juin/juillet 2015

Barb Rose

Une femme témoin d’un renouveau

Par Eavan Moore | Traduit par CNW

Barbara_Rose
Avec l’aimable autorisation de Trevali Mining

L’ingénieure minière en chef à Trevali s’attaque avec enthousiasme aux nouveaux défis professionnels liés à la remise en valeur et à la mise en service de la mine de zinc Caribou, un gisement qui appartient à l’entreprise et qui se trouve près de Bathurst, au Nouveau-Brunswick. Barb Rose, à l’instar de nombreux employés de la mine Caribou, a passé la majorité de sa carrière à la mine Brunswick, qui se trouve tout près, jusqu’à sa fermeture il y a deux ans. Pour Mme Rose comme pour les collectivités de cette région du nord du Nouveau-Brunswick, le gisement Caribou est riche de promesses.

« J’ai toujours su que je travaillerais en ingénierie, parce que j’adore les maths et les sciences », explique Mme Rose. Toutefois, c’est en rencontrant les parents d’une de ses consoeurs de l’Université Queen’s, des ingénieurs miniers, qu’elle a découvert le domaine qui la fait vibrer. « L’industrie minière a vraiment piqué ma curiosité. Contrairement à d’autres disciplines qui sont très vastes et diversifiées, le milieu des mines m’apparaissait plutôt comme une famille : quand on en fait partie, on se fait des amis pour la vie. On a aussi un réseau de contacts qui est là pour nous appuyer, peu importe où et pour qui on travaille.& »

Mme Rose met en pratique une philosophie semblable dans les fonctions de gestionnaire qu’elle occupe actuellement. En tant qu’ingénieure minière en chef, elle supervise 11 personnes dans les équipes de génie minier, de géologie et de l’environnement de la mine Caribou, lesquelles ont consacré la dernière année à préparer fébrilement le redémarrage de la mine après un arrêt de six ans. « Je m’intéresse sincèrement à eux et je respecte le fait qu’ils ont une famille à la maison et d’autres responsabilités. »

Le zinc est en voie d’occuper une place favorable sur le marché, dans un contexte où le cours des produits de base est par ailleurs stable. La réouverture de la mine Caribou pourrait donc arriver à point nommé. Trevali possède également deux autres sites au Nouveau-Brunswick qui sont en cours d’exploration et d’évaluation. Mme Rose estime que son équipe sera prête quand Trevali amorcera la mise en valeur de ces sites, si bien sûr c’est ce que l’entreprise décide de faire. « Notre équipe d’ingénieurs est relativement jeune. J’ai eu la chance de les voir grandir et évoluer en même temps que le projet, et aussi de les voir apprendre et approfondir leurs compétences. »


Retour à la table des matières | Article de fond : Noms à connaître 2015 | Voyage : Afrique Du Sud | Technologie : La communication

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF