Hydrothermal Alteration in Hydro-Fractured Athabasca Basin Sandstone: Distal Expression of Uranium Mineralization?

Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013
Cette publication n'est pas offerte dans votre langue; certains de ses renseignements ont été préremplis pour la version française.
Résumé Une couche argileuse de 10 cm d’épaisseur près du sommet de la Formation de Manitou Falls du Groupe d'Athabasca est remarquable par sa texture brèchique, son altération et la composition de ses minéraux détritiques qui diffèrent de ceux des couches sédimentaires sus- et sous-jacente. Cette couche est composée de grains de quartz angulaires dans une matrice composée d’illite >> kaolinite + dickite. Des fragments déformés riches en argile dans cette couche présentent des assemblages minéraux très similaires. La présence de minéraux accessoires idiomorphes dont des oxydes de titane et des aluminophosphates-sulphates suggère que ces derniers ont une origine diagénétique / hydrothermale. La présence de grains de feldspath-K et d'amphibole est inhabituelle comparativement aux arénites quartziques typiques de l’Athabasca; initialement, ces minéraux constituaient probablement des inclusions dans le quartz détritique qui ont été subséquemment libérées pendant la fracturation. Les textures et les caractéristiques de l'altération suggèrent que cette unité a subi une fracturation hydraulique et a été altérée par un fluide hydrothermal – possiblement en lien avec les effets distaux de mise en place de la minéralisation en l'uranium.
Résumé Une couche argileuse de 10 cm d’épaisseur près du sommet de la Formation de Manitou Falls du Groupe d'Athabasca est remarquable par sa texture brèchique, son altération et la composition de ses minéraux détritiques qui diffèrent de ceux des couches sédimentaires sus- et sous-jacente. Cette couche est composée de grains de quartz angulaires dans une matrice composée d’illite >> kaolinite + dickite. Des fragments déformés riches en argile dans cette couche présentent des assemblages minéraux très similaires. La présence de minéraux accessoires idiomorphes dont des oxydes de titane et des aluminophosphates-sulphates suggère que ces derniers ont une origine diagénétique / hydrothermale. La présence de grains de feldspath-K et d'amphibole est inhabituelle comparativement aux arénites quartziques typiques de l’Athabasca; initialement, ces minéraux constituaient probablement des inclusions dans le quartz détritique qui ont été subséquemment libérées pendant la fracturation. Les textures et les caractéristiques de l'altération suggèrent que cette unité a subi une fracturation hydraulique et a été altérée par un fluide hydrothermal – possiblement en lien avec les effets distaux de mise en place de la minéralisation en l'uranium.
Accés complet à Document technique
Version PDF pour 20,00 $
Autres documents dans Exploration & Mining Geology, Vol. 21, No. 1, 2013