août

L'industrie en bref

Petit incendie, gros dégâts à l'usine de traitement d'Ekati

Ekati processing-plant

Les réparations à l'usine de traitement de la mine Ekati, qui a été victime d'un incendie à la fin du mois de juin, devraient durer environ trois mois et coûter 25 millions $ | Avec l'aimable autorisation de Dominion Diamond Corporation

Plus de 300 travailleurs ont été temporairement licenciés ou affectés à un autre emploi après l'incendie qui a endommagé le 23 juin dernier l'usine de traitement de la mine Ekati de Dominion Diamond, située à 300 kilomètres au nord de Yellowknife. D'après Dominion, qui détient également 40 % de la mine Diavik voisine, les réparations prendront environ trois mois et coûteront 25 millions $.

L'incendie s'est déclaré à 7 h du matin pendant un arrêt planifié pour remplacer un tamis de dessablage, et a été maîtrisé rapidement. Les employés travaillant dans cette zone ont été évacués en toute sécurité et personne n'a été blessé. Les dommages se limitaient à une petite zone et la plupart des pièces nécessaires à la réparation du tamis sont déjà sur place, mais d'autres pièces devront être commandées et livrées par fret aérien ; le minerai sera quant à lui stocké jusqu'à ce que l'usine soit réparée.

« Nous avons prévu certaines activités minières qui nous permettront de donner la priorité à des sources de minerai de plus grande valeur au départ, de façon à minimiser l'impact de cet incident sur la valeur de la production de notre exercice financier », déclarait Brendan Bell, président et chef de la direction de Dominion, dans un communiqué de presse du 5 juillet.

Dominion suspendra les activités d'extraction de la kimberlite dans ses mines à ciel ouvert Pigeon et Lynx dont la teneur est plus faible, et se concentrera sur la mine à ciel ouvert Misery et l'exploitation souterraine Koala, qui présentent une plus grande valeur.

La société a également annoncé début juillet que le développement du grand projet Jay à haute teneur en minerai, un gisement constitué de cheminées de kimberlite situé à 30 kilomètres (km) au sud-est de l'infrastructure principale de la mine Ekati, commencerait l'année prochaine. Dominion souhaite commencer l'exploitation du gisement à la fin de l'année 2022. Le projet a reçu l'approbation de l'Office d'examen des répercussions environnementales de la vallée du Mackenzie en février.

Après l'incendie, Dominion a réévalué ses prévisions pour Ekati en matière de production durant l'exercice financier 2017 ; la mine devrait produire 4,7 millions de carats, et non 5,6 millions comme le prévoyait l'estimation initiale. 

– Kylie Williams

Traduit par Karen Rolland

Suivant: Northern Superior fait appel


Retour à la table des matières | Article de  fond : Limitons les dégâts Section technologieRésultats du sondage auprès des lecteurs 2016

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF