juin/juillet 2015

Mark Smith

Le spécialiste

Par Eavan Moore | Traduit par Karen Rolland

Mark_Smith
Avec l’aimable autorisation de Largo Resources

Sa récente nomination au poste de président et directeur général du producteur de vanadium Largo Resources est venue ajouter un autre métal spécial à sa liste déjà impressionnante. L’ancien directeur de Molycorp était chargé de surveiller le passage de cette société spécialisée dans les terres rares du statut de filiale pétrolière à celui d’entreprise publique. Après avoir quitté cette société, il a rejoint la société de développement de niobium NioCorp en 2013, qui a triplé les ressources de son projet Nebraska grâce à la campagne de forage menée l’année dernière. À son nouveau poste chez Largo, M. Smith a dû recueillir des fonds pour les travaux à la mine Maracás.

D’après M. Smith, qui est encore directeur général de NioCorp, ces marchandises présentent toutes quelques points communs, à savoir qu’elles reviennent souvent aux mêmes acheteurs, et leurs acheteurs requièrent davantage d’options. Chez Molycorp, son objectif consistait à augmenter la diversité de l’approvisionnement en terres rares, qui provient actuellement intégralement de la Chine. Il se retrouve désormais confronté aux mêmes arguments pour le niobium (dont 92nbsp;% provient du Brésil) et le vanadium, prioritairement de provenance chinoise. «nbsp;Nos clients nous répètent régulièrement que ce sont les sociétés spécialisées dans l’acier qui ont besoin de fournisseurs plus diversifiés », expliquait M. Smith.

M. Smith met ses compétences au profit de l’expansion des investissements dans de nouvelles sources d’approvisionnement. «nbsp;À cette étape de ma vie, je suis à la recherche de possibilités où je peux non seulement adopter un rôle de leadership, mais également m’imposer en tant qu’investisseur et tirer profit de ce qui, selon moi, sont des occasions exceptionnelles dont le marché ne comprend pas l’importance à sa juste mesure. J’ai su employer des mots que les investisseurs ont besoin d’entendre. Une fois que les investisseurs sont convaincus que nos valeurs sont fortes et que la marchandise que l’on produit constitue une partie importante de l’économie à l’échelle planétaire, nous en avons alors conquis une grande partie. On peut alors expliquer en détail la raison pour laquelle cette occasion en particulier répondrait tellement bien à leurs attentes.

Suivant : 

Barb Rose
Une femme témoin d’un renouveau


Retour à la table des matières | Article de fond : Noms à connaître 2015 | Voyage : Afrique Du Sud | Technologie : La communication

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF