octobre 2015

Lettre du rédacteur en chef

L'année à venir

Par Ryan Bergen

Ryan BergenGrâce au soutien ferme et constant de tous les membres de McEwen Mining, nous avons pu compiler en début d'année une série de vidéos sur les rencontres Mining Innovation Lunch and Learn (des dîners-conférences sur l'innovation dans l'industrie minière, uniquement disponible en anglais), que la société organise à intervalle de quelques mois dans ses bureaux de Toronto. Les présentations dans ces vidéos portent autant sur des discussions expliquant dans quelle mesure et dans quel domaine les changements progressifs peuvent réorienter l'industrie minière que sur des idées pour l'amélioration des procédés qui permettront d'augmenter de quelques pourcents les taux de récupération.

S'il est peu probable que ces vidéos publiées sur YouTube suscitent un jour un élan de passion sur la toile, le fait que plus de 1 000 visiteurs du monde entier aient visionné une présentation consacrée à l'optimisation des procédés et au contrôle de la flottation par mousse vient confirmer toute la valeur de cette expérience médiatique.

« Si vos mesures sont mauvaises, ou si vous ne disposez tout simplement d'aucune mesure, il n'est pas possible de procéder à un contrôle sérieux », explique Philip Thwaites de XPS Consulting & Testwork Services dans notre article de la section Technologie dédié au contrôle des procédés, dans lequel Alexandra Lopez-Pacheco explique en détail les progrès technologiques qui rendent possibles ces mesures et ce contrôle. C'est un message récurrent dans le numéro de ce mois-ci. Le manque d'informations peut mener à des résultats médiocres ; c'est l'une des leçons qu'a tirées l'équipe des opérations de Palabora Copper lorsqu'elle a transformé sa mine à ciel ouvert en une mine souterraine en utilisant la méthode de foudroyage par blocs. La société est aujourd'hui plus riche et applique désormais ces leçons aux travaux qu'elle effectue dans la deuxième mine en cours de développement, laquelle est notamment équipée d'un système complet de surveillance. Michael Yang présente ce projet ici. Dans le même ordre d'idée, notre article de fond rédigé par Ian Ewing porte sur les capacités croissantes des machines de triage du minerai qui permettent de limiter le temps et l'énergie perdus lorsque le minerai destiné à être un déchet est traité. Dans tous ces exemples, les mesures offrent un certain contrôle.

Nous avions décidé il y a plusieurs mois de consacrer notre numéro d'octobre au traitement du minerai et au contrôle des procédés, avant même de publier cette vidéo sur Internet. Les données de consultation de cette dernière viennent cependant confirmer que nous avions pris une sage décision. Nous savons comment la vidéo a été trouvée, sur quel site elle a été visionnée, si elle a été partagée et par quel biais, et combien de temps en moyenne elle a été regardée. Grâce à ces informations et en les peaufinant un peu, nous serons en mesure d'améliorer la diffusion et la promotion de nos prochaines vidéos. De fait, il s'agit là de notre propre incursion dans la sphère du contrôle des procédés.

Ryan Bergen
Rédacteur en chef
editor@cim.org
@Ryan_CIM_Mag

Traduit par Karen Rolland

Suivant : Mot du président
Un objectif commun


Retour à la table des matières | Article de fond : Champ visuel | Profil de projet : Palabora Copper | Technologie :  Une mesure de contrôle | Voyage : Tete, Mozambique

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF