REE Value Chain

Des mines aux marchés

Il faut énormément de temps, d'argent et d'énergie pour trouver les minéraux, exploiter les gisements, attirer les investisseurs, mettre au point les feuilles de déroulement des opérations minéralurgiques et métallurgiques, construire les mines, extraire les matières premières et finalement mettre les produits en marché, qu'il s'agisse de minéraux ou de métaux.

Au Canada, l'élaboration d'un projet minier est très réglementée. Il faut compter entre 5 et 15 ans, selon la nature et l'étendue du projet. La mise en production d'une mine coûte généralement entre 50 millions de dollars et 1 milliard de dollars, selon le nombre de variables en jeu. Une mine passe d'abord par l'étape de l'exploration, ensuite viennent l'aménagement et l'exploitation, puis, finalement, la fermeture.

Comme le précisent les Instruments nationaux 43-101, les sociétés d'exploration minière doivent entreprendre des évaluations préliminaires, des études de faisabilité préliminaires puis des études de faisabilité pour évaluer la rentabilité et le risque d'un projet aux plans technique et financier. Voici les études de faisabilité qui doivent être menées : caractérisation de la géologie et des ressources, planification de l'exploitation minière, essais de traitement et conception de l'usine de traitement, planification de la gestion des eaux et des résidus des opérations minières, planification environnementale et socioéconomique, plan de fermeture et de restauration, estimation des coûts d'exploitation, coûts en capital, et analyse financière.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les instruments nationaux 43-101, visitez le site de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole.

Le graphique de la chaîîne de valeur illustre certaines des étapes que peuvent franchir les éléments des terres rares pour devenir des produits en aval, comme il est expliqué ailleurs sur ce site. Le diagramme n'indique pas les possibilités de réutilisation des produits ou de récupération et de recyclage des matériaux. D'ailleurs, cette dernière possibilité ne présente pas beaucoup d'intérêt économique, parce que le contenu d'ÉTR dans un produit en fin de vie est très faible. Néanmoins, les scientifiques au Canada et ailleurs dans le monde étudient des faons de minimiser la perte d'TR par rejet direct ou par rejet par inadvertance

À propos de nous

BIENVENUE au Réseau canadien de recherche sur les éléments des terres rares (ETR). Le site Web du REE-ETR.ca est hébergé par l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). Le REE-ETR.ca a pour objectif de servir de centre d'information sur les projets de recherche, de développement et de démonstration qui portent sur les éléments des terres rares.

En savoir plus

Des mines aux marchés

Il faut énormément de temps, d'argent et d'énergie pour trouver les minéraux, exploiter les gisements, attirer les investisseurs, mettre au point les feuilles de déroulement des opérations minéralurgiques et métallurgiques, construire les mines, extraire les matières premières et finalement mettre les produits en marché, qu'il s'agisse de minéraux ou de métaux.

En savoir plus

Utilisation des ETR à l’échelle internationale

Pendant une période de vingt ans, alors que la production de la Chine constituait graduellement une part de plus en plus importante de la production mondiale d’ETR, les chercheurs scientifiques ont dévoilé les caractéristiques exceptionnelles de ces minéraux et ont démontré leurs utilisations inestimables, notamment dans les domaines des produits de haute technologie, de la miniaturisation des composants électroniques et de l’efficacité énergétique. Ces matériaux sont souvent désignés par l’expression « métaux technologiques », compte tenu du rôle important qu’ils jouent au sein des technologies modernes

En savoir plus

Production mondiale de métaux des terres rares

La domination de l’approvisionnement mondial en métaux du groupe des terres rares par la Chine résulte de décennies de jeux de forces du marché et de changements dans l’économie mondiale par lesquels la production des ressources et de nombreuses activités de fabrication ont été transférées de régions où les coûts de production sont élevés à des régions où ces coûts sont moindres. En 20 ans, la Chine a réussi à développer, à maintenir, à accroître et à sécuriser son monopole concernant les métaux des terres rares

En savoir plus