Figure 6 Pénurie/excédent de l’offre mondiale prévu pour 2015 (+/- 15 %)
Élément Tonnes  l'état de l'offre projetée a 2015
le lanthane  1,450  
le cérium  21,475  
le praséodyme 1150  
le néodyme  400 insuffisance
le somarium  3,150  
l'europium  200 insuffisance
le gadolinium  825  
le terbium  105 insuffisance
le dysprosium  1,500 insuffisance
l'erbium  25 insuffisance
l'yttrium  200 insuffisance
 Ho-Tm-Yb-Lu  1,180  
 Source: IMCOA, November 2011

Production mondiale de métaux des terres rares

La domination de l’approvisionnement mondial en métaux du groupe des terres rares par la Chine résulte de décennies de jeux de forces du marché et de changements dans l’économie mondiale par lesquels la production des ressources et de nombreuses activités de fabrication ont été transférées de régions où les coûts de production sont élevés à des régions où ces coûts sont moindres. En 20 ans, la Chine a réussi à développer, à maintenir, à accroître et à sécuriser son monopole concernant les métaux des terres rares.

Jusqu’au milieu des années 1990, les États Unis sont les principaux producteurs de MTR. D’ailleurs jusqu’en 2002, ils sont autosuffisants en MTR, ce qui inclus la chaîne d’approvisionnement complète. Toutefois, les États Unis ont fini par ne plus pouvoir faire concurrence économiquement à la Chine, ce qui a entraîné la fermeture de la mine de Mountain Pass, en Californie.

Depuis le milieu des années 1990, la Chine domine toute la chaîne d’approvisionnement en métaux des terres rares : production, traitement, consommation et capacité de R D. Une petite quantité de MTR continue d’être produite en Russie, en Inde et au Brésil, mais la Chine fournit 97 % des ressources mondiales.

La demande mondiale de MTR en 2010 2011 était évaluée à 130 000 tonnes par année. L’augmentation significative de cette demande depuis 2000 témoigne de la valeur des substances dans le domaine de l’énergie propre et des produits de haute technologie. La récession mondiale de la fin 2008 et de 2009 a réduit la demande mondiale de produits contenant ces métaux et la fabrication de produits d’exportation connexes en Chine.

Le Japon est le principal importateur de MTR, avec environ 73 % de la demande mondiale à l’extérieur de la Chine. Les pays de l’Union européenne importent ensemble environ 13 % de la production de MTR de Chine, et les États Unis, à peu près 3 %. Le Canada, quand à lui, importe 274 tonnes annuelles de métaux du groupe des terres rares (cérium et lanthane) surtout en provenance de Chine et des États Unis.

Les prévisions mondiales de l’offre et de la demande jusqu’en 2020 indiquent qu’il y a un équilibre entre la production et la demande de terres rares (demande annuelle de 200 240 000 tonnes; offre annuelle de 240 280 000 tonnes). Toutefois, même si la demande globale est censée augmenter, les experts de l’industrie prévoient un excédent de terres rares légères et une pénurie de terres rares lourdes. En 2016, la demande mondiale de terres rares lourdes (Tb, Dy, Er et Y, surtout) devrait être de 14 500 tonnes, alors que la production mondiale de ces substances serait de 7 000 tonnes.

Un certain nombre de mines hors de la Chine ont commencé à être exploitées en 2012 2013 (Mountain Pass – Molycorp et Mount Weld – Lynas), mais elles contiennent surtout des terres rares légères et des quantités limitées de terres rares lourdes. Les mines à l’extérieur de la Chine où les concentrations en terres rares lourdes sont élevées devraient commencer à produire après 2015 2016. Entre temps, le reste du monde continuera à compter sur la Chine comme source unique de métaux du groupe des terres rares lourdes

À propos de nous

BIENVENUE au Réseau canadien de recherche sur les éléments des terres rares (ETR). Le site Web du REE-ETR.ca est hébergé par l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM). Le REE-ETR.ca a pour objectif de servir de centre d'information sur les projets de recherche, de développement et de démonstration qui portent sur les éléments des terres rares.

En savoir plus

Des mines aux marchés

Il faut énormément de temps, d'argent et d'énergie pour trouver les minéraux, exploiter les gisements, attirer les investisseurs, mettre au point les feuilles de déroulement des opérations minéralurgiques et métallurgiques, construire les mines, extraire les matières premières et finalement mettre les produits en marché, qu'il s'agisse de minéraux ou de métaux.

En savoir plus

Utilisation des ETR à l’échelle internationale

Pendant une période de vingt ans, alors que la production de la Chine constituait graduellement une part de plus en plus importante de la production mondiale d’ETR, les chercheurs scientifiques ont dévoilé les caractéristiques exceptionnelles de ces minéraux et ont démontré leurs utilisations inestimables, notamment dans les domaines des produits de haute technologie, de la miniaturisation des composants électroniques et de l’efficacité énergétique. Ces matériaux sont souvent désignés par l’expression « métaux technologiques », compte tenu du rôle important qu’ils jouent au sein des technologies modernes

En savoir plus

Production mondiale de métaux des terres rares

La domination de l’approvisionnement mondial en métaux du groupe des terres rares par la Chine résulte de décennies de jeux de forces du marché et de changements dans l’économie mondiale par lesquels la production des ressources et de nombreuses activités de fabrication ont été transférées de régions où les coûts de production sont élevés à des régions où ces coûts sont moindres. En 20 ans, la Chine a réussi à développer, à maintenir, à accroître et à sécuriser son monopole concernant les métaux des terres rares

En savoir plus