Characteristics of Mineralization at the Main Zone of the Clarence Stream Gold Deposit, Southwestern New Brunswick, Canada: Evidence for an Intrusion-Related Gold System in the Northern Appalachian Orogen

Exploration and Mining Geology, Vol. 17, No. 1-2, 2008
K.G. Thorne, D.R. Lentz, D. Hoy, L.R. Fyffe, and L.J. Cabri
Cette publication n'est pas offerte dans votre langue; certains de ses renseignements ont été préremplis pour la version française.
Mots clés : New Brunswick, Magaguadavic granite, Saint George batholith, intrusion-related gold deposit, alteration
Résumé La minéralisation de la zone principale du gisement aurifère de Clarence Stream dans le sud-ouest du Nouveau Brunswick occupe une série de veines de quartz parallèles dans une zone de cisaillement fragile-ductile de direction NE et à pendage abrupt vers le nord apparentée à la faille de Sawyer Brook avoisinante qui délimite deux terranes. Cette zone de déformation recoupe les roches volcaniclastiques et volcaniques de la Formation de Waweig d’âge Silurien et est recoupée par les dykes de gabbro d’East Branch Brook, d’origine mantellique, ainsi que par divers dykes felsiques. La réactivation intermittente de la zone de cisaillement durant l’activité magmatique locale a entraîné la déformation et l’altération hétérogènes des dykes et de l’encaissant. La phase finale du cisaillement est associée à de minces dykes d’aplite-pegmatite qui passent latéralement à des granites granophyriques, puis à des veines de quartz aurifères. L’or, l’aurostibite et les intercroissances d’or et d’antimoine principalement associées aux veines de quartz sont associés à un assemblage minéral de sulfures à faible ƒO2 (pyrrhotite, arsénopyrite et berthierite) présentant une signature isotopique du souffre compatible avec une source magmatique. La saturation en or et la précipitation a eu lieu épisodiquement entre 300° et 350°C dans des conditions de faible activité de souffre, principalement en réponse à la baisse de pression durant la rupture fragile ainsi qu’aux effets de la baisse de température et aux réactions de sulfuration durant l’interaction entre le fluide et l’encaissant. Les études géochronologiques indiquent que l’âge de la mise en place des dykes de pegmatite-aplite et des veines aurifères qui leur sont associées coïncide avec le granite de Magaguadavic, d’âge Dévonien Précoce. De plus, la composition des dykes est compatible avec une origine provenant de ce granite sous la forme de phases fractionnées tardives. Le gisement principale (Main zone) de Clarence Stream est ainsi considéré comme étant associé aux intrusions, le granite de Magaguadavic étant la source ultime des fluides aurifères.