présenté la candidature.
  10. Les candidats doivent être des membres nationaux en règle de l'ICM.

Gagnants

2020

Kim Bittman

Kim Bittman a passé les 36 dernières années de sa carrière en tant que professionnelle de l’environnement à l’appui de la communauté minière. Elle a fait ses débuts à Tumbler Ridge en Colombie-Britannique et a œuvré par la suite à Vancouver aux sièges sociaux des mines et en tant que présidente de son propre cabinet de consultation. Au tout début de sa carrière de directrice du département environnemental d’une mine de charbon à ciel ouvert, elle a développé un intérêt particulier pour la restauration des mines et s’est penchée sur les questions en matière de durabilité. C’est ce qui l’a menée à se joindre à de nombreux comités au sein desquels elle s’est régulièrement appuyée sur sa forte croyance que l’exploitation minière peut être regénérée avec succès pour restaurer non seulement la biodiversité qui existait avant l’exploitation, mais également les désirs d’utilisation du territoire par la communauté locale et les Premières Nations. Elle est depuis longtemps membre et membre honoraire/webmestre du Technical and Research Committee on Reclamation (TRCR) en Colombie-Britannique. Elle a été vice-présidente du Land Access and Use Committee de l’AMEBC jusqu’en 2019 et est actuellement dirigeante de la Société de la responsabilité sociale et environnementale de l’ICM.

2019

John Thompson

John Thompson passe une partie de son temps à l’Université Cornell, où il est titulaire de la chaire « Wold Family Professor in Environmental Balance for Human Sustainability », et l’autre partie à Vancouver, en Colombie-Britannique, où il est conseiller en matière d’exploration, d’exploitation minière et de durabilité. Il travaille dans le secteur minier et participe à des travaux de recherche connexes depuis 35 ans. Il a occupé des postes de géoscientifique en chef et de vice-président de la technologie et du développement pour Teck Resources, ainsi que de directeur de l’unité de recherche sur les dépôts minéraux de l’université de Colombie-Britannique. Il a également assumé divers postes de direction au sein de différentes organisations : président de la conférence Resources for Future Generations de 2018, président de Genome BC, ancien président de la Society of Economic Geologists, cofondateur et président de Geoscience BC, cofondateur et président du Conseil canadien de l’innovation minière, et membre de deux conseils pour le Forum économique mondial. Il est aussi membre de conseils d’entreprises d’exploration et de technologie, et de groupes consultatifs sur le capital-risque, les technologies propres et la durabilité.