De la caractérisation géochimique à la gestion des rejets : cas de la mine Éléonore, Goldcorp

Symposium 2015 Rouyn-Noranda
Geneviève Pepin (Goldcorp - mine Éléonore)
Résumé La mine Éléonore de Goldcorp est une exploitation aurifère souterraine située sur le territoire de la Baie James au Québec, qui a débuté sa production en 2014. À l’étape d’exploration avancée, une campagne de caractérisation géochimique a été réalisée sur des échantillons de carotte de forage (103 échantillons), qui représentaient les futurs stériles miniers produits par l’opération. La campagne comprenait également la caractérisation géochimique des rejets des essais métallurgiques (futurs rejets de concentrateur), ainsi que sur l’eau de procédé qui devrait être produite à partir de l’exploitation du gisement. La caractérisation géochimique comprenait l’analyse de la composition chimique des matériaux, des essais sur le potentiel de génération d’acide (NAG, ABA), ainsi que des essais de lixiviation statiques (TCLP, SPLP, CTEU-9, SFE). Une deuxième phase des travaux a également porté sur des essais de cinétique de lixiviation en cellules humides (stériles miniers) et en mini-cellules d’altération (rejets de concentrateur).

Ce programme de caractérisation a permis de déterminer les bases des concepts de gestion des rejets miniers et des traitements d’eau qui ont été mis en place lors de la construction du projet. Les principaux résultats du programme de caractérisation géochimique seront présentés, ainsi que les suivis géochimiques réalisés depuis la mise en production.
Accés complet à Document technique
Version PDF pour 20,00 $
Autres documents dansSymposium 2015 Rouyn-Noranda