août

L'industrie en bref

La Colombie-Britannique lance une plateforme Web pour l'inspection et la collecte d'informations sur la sécurité des mines

Le ministère des mines de la Colombie-Britannique vient de lancer un nouveau portail convivial contenant des documents et des informations sur les mines de la province.

Le site Internet, BC Mine Information, a été activé le 19 avril. Depuis la mi-juin, le site héberge des rapports d'inspection de 2013 à 2016 pour les mines métallifères, de charbon et de minéral industriel qui sont actuellement exploitées dans la province.

On y trouve également des informations concernant des mines fermées ou qui sont passées en mode de soins et maintenance. Des informations concernant la sécurité des digues de retenue de 70 mines, mises en ligne l'année dernière, ont également été mutées vers le nouveau site Internet.

Ce site comprend une carte montrant l'emplacement de chaque mine ainsi qu'un tableau doté d'options de tri et de recherche qui établit la liste de chaque projet par nom, région et état.

« Après la rupture de la digue de retenue des résidus miniers à Mount Polley, nous avons compris le besoin d'améliorer nos systèmes de gestion de documents et nous nous sommes engagés à mettre en œuvre un système plus facilement accessible au public », déclarait Bill Bennett, ministre de l'énergie et des mines, à l'équipe du CIM Magazine. « Ce nouveau système Web respecte cet engagement et offre un accès plus simple et plus transparent aux informations relatives aux permis, aux rapports d'inspection et à d'autres détails sur les mines de Colombie-Britannique. »

« À l'avenir, nous continuerons d'optimiser et d'améliorer ce système et le compléterons avec d'autres informations. »

L'Environmental Law Centre (le centre de droit de l'environnement) de l'université de Victoria a porté plainte auprès du commissaire à la protection de la vie privée de la province en 2014 ; il alléguait que le gouvernement provincial avait transgressé la loi sur la liberté de l'information en omettant de publier les évaluations environnementales et les rapports d'inspection relatifs aux digues de retenue de Mount Polley après l'incident. En juillet 2015, le commissaire a décrété que les actions du ministère n'étaient pas illégales et a réinterprété la loi relative au respect de la vie privée et à la liberté de l'information en éliminant une exigence consistant à ne rendre les informations publiques qu'en cas de « situations urgentes ».

D'après un porte-parole du ministère, les retours concernant le site ont été positifs et il pourrait aider à renforcer la confiance du public envers le secteur minier.

Le ministère est d'avis que ces informations peuvent être utiles à l'industrie, au personnel du gouvernement, aux chercheurs universitaires et même aux citoyens qui souhaitent en savoir davantage sur les sites miniers à proximité.

Les données relatives au nombre de visites du nouveau site n'étaient pas disponibles.

D'après les renseignements fournis par le ministère, de nouvelles informations concernant les décisions et les pénalités seront publiées régulièrement.

– Kate Sheridan

Traduit par Karen Rolland

Suivant: Cenovus investit dans la restauration de l'habitat des caribous


Retour à la table des matières | Article de  fond : Limitons les dégâts Section technologieRésultats du sondage auprès des lecteurs 2016

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF