Oct 13

Lettre du rédacteur en chef

Le plan d’efficacité

Par Ryan Bergen

« Vous voulez savoir si les voies de circulation sont en bon état, vous n’avez qu’à vous verser une tasse de café, placez-la sur le tableau de bord de votre camion et faites une balade à travers votre secteur d’activités à 60 kilomètres à l’heure ». C’était le conseil que Kent Clifton de Caterpillar a transmis durant un événement de promotion et de présentation de produits qui a eu lieu sur le terrain d’essai de l’entreprise au sud de Tucson, en Arizona. L’événement comptait un certain nombre de présentations faites par des spécialistes de gammes de produits et une salle d’exhibition où les invités pouvaient voir des produits Caterpillar en action. Un confrère éditeur qui n’en était pas à sa première visite m’a souligné que le changement le plus important depuis sa dernière visite sur le site, à l’exception de l’enthousiasme de Caterpillar pour les camions de transport à moteur électrique, est la plateforme de messagerie de l’entreprise. Dans le passé, l’accent était mis sur les augmentations, mais l’emphase a été carrément mis sur l’efficacité et le « coût à la tonne » lors de cet événement.

Après une tempête estivale de dépréciations pendant laquelle les sociétés minières ont rapproché leur comptabilité à la réalité du marché, les représentants de Caterpillar avait nombre de suggestions pour le groupe de visiteurs du secteur minier leur expliquant comment rendre leurs activités plus productives et comment contrer la réduction des marges. Des experts ont discuté au sujet de pratiques de chargement et de transport (gestion des pneus, entretien des routes, gestion d’horaire de ravitaillement, optimisation de la charge) et ont montré des améliorations potentielles qui, lorsque combinées, peuvent apporter des avantages considérables.

Notre article vedette dans ce numéro, « L’élimination du broyage » (p. 46) par Eaven Moore, étudie de près comment les changements de circuits de comminution nous permettent de découvrir comment maximiser la valeur des activités. Dans le cas qui nous occupe, plutôt que de raffiner les pratiques en vigueur, tel que proposé par les représentants de Caterpillar, un certain nombre d’experts réclament que le moment est venu de procéder à des changements fondamentaux en matière d’extraction des minerais par les sociétés minières. Pendant que la qualité du minerai d’or diminue et que le dimensionnement des broyeurs pour traiter la capacité de production devient plus difficile, ils suggèrent que le moment est venu pour les usines de traitements d’utiliser plus efficacement des technologies de broyage mal connues et de plus en plus reconnues comme étant éconergétiques.

Ce numéro met aussi en vedette un reportage spécial sur le Sénégal. L’industrie minière de l’Afrique de l’Ouest reste malgré tout pour l’instant modeste, mais présente les caractéristiques pour grandir et, en même temps, pour ouvrir d’autres juridictions le long de ses frontières. Notre reportage est conçu pour donner aux lecteurs une introduction générale du pays, qui devrait le ou la mettre à jour sur la situation de l’industrie ainsi qu’un aperçu des particularités de la culture locale. Comme vous le découvrirez, « Tenue d’affaires décontractée » se traduit mal en Wolof.

Ryan Bergen
Éditeur en chef
editor@cim.org
@Ryan_CIM_Mag

Traduit par SDL

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF