mars/avril 2016

Le meilleur de la nouvelle technologie

Compilé par David Chen

Un forage intelligent

SmartROC
Avec l'aimable autorisation d'Atlas Copco

Même les foreurs les plus chevronnés peuvent faire des erreurs après une longue journée de travail, ce qui peut entraîner un déclin de la productivité d'un engin de forage de surface. Atlas Copco a bien gardé cela à l'esprit lorsqu'elle a développé son nouvel engin de forage de surface SmartROC D60 qui, d'après la société, améliorera l'efficacité du forage et le rendra moins dépendant de l'intervention humaine que son prédécesseur, le FlexiROC D60. L'une des caractéristiques intelligentes de l'engin de forage est le système de navigation dans le trou, qui s'appuie sur la navigation GPS pour automatiquement forer des trous. Au lieu que l'opérateur ait à marquer les trous physiquement, puis à les forer manuellement, l'engin SmartROC D60 « permet d'enfoncer, puis d'extraire automatiquement les tiges », indiquait Mattias Hjerpe, chef de produit à l'international au sein de la division Forage d'exploration et de surface chez Atlas Copco. L'engin affiche le plan de forage sur son écran et navigue au sein du trou de manière autonome par le biais d'une connexion satellite. M. Hjerpe expliquait que le forage automatique améliore la précision et réduit l'usure des pièces telles que les tiges et les trépans par rapport à l'intervention manuelle d'un engin de forage. L'engin SmartROC D60 inclut également un nouveau système de contrôle des tiges qui permet non seulement de suivre et d'optimiser le moteur et le compresseur de l'engin, mais aussi de réduire la consommation de carburant de jusqu'à 15 % par rapport à son prédécesseur FlexiROC.

Les yeux rivés vers le ciel

Cyberwatch
Avec l'aimable autorisation de Keytroller

Le suivi de l'équipement dans une exploitation minière peut être un véritable casse-tête logistique, surtout dans des régions reculées où aucun service sans fil mobile n'est disponible. Beaucoup de gros engins miniers tels que les camions de transport et les excavateurs sont maintenant équipés de systèmes sophistiqués de surveillance embarqués pour le suivi et l'entretien, mais ces véhicules constituent encore une petite portion de la flotte complète d'engins miniers. D'après Terry Wickman, président et chef de la direction de Keytroller, la nouvelle alarme Cyberwatch SAT et le compteur de localisation GPS représentent un moyen simple et peu coûteux de surveiller, dans des zones isolées, les petits équipements qui ne sont pas dotés de systèmes de surveillance tels que des générateurs, des camions de travail ou des chargeuses à direction à glissement. Contrairement aux versions précédentes du système Cyberwatch, cette version plus récente ne dépend pas de signaux cellulaires ou Wi-Fi. Le système Cyberwatch SAT peut être relié à n'importe quel type de moteur et transmettre des informations telles que la localisation, la pression d'huile et la température du moteur ou indiquer depuis combien de temps un engin fonctionne ou est à l'arrêt. Ensuite, il diffuse périodiquement ces informations par satellite vers des portails Web spécifiques aux besoins des clients, lesquels sont accessibles partout dans le monde. « C'est un moyen peu coûteux de surveiller l'équipement, que l'on peut utiliser pour rendre compte de la situation », déclarait M. Wickman, par exemple pour garder une trace de la façon dont sont utilisés les engins de la société ou du temps que passent les employés à travailler. Ce système est également très utile pour déterminer si l'équipement a besoin d'un entretien.

Des améliorations progressives

Afin de tirer au maximum profit d'un programme de forage, les exploitants doivent disposer de trépans qui sont suffisamment stables pour supporter la poussée des paliers à air à capacité de charge élevée. C'est la raison pour laquelle Sandvik Mining a conçu sa nouvelle série RR221 de trépans rotatifs pour trous de mine et une plateforme à paliers à air qui se complètent mutuellement, augmentant ainsi la capacité de charge des paliers à air de jusqu'à 20 % et améliorant la durabilité et la performance des trépans. « En améliorant la capacité de charge des paliers, nous avons pu augmenter la durée de vie des trépans », expliquait Simon Mitchell, vice-président de la section Outils rotatifs chez Sandvik. La société a également ajouté des métaux plus robustes et des plaquettes amovibles protectrices aux trépans RR221 afin d'augmenter leur durée de vie de 30 % par rapport aux séries précédentes. En outre, expliquait M. Mitchell, la structure de coupe des trépans et la géométrie des plaquettes amovibles en carbure de tungstène (CW) ont été optimisées de manière à supporter différentes conditions, des roches tendres telles que le charbon en formation tendre au minerai de fer dur. Il ajoutait que les nouveaux trépans et paliers à air permettront de réduire l'épierrage manuel et augmenteront le nombre d'heures de forage de 10 à 25 %.

Drill bits
  Avec l'aimable autorisation de Sandvik

Traduit par Karen Rolland


Retour à la table des matières | Article de fond : Les carburants de l'avenir | Technologie : Moteurs |  Profil de projet : la mine El Limón-Guajes

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF