septembre 2013

Mot du président

L’exploitation minière au Canada : bien plus qu’une simple exploitation

Par Robert Schafer

Le Congrès international sur les mines (World Mining Congress), organisé par l’ICM à Montréal, a pris fin, et cela me fait réfléchir à la place du Canada sur la scène internationale. Les sociétés minières canadiennes utilisent, nous le savons, des technologies d’exploitation de pointe. Notre personnel d’exploitation définit les normes internationales en matière de productivité, et nous avons recours aux meilleures pratiques en matière de gérance de l’environnement. Partout dans le monde, les sociétés minières canadiennes sont considérées comme des partenaires commerciaux de prédilection par les gouvernements et les communautés. Les institutions financières canadiennes ont une réputation exceptionnelle en matière de financement de projets. En bref, nous sommes fiers que l’exploitation minière canadienne montre l’exemple.


Cependant, être chef de file s’accompagne d’obligations. Nous devons non seulement assurer l’excellence de tous les points susmentionnés, mais en tant qu’industrie, nous devons également nous efforcer de renforcer la qualité de l’industrie internationale en encourageant, voire même en insistant pour que nos homologues mènent leurs efforts quotidiens avec autant de dévouement afin de tirer la même fierté de leur performance.

La portée mondiale de l’exploitation minière canadienne ne repose pas seulement sur quelques sociétés ; elle représente également un vaste ensemble de personnes qualifiées, qui sont des employés expatriés et des conseillers internationaux précieux. Ce sont les personnes qui exportent les meilleurs comportements commerciaux et pratiques d’exploitation canadiens, tout en dispensant les conseils et la formation nécessaires à l’amélioration des compétences et des capacités au sein des communautés.

Lorsque nous évoquons avec les chefs de file des communautés ce qu’une nouvelle exploitation minière peut offrir, nous insistons trop souvent sur les impacts mesurables et finaux, notamment l’augmentation de l’emploi, une plus grande assiette fiscale et d’autres considérations de ce genre. Il serait bon d’également attirer l’attention sur d’autres améliorations pouvant être mesurées indirectement ou de manière plus holistique, telles que des compétences élargies et peut-être une plus grande estime de soi et un sentiment de fierté communautaire. Ces aspects pourraient ouvrir davantage de portes à l’exploitation minière canadienne dans encore bien d’autres régions du monde.

Robert Schafer, Président de l’ICM 

Traduit par Karen Rolland

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF