Application of cave-scale rock degradation models in the imaging of the seismogenic zone

CIM Journal, Vol. 7, No. 2, 2016

J. M. Reyes-Montes
SeisQ Consulting, Shrewsbury, Shropshire, United Kingdom

B. L. Sainsbury
Monash University, Clayton, Victoria, Australia

J. R. Andrews
Caltech Seismo Laboratory, Pasadena, California, USA

R. P. Young
University of Toronto, Toronto, Ontario, Canada

http://dx.doi.org/10.15834/cimj.2016.9
Résumé Le suivi microsismique fournit des renseignements sur la localisation et l’étendue des fractures de la masse rocheuse induites par l’exploitation par blocs foudroyés; cela permet d’interpréter le profil de la chambre foudroyée et de valider les modèles prédictifs numériques. Les incertitudes quant à la localisation de la source peuvent conduire à des mésinterprétations des caractéristiques inférés du réseau de fractures. Une des principales sources d’incertitudes est le modèle de vitesse utilisé pour inverser l’algorithme de localisation. Des modèles numériques tridimensionnels à grande échelle des changements du module d’élasticité à travers une masse foudroyée peuvent représenter de telles complexités dans les algorithmes de localisation, permettant ainsi une interprétation plus juste de l’activité microsismique. Une étude de cas à la mine Northparkes applique cette approche avancée à l’interprétation des données de microsismicité.
Mots clés : Exploitation par blocs foudroyés, imagerie de la vitesse, microsismicité, modèle à l’échelle de la chambre foudroyée, modélisation du continuum du module d’élasticité
Accés complet à Document technique
Version PDF pour 20,00 $
Autres documents dans CIM Journal, Vol. 7, No. 2, 2016