Geological Setting, Petrology, and Geochemistry of Granitic Pegmatites and Leucogranites Hosting U-Th-REE Mineralization at Fraser Lakes Zone B, Wollaston Domain, Northern Saskatchewan, Canada

Cette publication n'est pas offerte dans votre langue; certains de ses renseignements ont été préremplis pour la version française.
Résumé La minéralisation en U-Th-ÉTR de la Zone B de Fraser Lake est contenue dans des pegmatites granitiques et des leucogranites localisés le long du contact déformé entre des gneiss métasédimentaires d’âge paléoprotérozoïque du Groupe de Wollaston et des orthogneiss d’âge archéen, à environ 25 km de l’extrémité sud-est du bassin d’Athabasca. Les pegmatites / leucogranites sont subcordants à concordants avec la foliation régionale et se concentrent dans la charnière d’un antiforme plongeant vers le nord-est dans la zone d’étude, laquelle est située à l’ouest de Fraser Lake. Les pegmatites minéralisées / leucogranites de la partie ouest de la zone d’étude (Groupe A) sont généralement enrichis en U (Th ±), présentent un rapport Th / U ~ 1, et contiennent de l’uraninite, de la thorite, du zircon et de l’allanite. Celles faisant intrusion dans la partie centrale de la zone d’étude (groupe B) sont généralement enrichies en Th et en terres rares légères, avec un rapport Th / U > 2, et contiennent de la monazite, de la thorite (communément enrichie en U), et du zircon. Les pegmatites et les leucogranites du groupe A tendent à être légèrement enrichis en SiO2 et appauvris en TiO2 par rapport à ceux du groupe B et proviendraient de liquides plus évolués d’origine crustale. Les deux groupes sont hyperalumineux et présentent des compositions chimiques variées. La fusion partielle (à ~ 850 ° C et à 9 kbar) d’une source dominée par des roches métasédimentaires s’est combinée à l’entraînement de minéraux accessoires en tant que xénocristaux, ainsi qu’aux processus d’assimilation et de cristallisation fractionnée expliquerait l’enrichissement des pegmatites granitiques / leucogranites en U, Th, et en éléments des terres rares. La déformation à l’intérieur et en périphérie de zones structurales majeures, tel la discordance plissée entre l’Archéen et le Paléoprotérozoique, a contribué à la migration des liquides de fusion partielle de la région source aux sites de cristallisation. La nature de la minéralisation et le contrôle structural dans la zone d’étude rappellent les gîtes contenus dans des alaskites à Rössing, en Namibie.
Résumé La minéralisation en U-Th-ÉTR de la Zone B de Fraser Lake est contenue dans des pegmatites granitiques et des leucogranites localisés le long du contact déformé entre des gneiss métasédimentaires d’âge paléoprotérozoïque du Groupe de Wollaston et des orthogneiss d’âge archéen, à environ 25 km de l’extrémité sud-est du bassin d’Athabasca. Les pegmatites / leucogranites sont subcordants à concordants avec la foliation régionale et se concentrent dans la charnière d’un antiforme plongeant vers le nord-est dans la zone d’étude, laquelle est située à l’ouest de Fraser Lake. Les pegmatites minéralisées / leucogranites de la partie ouest de la zone d’étude (Groupe A) sont généralement enrichis en U (Th ±), présentent un rapport Th / U ~ 1, et contiennent de l’uraninite, de la thorite, du zircon et de l’allanite. Celles faisant intrusion dans la partie centrale de la zone d’étude (groupe B) sont généralement enrichies en Th et en terres rares légères, avec un rapport Th / U > 2, et contiennent de la monazite, de la thorite (communément enrichie en U), et du zircon. Les pegmatites et les leucogranites du groupe A tendent à être légèrement enrichis en SiO2 et appauvris en TiO2 par rapport à ceux du groupe B et proviendraient de liquides plus évolués d’origine crustale. Les deux groupes sont hyperalumineux et présentent des compositions chimiques variées. La fusion partielle (à ~ 850 ° C et à 9 kbar) d’une source dominée par des roches métasédimentaires s’est combinée à l’entraînement de minéraux accessoires en tant que xénocristaux, ainsi qu’aux processus d’assimilation et de cristallisation fractionnée expliquerait l’enrichissement des pegmatites granitiques / leucogranites en U, Th, et en éléments des terres rares. La déformation à l’intérieur et en périphérie de zones structurales majeures, tel la discordance plissée entre l’Archéen et le Paléoprotérozoique, a contribué à la migration des liquides de fusion partielle de la région source aux sites de cristallisation. La nature de la minéralisation et le contrôle structural dans la zone d’étude rappellent les gîtes contenus dans des alaskites à Rössing, en Namibie.
Accés complet à Document technique
Version PDF pour 20,00 $
Recherche
Trier par :  Pertinence
Affichage des résultats 1 - 7
Texte
Sommaire: We use the results of new bedrock mapping, combined with geochemical point data and airborne radiometric data (in particular equivalent uranium concentrations) to help determine which geological units in the Paleoproterozoic Great Bear magmatic zone (GBmz) contain elevated uranium. The data collectively indicate that the highest primary uranium concentrations are in equigranular granites and subvolcanic/volcanic porphyries. Notably, these rocks host the majority of known uranium-bearing...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): LUKE OOTES, JEFF HARRIS, VALERIE A. JACKSON, BRONWYN AZAR, AND LOUISE CORRIVEAU
Mots clés: Wopmay orogen, Great Bear magmatic zone, bedrock geochemistry, IOCG, unconformityrelated uranium
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: A 10-cm thick clay-rich layer near the top of the Manitou Falls Formation of the Athabasca Group is unusual in its breccia texture, alteration, and detrital mineral composition relative to the adjacent overlying and underlying sedimentary beds. This layer is composed of angular quartz grains set in an illite >> kaolinite + dickite matrix. Deformed clay-rich fragments within the layer have very similar mineral assemblages. The presence of euhedral accessory minerals including Ti-oxides and...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): JEANNE B. PERCIVAL, SEAN A. BOSMAN, ERIC G. POTTER, PAUL RAMAEKERS, KATHERINE E. VENANCE, PAT A. HUNT, WILLIAM DAVIS, AND CHARLES W. JEFFERSON
Mots clés: microbreccia, hydrothermal alteration, hydraulic fracturing, uranium mineralization
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: The nature and distribution of radiation-induced defects (RIDs) in quartz from the Maw Zone, a yttrium- and rare-earth-element-enriched sandstone breccia complex exhibiting intense hydrothermal alteration, have been investigated by electron paramagnetic resonance (EPR) spectroscopy. EPR spectra show that detrital quartz in sandstone, from five diamond drill holes intersecting the Maw Zone and one above the crest of the so-called Quartzite Ridge, contain only background-level RIDs, indicating...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): YUANMING PAN, GARY YEO, BRETT ROGERS, CHRISTINE AUSTMAN, AND BAOQUAN HU
Mots clés: quartz EPR, radiation-induced defects, hydrothermal alteration, uranium exploration, Athabasca Basin
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: The use of CR-39 plastic polymer as a solid state nuclear track detector in the textural analysis of radioactive minerals in geological samples was first described by I.R Basham in 1981. CR-39 autoradiographs provide a detailed, high-resolution image of the in situ distribution of the radioactive minerals within geological samples on both the macroscopic and microscopic scales. This technique is an inexpensive and effective means of obtaining detailed textural information that provides...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): G.W. SPARKES
Mots clés: uranium, CR-39, autoradiograph, Labrador, uraninite
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: A new method for mapping faults within basement rocks underlying the Thelon Formation and glacial overburden was developed and tested in the Aberdeen Sub-basin. This method utilizes newly acquired aeromagnetic data, the Blakely algorithm for defining magnetic source edges, a calculated dip-direction map, a digital elevation model (DEM) derived from the Canadian Digital Elevation Database, and the positions of identified, inferred and newly mapped faults that are within and adjacent to this...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): VICKI TSCHIRHART, BILL MORRIS, AND CHARLES JEFFERSON
Mots clés: faults, uranium, Thelon Basin, source edge detection, lineament analysis
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: The Dragon Lake Zone (uranium prospect) comprises a N160º trending vein that is approximately 110 m long, up to 5 m wide and from 1 to 40 m high. The zone is mostly within altered sandstone of the Fair Point Formation, the basal unit of the Paleoproterozoic Athabasca Group, but it also extends downward (up to 3.5 m) into basement rocks that occupy the northerly trending Maybelle River Shear Zone (MRSZ). This subvertical shear zone separates graphitic paragneiss and weakly deformed granitoid...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): K. WHEATLEY AND C. CUTTS
Mots clés: uranium, unconformity, Alberta, Maybelle River, Dragon Lake, Athabasca
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Texte
Sommaire: Lac Cinquante is a mineralogically simple, vein-hosted uranium deposit in Archean basement rocks (Angikuni greenstone belt) that originally were unconformably overlain by Proterozoic sedimentary and volcanic rocks of the Baker Lake Group (BLG). Basement rocks are mainly pillowed and massive tholeiitic lavas (N-MORB) with interbedded tuff; overlying sedimentary rocks comprise a basal talus/fault breccia that grades upward into fluvial sedimentary rocks and subaerial, trachytic volcanic rocks;...
Publication: Exploration & Mining Geology
Auteur(s): N.J. BRIDGE, N.R. BANERJEE, S. PEHRSSON, M. FAYEK, C.S. FINNIGAN, J. WARD, AND A. BERRY
Mots clés: NW Hearne, Archean basement, Baker Lake Group, Angikuni subbasin, vein-hosted uranium, graphite
Numéro: 1
Volume: 21
Année: 2013
Activé par Coveo Enterprise Search