mai 2016

Patrick Highsmith

Chef de la direction de Pure Energy Minerals Limited

Par Andrew Seale

Patrick Highsmith

Avec l'aimable autorisation de Patrick Highsmith

L’été dernier, Pure Energy a reçu un puissant coup de pouce après la publication de l’estimation des ressources présumées pour son projet de production de lithium à partir de saumures à Clayton Valley South, dans le centre- ouest du Nevada. À la suite d’une estimation de 816 000 tonnes de carbonate de lithium équivalent, le cours des actions de la société a grimpé et, peu après, elle a conclu un contrat d’approvisionnement avec le fabricant de véhicules électriques et de batteries Tesla Motors. L’an dernier, Pure Energy a été honorée à titre de société la plus performante du secteur minier à la Bourse de croissance TSX. Le chef de la direction nouvellement nommé, Patrick Highsmith, a maintenant pour mission de faire en sorte que le projet aille de l’avant.

« Nous avons obtenu le contrôle d’une superficie de 9 300 acres et il existe une mine juste à côté », souligne M. Highsmith, en parlant de la mine adjacente Silver Peake d’Albemarle Corporation qui est actuellement le seul producteur de lithium aux États-Unis. « En un sens, cela nous permet d’avancer un peu plus vite. » À la place de la méthode classique utilisée par l’industrie consistant à extraire le lithium par évaporation, le projet de Clayton Valley South aurait recours à un procédé relativement nouveau d’extraction par solvant permettant d’améliorer l’efficience, de réduire les délais de production et d’atténuer les incidences environnementales.

En vue de la mise en service de la mine, Patrick Highsmith, géochimiste et ingénieur de formation, prévoit tirer parti de ses 25 années d’expérience dans les secteurs de l’exploration, de l’exploitation et du développement des affaires, ainsi qu’à la direction de plus de 200 projets dans diverses sociétés dont Rio Tinto, BHP Billiton, Newmont et Lithium One.

L’une des premières tâches entreprises par M. Highsmith après avoir pris les rênes de la société début mars a consisté à préparer un échéancier pour la remise de l’évaluation économique préliminaire, qui est attendue cet été. La société a déjà retenu les services d’une équipe technique chargée de mettre sur pied l’évaluation économique préliminaire.

L’entente conclue par Pure Energy avec Tesla est l’une de deux ententes conditionnelles de fourniture d’hydroxyde de lithium à la « Gigafactory » de Tesla où une capacité de production annuelle de batteries de 35 gigawattheures est prévue d’ici 2020. « Lorsque vous avez un client comme celui-là en attente, cela envoie un signal vraiment fort au reste de l’industrie », souligne M. Highsmith, qui connaît bien les aspects à la fois techniques et commerciaux de l’industrie minière.

« La formation technique est importante, car vous devez visualiser ce gisement de lithium ainsi que la façon dont il se forme et comment l’explorer », ajoute-t-il, « mais j’ai aussi dirigé l’expansion de sociétés d’exploration – conclu des marchés avec des petites sociétés – à Newmont, et à cette époque, j’ai beaucoup appris sur les marchés financiers, sur la façon de structurer les ententes et sur les relations entre les petites et les grandes sociétés. »

Traduit par CNW

Chef de la Première Nation Kluane

Retour à la table des matières | Section technologie | Profil de projet : Brucejack
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF