Vision et Mission

La section de Thetford-Mines fut l'une des sections originales de l'Institut.

De nombreuses mines de chrysotile y ont été opérées, depuis 1880, certaines pendant plus de 100 années. Elles ont permis la création de villes et ont supporté des générations de citoyens dans une vaste région couvrant l'Estrie et la région de Chaudière-Appalaches.

En déclin depuis le milieu des années 80, l'industrie a vu la dernière de ces mines cesser ses opérations en 2012. Un projet de valorisation des résidus par production de magnésium métal (Magnola), démarré en 2000 dans la région d'Asbestos, a cessé ses opérations au printemps 2003.

Ces opérations étaient les seules de type "industrie lourde" dans cette région du Québec, et ont longtemps représenté les trois-quarts de l'économie locale.

De 1925 à 2001, une mine de talc avait été opérée pour la production de pierre de stéatite et de talc broyée. Une petite production de pierre de stéatite se poursuit à Saint-Pierre-de-Broughton, pour les applications de comptoirs, de foyers de masse, et diverses applications architecturales et de sculpture.

On y retrouve actuellement certaines autres entreprises de production et R&D, dont: 

  • Les Sables Olimag (abrasifs et olivine synthétique);
  • E.I. Dupont Canada (Granirex, revêtements en quartz aggloméré);
  • Dundee Technologies Durables (laboratoire et usine-pilote, technologies hydrométallurgiques propriétaires pour l’extraction des métaux de base et précieux).

La région reste active dans le domaine minier via des industries spécialisées qui exportent leurs produits destinés notamment aux industries minières et cimentières. Les plus importantes, à Thetford-Mines, en opération depuis plus de 50 ans, sont Convoyeur Continental et Usinage Ltée, Les Industries Fournier Inc., et Métallurgie Castech Inc. (fonderie de métaux ferreux, capacité de pièces jusqu'à 20 tonnes).

Finalement, le Cegep de Thetford est l'un des trois établissements qui offrent une formation collégiale en Technologie minérale (géologie appliquée, exploitation et minéralurgie). Plus d'une centaine d'étudiants y suivent une formation de type coopératif (alternance travail-études). Ce collège abrite également le Centre de technologie minérale et de plasturgie Inc. (CTMP), un centre de recherche reconnu dans les secteurs de la technologie minérale et de la plasturgie.

Les principales activités de la Section de Thetford-Mines sont la présentation de conférences techniques, un tournoi annuel de curling, et un autre de golf, et la remise de bourses d'études collégiales. Des visites industrielles sont également organisées, à l'occasion.

Avec la fermeture graduelle des mines de la région, la mission de la Section, qui compte environ 100 membres en plus des étudiants collégiaux, est principalement devenue d'informer ses membres des développements de l'industrie minière, en particulier à l'intention des étudiants de Technologie minérale. Trois bourses d'études de 1000$ sont remises annuellement à des étudiants de ce programme.
 

Adhèsion de section locale

Thetford Mines

Renouveller / Appliquer