Roussos Dimitrakopoulos

Éminent Conférencier 2015-16

Mauro Chiesa

« Complexes miniers intelligents et chaînes de valeur : Une perspective technologique sur la gestion du risque et la durabilité »

Un complexe minier peut être vu comme une entreprise intégrée qui commence par l’extraction du matériel d’un groupe de mines, le traitement de ces matériaux dans différentes usines de traitement, interconnectées par divers modes de manutention et de transport du matériel, opérations qui mènent toutes à la création d’un groupe de produits vendables, livrés à divers clients ou sur le marché au comptant. Les incertitudes sous-jacentes (stochasticité) liées aux matériaux produits dans ces complexes et les prix du marché au comptant des métaux constituent des facettes cruciales de cette entreprise intégrée. Puisque les technologies existantes ne gèrent pas formellement ces incertitudes, la performance de ces complexes n’est pas optimale.

Un nouveau cadre de travail pour l’optimisation simultanée des complexes miniers soumis à l’incertitude vise à maximiser la valeur pour les actionnaires, à gérer intelligemment le risque et à tenir compte des aspects pertinents de la durabilité. Ce problème n’est pas facilement soluble étant donné la complexité de ces opérations, de l’incertitude inhérente aux paramètres clés, à la complexité de l’analyse des données et de l’optimisation axées sur ces données et de l’absence de méthodes d’optimisation simultanée de toutes les composantes de la chaîne de valeur des minerais. Fondées sur l’optimisation stochastique, de nouvelles méthodes testées dans des études de cas de divers complexes miniers et produits de base démontrent que, comparativement aux approchées antérieures : i) les prévisions de production des opérations sont plus fiables; ii) de plus grands volumes de métaux sont produits depuis la même ressource minérale grâce à une meilleure capacité de comprendre la connectivité spatiale de matériaux de grande qualité; et iii) une valeur économique substantiellement plus grande comparativement aux approches existantes grâce à la capacité des nouvelles technologies intelligentes à gérer directement le risque. Ces résultats ont des incidences sur les sociétés minières ainsi que sur les partenaires indirects, comme les collectivités locales qui pourraient bénéficier d’une augmentation des investissements dans les activités et de la stabilité d’emploi, et l’environnement qui pourrait bénéficier d’un contrôle amélioré de la gestion des déchets et de la restauration continue. 

Biographie

Roussos Dimitrakopoulos est professeur et chaire de recherche du Canada (niveau I) sur le développement durable des ressources minérales et l’optimisation en cas d’incertitude et Directeur, COSMO – laboratoire de planification minière stochastique. Il détient un doctorat de l’École Polytechnique de Montréal et une maîtrise en sciences de l’Université de l’Alberta, à Edmonton.  Il travaille sur des simulations fondées sur les risques et sur l’optimisation stochastique de la planification et de l’ordonnancement de la production minière de même que sur l’optimisation simultanée des complexes miniers et des chaînes de valeur minérale en cas d’incertitude. Auteur de nombreuses publications, il reçoit d’importantes bourses du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Il a enseigné et travaillé en Australie, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique du Sud et au Japon. Le gouverneur général du Canada a décerné en 2012 le Prix Synergie pour l’innovation à M. Dimitrakopoulos et à ses partenaires de l’industrie pour leurs recherches dans les sciences des mines et du génie. Il a aussi établi des partenariats de longue durée avec Anglo Gold Ashanti, Barrick Gold, BHP Billiton, De Beers, Newmont Mining et Vale. En 2013, il a reçu le AIME’s Mineral Economics Award.

CIM Foundation logo