février 2016

Le meilleur de la nouvelle technologie

Compilé par Kelsey Rolfe et Chris Balcom

Restons sur la bonne voie

ON-Track
Avec l'aimable autorisation de Richwood

Lorsque les transporteurs à courroie ne sont pas correctement alignés et oscillent de gauche à droite, le personnel préposé à l'entretien devra intervenir et même arrêter la courroie jusqu'à résolution du problème. La nouvelle poulie de tension de la courroie de marche arrière On-Track de Richwood tente de résoudre les problèmes des transporteurs à courroie mal alignés avant même qu'ils ne se manifestent. Cette nouvelle poulie s'infléchit le long de la courroie de marche arrière, applique une pression de manière homogène et permet à la courroie de rester alignée. Ce modèle permet d'éviter certains des problèmes que présentent les poulies d'entraînement traditionnelles. « Nous ne cherchons pas à entraîner les câbles des courroies une fois qu'ils sont sortis de leur piste, mais essayons plutôt de les contrôler », indiquait Kevin Maloy, directeur de l'exploitation chez Richwood. Les poulies d'entraînement essaient souvent de corriger la trajectoire d'une courroie mal alignée à l'aide de rouleaux de guidage des bords, qui peuvent s'user sur la courroie. Le modèle de Richwood n'utilisent pas de rouleaux de guidage de bord et a également éliminé les pivots et tourillons que l'on trouve couramment dans les poulies d'entraînement. La pression imposée sur les courroies est réduite sans les rouleaux de guidage de bord, et les pièces mobiles à entretenir sont moins nombreuses, aussi les courroies resteront alignées et les sociétés pourront limiter les interruptions et les coûts élevés d'entretien sur le long terme. « Les courroies dureront bien plus longtemps, et le personnel ne passe ainsi pas des heures à s'affairer autour du transporteur en essayant de le ramener au centre », indiquait M. Maloy. 

– Kate Sheridan

Des cycles de chargement plus rapides

Cat 6015B Hydraulic Shovel loads Cat 775G truck
Avec l'aimable autorisation de Caterpillar

« Sur un chantier, il est primordial de charger un maximum de camions et de les permuter aussi rapidement que possible », expliquait Arthur Milkowski, directeur de plateforme pour la nouvelle pelle chargeuse hydraulique 6015B de Caterpillar, lors d'une conférence de presse en Arizona en novembre dernier. C'est la raison pour laquelle la nouvelle pelle 6015B de Caterpillar, qui suit la structure de la pelle 5110B, comprend plusieurs caractéristiques visant à réduire la durée du cycle. Cette pelle est équipée d'un moteur C27 ACERT Cat, dont la puissance nominale est de 606 kilowatts (kW) et qui permet de réduire la durée des cycles d'excavation. Cette pelle s'accompagne d'un godet standard de 8,1 mètres cubes et sa capacité de charge utile est de 14,6 tonnes, ce qui permet de remplir un tombereau CAT 773 en quatre manœuvres, un CAT 775 en cinq manœuvres et un CAT 777 en sept manœuvres. Avant de les commercialiser, Caterpillar a testé les pelles pendant environ 6 mois dans des conditions semi-tropicales et subarctiques, ainsi que dans la zone continentale des États-Unis. « Nous sommes totalement convaincus de la qualité de ce produit car nous avons effectué toutes les validations requises », indiquait M. Milkowski. 

– Kelsey Rolfe

Le stabilisateur

Metso crusher

Avec l'aimable autorisation de Metso

Toutes les roches ne sont pas créées égales, et après leur premier passage dans un broyeur, elles n'en ressortent pas toutes de taille identique. Lorsque Metso a décidé de développer un broyeur qui génère des résultats plus homogènes après la première circulation, la société a constaté qu'un angle d'alimentation plus incliné pouvait avoir des répercussions importantes sur l'efficacité de la machine pour le broyage des roches. Ainsi, elle a augmenté l'angle d'alimentation sur son nouveau broyeur à percussion NP13 à 50° (à titre de comparaison, l'angle d'alimentation sur l'ancien modèle NP1213 était de 40°). « Un angle d'alimentation plus incliné permet d'améliorer la pénétration et la capacité de broyage », expliquait Vincent Schmitt, directeur des produits chez Metso. Pour améliorer l'efficacité du broyage, le percuteur du modèle NP13 peut être adapté à l'abrasivité du matériau à broyer, avec du manganèse ou du chromite. La productivité est également améliorée ; en effet, la puissance maximale offerte par le moteur unique a été augmentée de 260 kilowatts (kW) dans le modèle précédent à 315 kW dans ce modèle. Avec son rotor de 1,3 mètre de large, le NP13 est idéal pour des applications secondaires et tertiaires.

– Katelyn Spidle

Traduit par Karen Rolland


Retour à la table des matières | Article de fond : la technologie prêt-à-porter | Section technologie | Profil de projet : La mine CaribouÀ la une : Cuivre

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF