novembre 2015

Mot du président

L’exploitation minière sous la loupe

Par Garth Kirkham

Garth KirkhamL’exploitation minière est essentielle pour tout ce que nous avons et réalisons en tant que société, mais, étant moi-même un piqueur, je ressens constamment le besoin de défendre son existence même. Cette industrie est à la base de notre prospérité et elle est au cœur de presque toutes nos entreprises et de nos valeurs, indépendamment de notre famille, de nos amis, et de nos animaux de compagnie.

Beaucoup de gens sont encore persuadés que l’exploitation minière est une activité sale et dangereuse et qu’elle devrait être abolie. C’est encore plus irréaliste que de dire que nous devrions cesser d’utiliser les combustibles fossiles. Au moins, nous disposons de combustibles de substitution alors qu’aucune solution de rechange à l’exploitation minière ne s’est avérée efficace jusqu’à maintenant et qu’un taux de recyclage de 100 % de la ferraille n’offre aucune occasion de croissance. Qui plus est, un virage en faveur des sources d’énergie renouvelable est impossible en l’absence des produits provenant des éléments que nous extrayons.

Certes, les sociétés minières seront toujours jugées d’après les anciennes pratiques, mais nous devons l’accepter. En effet, sans le passé, nous ne pouvons apprendre ni grandir. Nous continuons de mieux faire et, oui, il y a eu des échecs, mais nous nous améliorons constamment.

En tant que géoscientifique, je crois au concept de développement durable, ce qui pour moi signifie travailler de façon à permettre l’extraction, le transport et le traitement sécuritaires des ressources dont dépend notre survie, et ce, dans le respect et à l’avantage des générations futures.

Nous disons à ceux qui ont une perception négative de l’exploitation minière et de ses effets que nous prenons au sérieux la confiance que la société nous accorde et que nous croyons avoir une obligation de diligence.

Nous devons donc tenir le public informé du bilan de l’industrie minière en matière de sécurité et veiller à ce que nos pratiques soient les meilleures qui existent, mais aussi les meilleures applicables. Quand nous nous apercevons d’une erreur, nous devons la corriger, et nous devons dénoncer les mauvaises pratiques quand nous en voyons.

Nous persévérerons, car malgré ce que les autres peuvent croire, nous savons que l’exploitation minière est une nécessité et doit demeurer vigoureuse et durable.

Vivat fodienda…longue vie à l’exploitation minière!

Traduit par CNW


Retour à la table des matières | Article de fond : Eaux troubles | Rapport spécial : le GroenlandLe ressentiment envers l’uraniumQ&R avec Zeljka Pokrajcic

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF