juin/juillet 2015

Lettre au rédacteur en chef

Laissons le temps au temps

L'article « Défauts de conception » du numéro de mars/avril du CIM Magazine exposait les conclusions du comité d'examen quant à l'accident survenu à la mine Mount Polley l'été dernier. Ce comité indépendant a été expressément affecté à l'enquête afin d'éviter d'attribuer sans fondement la responsabilité de la brèche. Nous craignons que certaines des déclarations apparaissant dans cet article encouragent les lecteurs à penser que la responsabilité a déjà été endossée, et nous jugeons prudent de rappeler que toute conclusion concernant cet accident est prématurée tant que les enquêtes rigoureuses menées par l'inspecteur en chef des mines du gouvernement de la Colombie-Britannique et le service des agents de conservation du ministère de l'environnement de la province se poursuivent. Ces enquêtes devraient nous apporter des informations supplémentaires.

Knight Piésold Ltd., en sa qualité de société d'ingénieurs experts ayant apposé leur sceau pour ce projet, a aidé Imperial Metals Corporation [KR1] pendant plus de 20 ans à concevoir et à exploiter le bassin de décantation des résidus de la mine Mount Polley. Knight Piésold Ltd. a adopté une philosophie conservatrice de conception intégrant des pentes douces pour les digues et/ou des murs de soutènement de manière à garantir le plus haut niveau de sécurité à chaque étape du développement. Nous pouvons affirmer avec conviction que les versants des digues à stériles étaient stables et que le bassin de retenue fonctionnait correctement grâce à ses nombreuses grèves de résidus drainées ainsi qu'au volume relativement faible d'eau retenue lorsque nous avons quitté le projet Mount Polley en 2010. En outre, à la suite de cet accident déplorable, nous avons émis une déclaration publique le 8 août 2014 afin d'assurer la clarté et la transparence de notre rôle en tant que société d'ingénieurs experts ayant apposé notre sceau pour ce projet. Des changements importants ont été apportés à la conception depuis notre intervention, aussi le bassin de décantation des résidus de la mine ne peut plus aujourd'hui être considéré comme une conception relevant entièrement de Knight Piésold.

Nous avons pleinement coopéré avec le comité d'examen indépendant et continuons de soutenir les enquêtes en cours de l'inspecteur en chef des mines et du service des agents de conservation de la province. Nous restons convaincus que l'enchaînement détaillé des événements qui ont mené au regrettable accident du 4 août 2014 sera rendu public en temps voulu. En notre qualité de membres concernés de la communauté minière, il est extrêmement important pour nous tous que soit établi un lien de causalité expliquant bien au public l'origine de cette brèche. Nos efforts aux côtés des sociétés minières, des autorités réglementaires, des Premières Nations et des communautés pour mettre en œuvre des mesures de prévention fiables et réalisables dans toutes les juridictions avec lesquelles nous collaborons n'en seront que facilités.

Veuillez agréer mes salutations distinguées.
Greg Smyth, Knight Piésold Ltd.

Traduit par Karen Rolland


Retour à la table des matières | Article de fond : Noms à connaître 2015 | Voyage : Afrique Du Sud | Technologie : La communication

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF