Étant donné la diversité de la structure et de la composition des différents minéraux des terres rares, ainsi que la complexité des processus naturels (p. ex., météorisation) et artificiels de fractionnement/enrichissement (p. ex., lixiviation) des éléments des terres rares (ÉTR), la minéralogie est une composante essentielle à toutes les étapes, de l’exploration à la production. Dans ce contexte, misant sur l’expertise de CanmetMINES (CMIN), l’objectif du projet consiste à relever les principales occasions d’innovation en matière de caractérisation minéralogique qui pourraient amener un avantage concurrentiel à l’appui des travaux sur les ÉTR en cours au Canada. En outre, les activités de recherche permettront de renforcer la collaboration de CMIN avec les universités et les instituts de recherche du Canada. Trois axes principaux de recherche sont envisagés : 

  1. A) Améliorations à la caractérisation de la composition et de la structure de minéraux accessoires complexes à ÉTR jusqu’à l’échelle nanométrique : Cela signifie des avancées théoriques et expérimentales dans l’analyse spectrale des lignes de rayons X de faible énergie des ÉTR pendant la microanalyse par sonde électronique à rayons X, de même que l’intégration de techniques de microdiffraction de rayons X. 
  2. B) Caractérisation des processus réactifs associés à la lixiviation : L’objectif consiste à s’appuyer sur l’expertise de CMIN en matière d’analyse de surface afin de soutenir les activités de recherche dans le domaine de l’hydrométallurgie des ÉTR, en fournissant de l’information clé sur la composition et la spéciation qui mènera à une meilleure compréhension des processus réactifs en jeu au cours de diverses expériences de lixiviation des ÉTR.
  3. C) Élaboration d’une approche novatrice pour caractériser adéquatement la répartition et le milieu structural des ÉTR dans des minéralisations à ions adsorbés et d’autres minéralisations à faible teneur : Les efforts seront axés sur l’établissement d’une approche efficace d’analyse d’images permettant de déterminer de façon pratique la répartition des ÉTR à l’état de traces, à une résolution spatiale optimale, et d’explorer les possibilités des techniques de spectroscopie d’absorption des rayons X à l’aide d’un synchrotron afin de mieux comprendre la structure locale des ÉTR dans ces manifestations naturelles uniques

À propos de nous

BIENVENUE au Réseau canadien de recherche sur les éléments des terres rares (ETR). Le site Web du REE-ETR.ca est hébergé par l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). Le REE-ETR.ca a pour objectif de servir de centre d'information sur les projets de recherche, de développement et de démonstration qui portent sur les éléments des terres rares.

En savoir plus

Des mines aux marchés

Il faut énormément de temps, d'argent et d'énergie pour trouver les minéraux, exploiter les gisements, attirer les investisseurs, mettre au point les feuilles de déroulement des opérations minéralurgiques et métallurgiques, construire les mines, extraire les matières premières et finalement mettre les produits en marché, qu'il s'agisse de minéraux ou de métaux.

En savoir plus

Utilisation des ETR à l’échelle internationale

Pendant une période de vingt ans, alors que la production de la Chine constituait graduellement une part de plus en plus importante de la production mondiale d’ETR, les chercheurs scientifiques ont dévoilé les caractéristiques exceptionnelles de ces minéraux et ont démontré leurs utilisations inestimables, notamment dans les domaines des produits de haute technologie, de la miniaturisation des composants électroniques et de l’efficacité énergétique. Ces matériaux sont souvent désignés par l’expression « métaux technologiques », compte tenu du rôle important qu’ils jouent au sein des technologies modernes

En savoir plus

Production mondiale de métaux des terres rares

La domination de l’approvisionnement mondial en métaux du groupe des terres rares par la Chine résulte de décennies de jeux de forces du marché et de changements dans l’économie mondiale par lesquels la production des ressources et de nombreuses activités de fabrication ont été transférées de régions où les coûts de production sont élevés à des régions où ces coûts sont moindres. En 20 ans, la Chine a réussi à développer, à maintenir, à accroître et à sécuriser son monopole concernant les métaux des terres rares

En savoir plus