octobre 2014

Les dessous de la norme chinoise Mines vertes

La mine Fankou a subi de grands changements ces dernières années

Par Lu Jing

RAPPORT SPÉCIAL : LA CHINE

Pour prévenir la destruction de l'environnement et inverser cette tendance résultant des pratiques d'exploitation minière dans le passé, le gouvernement chinois a élaboré une nouvelle stratégie visant à créer une société plus respectueuse de l'environnement et davantage axée sur la préservation des ressources. Le ministère chinois des terres et des ressources a créé en 2007 la norme Mines vertes. L'année suivante, le National Mineral Resource Program (le programme national pour les ressources minérales) a été compilé et le Guidance to Implement the National Mineral Resource Program, Develop Green Mining and Construct a Green Mine (le guide sur la mise en œuvre du programme national pour les ressources minérales, le développement des mines vertes et la construction d'une mine verte) publié en 2010, établissant ainsi une norme claire pour les mines vertes.

Cette norme évalue neuf aspects relatifs à la pratique minière : l'exploitation minière dans la légalité, les pratiques exemplaires, l'utilisation efficace de toutes les ressources, la réduction du rejet de déchets, la protection environnementale, la réhabilitation, les relations harmonieuses avec la communauté et une bonne culture d'entreprise.

La mine Fankou, détenue par Shenzhen Zhongjin Lingnan Nonfemet Co. Ltd., est l'un des plus grands producteurs de plomb, de zinc et d'argent d'Asie. La production commerciale a commencé au début des années 1960 à la mine Fankou et le site, qui se trouve dans la province de Guangdong, a obtenu la certification Mine verte en 2012.

Afin de respecter les normes nationales ainsi que d'atteindre ses propres objectifs, la mine Fankou a pris diverses mesures qui reposent toutes sur trois moteurs importants :

1. Créer un bon système de gestion, ce qui constitue la base d'une bonne pratique opérationnelle.

Fankou améliore sans cesse son système de gestion afin de suivre le rythme de développement technologique et industriel.

2. Accorder une grande attention aux technologies, techniques et installations avancées.

Il s'agit des instruments nécessaires pour faire des mines vertes une réalité. Le concept général des mines vertes implique pratiquement chaque domaine de l'exploitation d'une mine, et particulièrement les améliorations technologiques et techniques. On peut par exemple renforcer l'efficacité de l'exploitation des ressources minérales et améliorer l'élimination des résidus grâce à des techniques d'exploitation par charges concentrées et d'exploitation des trous moyennement profonds à l'aide de composants mécanisés équipés de panneaux de commande, au remblai à l'aide de résidus grossiers ainsi qu'à la méthode de remblai par mortier mousseux pour l'exploitation minière. La mine réalise également des économies d'énergie à l'aide de la conversion de la fréquence électrique dans les activités d'exploitation minière et de traitement du minerai ainsi qu'en utilisant un éclairage consommant peu d'énergie. L'injection de coulis est utilisée comme technique de gestion des venues d'eau, ce qui permet d'éviter l'infiltration dans la mine d'environ 50 % de l'eau souterraine. Fankou a acheté son équipement automatisé en Allemagne, en Finlande, aux États-Unis et au Canada afin d'améliorer la productivité et la sécurité de la mine.

3. Persister à protéger l'environnement.

La mine accorde une grande importante à la gestion environnementale et s'en sert de directive fondamentale pour l'ensemble de l'exploitation minière. Fankou a obtenu la certification ISO 14001 pour la gestion environnementale en 2012 et a reçu le prix provincial de Guangdong pour l'« entreprise disposant de la marque verte d'intégrité écologique ».

Grâce aux initiatives de protection de l'environnement et de réhabilitation des mines, les problèmes de pollution se sont atténués. Les conflits entre l'exploitation minière et la communauté, émanant principalement des problèmes de pollution, s'apaisent également.

Une autre filiale de Zhongjin Lingnan Nonfemet, située dans la province de Guangxi, œuvre à obtenir la certification nationale « Mine verte ». Mais chaque mine est confrontée à des difficultés uniques. Pour Fankou, la plus grande difficulté résidait dans le recyclage des eaux usées et l'élimination des résidus, alors que pour la mine de la province de Guangxi, c'est l'amélioration du taux d'extraction du minerai qui pose problème.

La certification « Mines vertes » est un processus volontaire et non obligatoire pour toutes les mines de Chine ; autrement dit, décider ou non de devenir une mine verte dépend des situations propres à chacune des mines. Il est cependant évident qu'en Chine, les mines d'une envergure considérable ont tout à gagner à se conformer à cette nouvelle norme ; depuis 2010, 459 mines ont obtenu la certification. L'exploitation minière respectueuse de l'environnement augmente les dépenses des sociétés, aussi il est important qu'elles mettent en balance le coût de l'investissement au jour d'aujourd'hui et le potentiel de production à l'avenir, et qu'elles réalisent que chaque dépense contribuera à des améliorations sur le plan environnemental. Bien entendu, cette décision est liée à d'autres concepts tels que la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et la conscience sociale. Une aide du gouvernement pourrait également inciter les sociétés à envisager l'adoption des normes d'exploitation minière respectueuses de l'environnement. Par exemple, diverses provinces de Chine ont établi leurs propres politiques afin d'accorder un certain soutien financier (sous la forme de subventions ou de prix) afin d'encourager les mines à améliorer leur site, les technologies qu'elles emploient dans l'exploitation minière ou le stockage des résidus. Dans certaines provinces, les gouvernements locaux proposent également des déductions fiscales aux mines qui investissent dans l'amélioration de leurs installations ou des technologies qu'elles utilisent. Ceci vient confirmer que le soutien financier du gouvernement est une motivation importante pour les sociétés minières qui souhaitent parvenir à une meilleure performance environnementale.

Lu Jing est la directrice générale adjointe aux affaires internationales de Shenzhen Zhongjin Lingnan Nonfemet Co. Ltd. Au cours de ses 10 années dans la société, elle a occupé le poste de gestion des RH puis a été mutée au poste de gestion des investissements à l'étranger en 2010. Elle a également travaillé dans les filiales de la société en Australie et en République dominicaine. Elle détient un doctorat en gestion.

Suivant : Des bactéries philosophales heureuses pour satisfaire la fièvre de l'or 
La mine Jinfeng d'Eldorado Gold utilise le procédé de bio-oxydation
pour libérer l'or de son minerai réfractaire

Traduit par Karen Rolland


Retour à la table des matières | Éditorial : Les programmes de géométallurgie | Voyage : LincangSection technologie : contrôle de l'équipement  | Section Communauté : Les actualités de l'ICM du Canada et d'ailleurs

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF