octobre 2015

Mot du président

Tout commence par l’exploration !

Par Sean Waller

Garth Kirkham Chaque industrie doit relever des défis en matière de diversité, qu’il s’agisse du secteur de la technologie, considéré comme étant le plus avancé et le plus novateur, ou du secteur minier, ce qui n’est guère surprenant. Je dis cela parce que l’industrie minière est encore considérée comme un « club réservé aux hommes. »

C’était peut-être vrai dans le passé, mais l’industrie minière a beaucoup progressé et est devenue, à certains égards, une des industries les plus progressistes et les plus novatrices. Nous avons été à l’avant-garde de nombreux domaines, dont l’automatisation, la sécurité, la gérance de l’environnement et la responsabilité sociale d’entreprise, pour n’en nommer que quelques-uns. Rien ne nous empêche de faire preuve de ce même leadership en ce qui a trait à la diversité.

En regardant mes collègues féminins et masculins à la table du Conseil de l’ICM, je n’ai que de l’admiration pour eux. Chacun d’eux apporte un point de vue et une dynamique unique en son genre qui rehaussent l’ICM dans son ensemble et qui aident à renforcer son statut de centre d’excellence.

Nous avons beaucoup progressé, mais il nous reste encore un bon bout de chemin à faire.

L’an dernier, la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CVMO) a incité l’industrie à s’améliorer en mettant en place des règles sur l’obligation de déclaration. Celles-ci enjoignent les sociétés cotées en bourse à décrire leurs efforts en vue d’améliorer la représentation des femmes parmi leurs cadres dirigeants et leurs conseils d’administration ou à expliquer leur absence, le cas échéant. D’après les premiers indicateurs, il semble que la majorité des sociétés déclarantes ont décidé de s’y conformer et d’adopter des politiques officielles en matière de diversité. Il est triste qu'en dépit de l'abondance des données indiquant que les conseils d’administration diversifiés peuvent faire fructifier le rendement, nous devions encore être poussés à faire de tels changements. En tant que père de deux adolescentes, cela est inacceptable pour moi, comme ça l’est pour elles.

Je vais encourager mes filles à suivre l’exemple de la chef de l’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, à « aller de l’avant » et à être responsables de la progression de leur propre carrière. Toutefois, à titre de dirigeants, nous devons aussi mettre l’épaule à la roue et assumer notre part de responsabilité.

Le moment est venu pour nous tous d’aller de l’avant!

Garth Kirkham
CIM President
@GarthCIMPrez

Traduit par Karen Rolland

Suivant : Lettre au rédacteur en chef 
Ne sous-estimons pas les conséquences des contrôles tardifs en matière de sécurité des fluides


Retour à la table des matières | Article de fond : Champ visuel | Profil de projet : Palabora Copper | Technologie :  Une mesure de contrôle | Voyage : Tete, Mozambique

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF