Ian Thomson

Éminent Conférencier 2015-16

Ian Thomson

Le permis social d’exploitation : La réalité, les mythes et sa face cachée

Le concept d’un « permis social d’exploitation », qui a émergé vers la fin des années 1990, a été rapidement adopté par l’industrie minière et ses partenaires. Pendant de nombreuses années, ce terme représentait une métaphore utile pour décrire des situations où les collectivités locales acceptaient ou approuvaient (ou n’acceptaient ni n’approuvaient) un projet minier. Récemment, les éléments normatifs de ce phénomène social ont été cernés et, par après, des mesures quantitatives ont été élaborées pour que des relevés comparatifs puissent être réalisés quant à la qualité et aux contrôles du permis social de tout projet.

Au cours des dernières années, le concept de permis social a débordé du secteur minier et a été appliqué aux projets pétrolifères et gaziers, aux parcs éoliens, à la construction de routes, de magasins à grande surface, d’hôtels, de casinos et à d’autres projets où le développement touche les populations locales. Le terme « permis social d’exploitation » a même été adopté par les politiciens.

Cette présentation expliquera les principes fondamentaux du permis social d’exploitation et, au moyen d’études de cas, décrira comment il s’applique dans diverses situations. On s’efforcera de faire la distinction entre les mythes qui ont fait surface par rapport à la réalité sur le terrain et à une face cachée qui doit être reconnue, comprise et contrôlée.

Biographie

Ian Thomson, qui possède plus de 40 ans d’expérience dans l’industrie minière, travaille depuis 20 ans à la promotion et au perfectionnement de la gestion des problèmes sociaux liés à des projets de développement des ressources. Son champ d’expertise comprend l’engagement des parties prenantes, le renforcement des capacités, l’élaboration et le développement de relations sociales durables et l’orientation des processus mis en œuvre par de multiples partenaires. M. Thomson a dirigé l’élaboration de nouvelles normes et lignes directrices pour les meilleures pratiques en gestion des problèmes sociaux pendant la phase d’exploration, a participé à la rédaction des Principes et conseils pour une exploration responsable pour la Prospectors and Developers Association of Canada (PDAC), et a exercé une grande influence dans l’élaboration du concept et des mesures du permis social d’exploitation. Directeur de Shinglespit Consultants Inc., il avait été membre fondateur et directeur de On Common Ground Consultants Inc. et a occupé des postes de direction à Orvana Minerals Corp et Placer Development Ltd.

CIM Foundation logo