2016

Laxman M. Amaratunga, ancien professeur d’ingénierie de l’Université Laurentienne, est décédé le 16 mai 2016. Connu sous le nom de « Dr Lucky », M. Amaratunga s’était joint à l’ICM en 1982, deux ans après avoir immigré au Canada. Il était confrère et membre à vie de l’ICM. Il avait également siégé au conseil d’administration de la société canadienne du traitement des minerais (SCTM).

Clinton D. A. Dahlstromest décédé le 16 janvier 2015. Membre de l’ICM depuis 1951, il était également membre à vie.

Alan Lawrence Frenchle 16 décembre 2015 à 81 ans. Il a dirigé l’entreprise d’équipement d’exploitation minière Canun International et a été président de l’Association canadienne des exportateurs d’équipements et services miniers (CAMESE). Il s’était joint à l’ICM en 1985 et était devenu membre à vie en 2011.

Robert Gannicott, l’un des pionniers et phares de l’industrie diamantaire au Canada, est décédé le 3 août 2016 à 69 ans, à Londres, en Angleterre. Il est surtout connu pour son travail à la Dominion Diamond Corporation, où il a œuvré de 1992 jusqu’à sa mort. Jusqu’en 2015, il a été chef de la direction. Dans le cadre de ses fonctions, il a négocié des accords importants, y compris l’achat, puis la vente du commerce de détail de diamants Harry Winston et l’acquisition de la mine Ekati située près de Diavik. (Pour un article nécrologique complet, lisez l’article « Robert Gannicott, cofondateur de Dominion Diamond, décède à l'âge de 69 ans » dans le numéro de septembre - octobre 2016 de CIM Magazine.)

Peter H. Grimley est décédé à Orangeville, en Ontario, le 1er juin 2016 à 83 ans. Il était entré à l’ICM en 1970 et était devenu membre à vie.

Victor F. Harrison, membre de l’ICM depuis 1954, est décédé à Ottawa le 15 mars 2015 à l’âge de 96 ans. Il a effectué toute sa carrière au ministère de l’Énergie, des Mines et des Ressources Canada (maintenant Ressources naturelles Canada). Victor était membre à vie de l’ICM.

Walter Arthur Kropp est décédé le 17 avril 2016. Il était membre de l’ICM depuis 2003.

Serge Lévesqueest décédé le 9 avril 2016 à 59 ans, à Québec. Ses dernières fonctions ont été à titre de directeur des services techniques de Stratum Group. Avant cela, il avait travaillé à Agnico Eagle Mines Ltd et pour la mine Langlois. Il était devenu membre de l’ICM en 1978.

Richard H. Lloyd est décédé le 13 avril 2015. Il était membre à vie, étant entré à l’ICM en 1965.

Albert Roy MacLean,membre à vie de l’ICM, est décédé le 26 janvier 2016 à 88 ans, à Sydney, en Nouvelle-Écosse. M. MacLean avait commencé sa carrière en tant qu’ingénieur minier à la Dominion Steel and Coal Corporation. Il a pris sa retraite en 1992, après avoir été au service de DEVCO pendant plus de 40 ans. Il avait cofondé « Men of the Deeps », la seule chorale de mineurs de charbon en Amérique du Nord. Il était devenu membre de l’ICM en 1951.

Jean-Pierre Major est décédé à Laval, au Québec, le 12 décembre 2015, à 75 ans. Il était membre de l’ICM depuis 2010.

Robert Gorden McElhanney est décédé le 11 octobre 2015 dans sa 99e année , à Linhaven, en Ontario. Il avait été capitaine d’aviation dans l’ARC de 1942 à 1945 avant de travailler pour Dorr Oliver au Canada et aux États-Unis. C’est à titre de premier vice-président des divisions internationales de cette entreprise qu’il avait pris sa retraite. Il était membre à vie, s’étant joint à l’ICM en 1940.

Hugh James McQueen, Hugh James McQueen, membre à vie de l’ICM, est décédé le 17 décembre 2015, à Montréal. Né en 1933, il a enseigné l’ingénierie pendant 47 ans à l’Université Concordia de Montréal, où il a publié des centaines d’articles de recherche et mis sur pied un programme de formation sur les aspects sociaux et éthiques de l’ingénierie. Il était devenu membre de l’ICM en 1962.

Ken Meikle, membre de l’ICM depuis 1982, est décédé au mois d’août 2016.

Lawrence (Larry) Meyerest décédé le 17 septembre 2015 à Toronto à l’âge de 58 ans. M. Meyer a travaillé à Parts HeadQuarters pendant plus de 25 ans, et il y avait été nommé partenaire et vice-président. Il était membre de l’ICM depuis 1994.

Donald M. Morrison, membre de l’ICM depuis 1959, est décédé le 14 août 2016. Il était membre à vie de l’ICM.

Terrence (Terry) Mulligan est décédé le 6 novembre 2016 à l’âge de 83 ans. M. Mulligan a été président et chef de la direction de la Mining Suppliers Association of BC pendant 22 ans. Il s’était joint à l’ICM en 1958 et est devenu membre à vie.

Frank Petkovich est décédé le 26 octobre 2016 à Sudbury, en Ontario. Il avait commencé sa carrière dans l’industrie minière en tant que chercheur en métallurgie à Falconbridge Nickel Mines, où il a travaillé pendant 34 ans et s’était hissé au rang de cadre. Il était membre à vie, s’étant joint à l’ICM en 1956.

Anant Prasad, membre à vie de l’ICM, est décédé le 6 juillet 2016 à 80 ans. M. Prasad a travaillé au sein de la société d’ingénierie géotechnique Terracon pendant 14 ans. Il a pris sa retraite en 2015 en tant que vice-président Santé, Sécurité et Environnement et RH de la société. Il avait également occupé des postes de cadre dans des fonctions techniques et de gestion à l’Impériale, à Kaiser Resources, pour la province de l’Alberta et à la Compagnie minière IOC. Il était devenu membre de l’ICM en 1967.

Harold E. Rudd, membre à vie de l’ICM, est décédé le 31 janvier 2016 à Toronto à 101 ans. Après avoir servi dans l’Armée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale, ce qui l’a mené jusqu’en Angleterre, M. Rudd a travaillé de nombreuses années à Macleod Cockshutt Gold Mines avant d’entrer à Patino NV Mines, où il a été président de 1976 à 1980. Durant sa retraite, M. Rudd a été consultant minier à Watts, Griffis and McOuat. Il était devenu membre de l’ICM en 1948.

Arthur Schwartz est décédé le 15 novembre 2015. Il était entré à l’ICM en 1966 et était devenu membre à vie.

B. P. Wallace,membre de l’ICM depuis 1964, est décédé le 14 novembre 2015. Il était membre à vie de l’ICM.

John Oliver Wheeler est décédé le 24 mai 2015 à West Vancouver, à l’âge de 90 ans. Il s’était joint à l’ICM en 1966, dont il était devenu membre à vie. Il a eu une carrière longue et enrichissante auprès de la Commission géologique du Canada (CGC), élaborant des cartes des chaînes montagneuses du Yukon et de la Colombie-Britannique pendant 25 ans. Il a occupé le poste de directeur général adjoint de la CGC, et en tant que chercheur scientifique émérite, il a dressé la carte géologique de l’Amérique du Nord.

– Compilé by Tom DiNardo and Cecilia Keating

David Robertson, figure marquante de la géologie

David S. Robertson

David S. Robertson, géologue fort respecté et ancien président de l’ICM (de 1993 à 1994), est décédé le 27 octobre 2016 à Toronto.

NNé à Winnipeg, au Manitoba, le 3 mars 1924, David Robertson a terminé ses études à l’Université du Manitoba en 1946 avec un diplôme en chimie physique et géologie, avant d’obtenir un doctorat en géologie de l’université Columbia en 1949. Après ses études, il était devenu chargé d’enseignement à l’université de Virginie.

En 1951, M. Robertson a déménagé à Sudbury, en Ontario, afin de diriger le laboratoire de recherche géologique d’Inco. Puis en 1953, c’est en Angola et en République démocratique du Congo qu’il s’est installé pour s’occuper d’un projet de cartographie dans le cadre du Plan Marshall de l’après-guerre. En 1955, il est revenu au Canada et s’est joint à la société d’experts-conseils GMX Corporation; il en est devenu le président en 1958. Durant cette période, il a mené une équipe d’exploration qui a découvert de nombreux gisements d’uranium à Eliott Lake, en Ontario.


En 1965, il a fondé David Robertson & Associates, une firme d’experts-conseils établie à Toronto qui possède des bureaux partout dans le monde. Sa firme est devenue célèbre pour son expérience des mines d’uranium et de potasse.

C’est en 1987 qu’il a pris sa retraite de la firme. Pendant les 20 années qui ont suivi, il a continué à travailler en tant que consultant indépendant. Il a également été membre de conseils d’administration de sociétés minières de grande et de petite taille. Il a été le président fondateur d’Ashton Mining of Canada et de Meridian Gold.

C’était une figure prédominante de l’industrie minière. En 2014, il a été intronisé au Temple de la renommée du secteur minier canadien. Il était également particulièrement engagé dans l’ICM, dont il a été président de 1993 à 1994, puis membre à vie.

« M. Robertson représentait pour moi une source importante d’inspiration et de validation durant mes premières années à l’ICM », a déclaré Jean Vavrek, directeur général. « Jusqu’à tout récemment, il était encore en contact avec nous, nous apportant ses commentaires et ses encouragements. »

David Robertson laisse dans le deuil ses filles Jennifer, Joanna (Tony) et Julia (James), et ses petits-enfants Colin, Alexandra, Gemma, Lachlan, AJ et Graeme. Il laisse également son frère plus jeune George, ses nièces Susan (Frank) et Pam (Bruce) ainsi que sa petite-nièce et son petit-neveu, Lauren et Thomas.

David Robertson laisse dans le deuil ses filles Jennifer, Joanna (Tony) et Julia (James), et ses petits-enfants Colin, Alexandra, Gemma, Lachlan, AJ et Graeme. Il laisse également son frère plus jeune George, ses nièces Susan (Frank) et Pam (Bruce) ainsi que sa petite-nièce et son petit-neveu, Lauren et Thomas.

Pour honorer la mémoire de David, sa famille vous invite à faire un don à la Fondation de l’ICM pour le fonds de bourses d'études David S. Robertson plutôt que d’envoyer des fleurs. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec Deborah Sauvé au 514 939-2710, poste 1334 ou à l’adresse dsauve@cim.org.

 – Tom DiNardo

Lud Strah, un père fondateur de l’ICM

Ludwig (Lud) Strah

Ludwig (Lud) Strah est décédé le 26 octobre 2016 à 83 ans à l’hôpital Temiskaming. Né en 1933, il a grandi à Rouyn-Noranda, où son père travaillait pour l’entreprise Noranda. Lud Strah se préparait pour une carrière dans le secteur minier ayant obtenu son diplôme de la Haileybury School of Mines (HSM) en 1953, puis son titre d’ingénieur en 1971.

Il a commencé sa carrière en tant que mineur, avant de devenir contremaître d’équipe à la mine Quémont, au Québec. Il a ensuite déménagé à Elliot Lake, en Ontario, où il a travaillé comme ingénieur aux mines Denison. Après avoir occupé de courts emplois à la mine Siscoe et à Sorel Steel, il a accepté un poste à Mine Equipment Ltd en tant que représentant des ventes, ce qui lui a permis d’en apprendre davantage sur les activités minières à l’échelle du pays. À la fin des années 1960, il a fait l’acquisition de Lecky Machinery et de NorLecky Manufacturing, et c’est en 1970 qu’il a formé Continental Mine Equipment Ltd.

Lud Strah a toujours considéré son engagement dans l’ICM comme un élément central du développement de sa carrière. À l’échelle nationale, il a aidé Bernard Coulombe à augmenter le nombre de membres. De plus, c’était un membre actif de la section de Haileybury de l’ICM. Il était l’un des fondateurs de la société canadienne du traitement des minerais (SCTM) et il participait chaque année à la conférence. En outre, il soutenait activement la Haileybury School of Mines. En plus d’être un des membres fondateurs de l’association des anciens élèves, il avait créé une bourse au nom de Continental Mining Equipment.

Ma dernière rencontre avec lui et sa femme Patricia remonte à l’an dernier, lorsqu’il est venu chez moi pour le repas de Noël. Après le repas, je lui ai demandé s’il pouvait nommer trois personnes qui avaient fortement contribué à faire progresser sa carrière. Il a nommé sans hésiter Alex Ballachey de Quémont, David Rankin de Mine Equipment et Oswald Walli de la HSM.

Lud Strah manquera particulièrement à son épouse, sa chère Patricia, ses adorables enfants Nancy Gorman et Michael Strah, ainsi qu’à ses chers petits-enfants Rachel Sillers et Almita Strah, et à son beau-frère Bob Leng.

– Don Worth, FCIM


2015 2014 2013