novembre 2014

Le meilleur de la nouvelle technologie

Compilé par Kelsey Rolfe et Chris Balcom

◢ Vêtements de travail pour l’hiver

RESIZE THIS Honeywell Parka Bib PantsQuand les mineurs travaillent dans des conditions glaciales, il peut être difficile de leur procurer des vêtements chauds et imperméables qui les rendent bien visibles et qui les protègent tout en leur laissant la liberté de mouvements nécessaire pour accomplir efficacement leur travail. C’est pourtant ce qu’Honeywell Safety Products réussit à faire avec le lancement de sa nouvelle collection de vêtements d’hiver ignifuges : la collection TNV (rétroréfléchissante, intrinsèquement ignifuge, pare-vapeur). La parka, le pantalon et la capuche amovible sont faits d’un tissu intrinsèquement ignifuge, comportent une couche isolante résistant au froid, des garnitures rétroréfléchissantes très visibles et sont imperméabilisés. Ces vêtements d’extérieur sont aussi munis d’une ceinture montée élastique souple. Leur conception ergonomique laisse les travailleurs libres de leurs mouvements, à l’aise et productifs. Honeywell a également tenu à utiliser l’isolation la plus efficace possible afin d’en réduire le volume. Les vêtements permettront aux travailleurs d’avoir chaud et d’être à l’aise même par des températures inférieures à - 35 C, mais Roger Paquette, gestionnaire principal de produits à Honeywell, a précisé que ce chiffre suppose que la personne porte en dessous des vêtements normaux tels qu’une chemise en coton et des jeans. « Les vêtements ne génèrent pas de chaleur, celle-ci est générée par le corps », a-t-il précisé. Par conséquent, si la personne est très active et porte des sous-vêtements thermiques, ces vêtements pourraient la maintenir au chaud sous des températures aussi glaciales que -40 C.

◢ Une solution souple

GET flexy Screen matLe criblage est une méthode essentielle pour séparer les particules selon leur taille pendant les opérations de traitement du minerai. Pourtant, Cristian Annoni, directeur du Marketing et des Ventes à Eurogomma, soutient que le processus de criblage est souvent bien plus inefficace qu’il ne le devrait. Par exemple, si le gougeonnage et le colmatage des ouvertures du panneau constituent un problème largement reconnu, M. Annoni souligne que de nombreuses sociétés ont encore de la difficulté à résoudre le problème d’une manière rentable et efficace. Dans le souci de créer une solution facile à adopter, Eurogomma a lancé « GET flexy », un panneau élastique en polyuréthane que l’on peut fixer aux surfaces criblantes de toutes tailles déjà en place. « Il offre une surface flexible très élastique, au lieu des panneaux de criblage habituels, pour toutes sortes de surfaces criblantes », a-t-il déclaré. Quand le tamis vibre, l’élasticité permet au minerai de passer plus facilement par les ouvertures. Le panneau est conçu pour fonctionner efficacement avec des matériaux durs ou souples; il peut s’ajuster facilement aux différents types d’unités de criblage quelles que soient leurs dimensions, offrant l’efficience d’un panneau plus élastique sans nécessiter de modifications importantes de l’équipement en place.

◢ La vision nocturne

FLIR PathfindIR  IDans les conditions de travail obscures et poussiéreuses des mines, les opérateurs de machinerie lourde peuvent avoir de la difficulté à voir les personnes ou les animaux susceptibles de se trouver sur leur chemin, ce qui peut être la cause d’accidents ou de décès. Pour contribuer à prévenir ce genre d’incidents, FLIR Systems a lancé sa caméra thermique de vision nocturne PathFindIR II, qui permet de détecter la présence de personnes ou d’animaux et d’avertir l’opérateur sur un écran placé dans sa cabine. « Elle vous permet vraiment de mieux voir, sur une plus grande distance et de faire plus attention », a déclaré Paul Clayton, directeur des produits automobiles à FLIR. « Il est surprenant de voir combien de personnes se trouvent à l’extérieur de [la zone d’éclairage] des phares dans l’obscurité, et vont peut-être traverser en face de vous. » La caméra, qui est généralement fixée sur la grille avant du véhicule, a un champ de vision horizontal de 24 degrés et, comme elle détecte la chaleur plutôt que la lumière, vous pouvez voir jusqu’à quatre fois plus loin sur la route que vous ne le pourriez avec de simples phares. Quand une personne ou un animal arrive dans le champ de vision de la caméra, la forme est mise en évidence par une case d’avertissement en jaune vif pour capter l’attention de l’opérateur. M. Clayton a ajouté que FLIR prévoit lancer dans les prochains mois un avertisseur sonore en tant qu’élément distinct du système.

Traduit par CNW


Retour à la table des matières | Profil de projet : Kami | Voyage : Ougadougou | Section technologie : les pièces d'usure | Résultats de l'enquête auprès des lecteurs 

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF