Use of Twinned Drillholes in Mineral Resource Estimation

Exploration and Mining Geology, Vol. 18, 2009
M.Z. Abzalov

Cette publication n'est pas offerte dans votre langue; certains de ses renseignements ont été préremplis pour la version française.
Mots clés : Twinned holes, QA, QC, Due Diligence
Résumé Le jumelage de trous de forages est une technique traditionnellement utilisée pour la vérification d’intersections minéralisées à haute teneur, la confirmation de données historiques ou la validation de données de forage lors de l’exercice d’un mandat d’audit préalable. Le jumelage de trous peut également être utilisé dans des buts particuliers, tel que la correction de données pré-existantes que l’on sait être biaisées.

Une planification rigoureuse est nécessaire à un usage réussi de cette technique. Notre expérience suggère que des forages jumelés ne devraient pas être distants de plus de cinq mètres. L’échec de plusieurs programmes de forages jumelés pourrait avoir été causé par un écart trop grand entre les forages.

Il est préférable de comparer une intersection minéralisée à la fois dans les trous jumelés et, si les données et les caractéristiques du gisement le permettent, une seule paire d’échantillons, de composites de longueur égale ou d’unités géologiques. Les variables dont il faut tenir compte dans les trous jumelés devraient comprendre l’épaisseur des unités géologiques d’intérêt (l’épaisseur minéralisée, par exemple) ainsi que la présence d’éléments géologiques significatifs (contacts avec la minéralisation, ou zones d’altération, par exemple).

Une analyse rigoureuse et formelle des données d’un programme de forages jumelés est essentielle. La reproductibilité de l’échantillonnage, les résultats analytiques et le biais analytique doivent être quantifiés et analysés statistiquement. Le nombre de trous jumelés nécessaire pour une analyse statistique et géostatistique concluante peut être aussi élevé que 20–30, particulièrement quand les variables étudiées présentent une forte variabilité à l’échelle locale.

L’efficacité de cette approche a été démontrée par de nombreux exemples de programmes de jumelage de trous complétés avec succès; incluant des exemples provenant de dépôts d’or de type orogénique, de placers minéraux, de gîtes de bauxite et de formations de fer rubanées.