Oct 13

Financement

Des études de faisabilité fiables essentielles sur fond de volatilité du prix de l’or

Par Stephen Mlot

Pendant que l’objectif affiché des sociétés minières est de maximiser la valeur des actions, plusieurs projets n’ont pas été à la hauteur des attentes des études de faisabilité et n’ont pas livré une valeur accrue aux actionnaires. Pour changer cette situation, les dirigeants de l’industrie minière doivent consacrer le temps et les ressources nécessaires à la planification et à l’optimisation stratégique et consacrer plus d’attention à l’utilisation des bonnes données provenant des études comparatives. Les coûts liés à cet effort seront largement remboursés.

En principe, l’objectif d’une étude complète de faisabilité est de confirmer avec suffisamment de précision la viabilité technique et économique du projet et d’en justifier l’exécution. Le plan envisagé sera mis en œuvre rapidement si les résultats de l’étude sont concluants. Et pourtant, le taux d’échec dans l’atteinte des résultats prévus par les études de faisabilité des projets aurifères approche 70 pour cent.

Les prévisions de coûts d’exploitation dans plusieurs études de faisabilité des activités aurifères se situent dans le quartile inférieur de la courbe du coût de production de l’industrie aurifère mondiale. Cela illustre clairement ce qui est devenu chose courante : l’utilisation excessive de l’augmentation des taux de production afin de réaliser des économies d’échelles. Les mines et les usines de traitement où se font l’extraction et le traitement de minerai à faible teneur sont devenues plus grosses. Pour atteindre la capacité de tonnage requise, ce qui dépasse ce que le taux de minéralisation peut soutenir, du minerai à faible teneur est utilisé comme complément. Dans ces conditions, le taux élevé de production engendre une baisse des revenus plus rapidement que les économies d’échelles permettent une réduction des coûts. Cela expose véritablement la mine aux effets négatifs de la volatilité des prix, puisqu’elle n’a pas de stratégie de classement de rechange lorsque les prix baissent de façon significative.

Les lacunes d’une étude de faisabilité récente, comprenant 105 exemples sur une période de 10 ans, ont montré que près de 70 pour cent des situations négatives ont été causées par des facteurs contrôlables et non pas à cause d’hypothèses de prix ou d’estimations des ressources. Les secteurs particulièrement inquiétants étaient la conception des mines et des usines, la sélection de l’équipement, l’estimation des coûts et l’établissement de l’échéancier. Afin de garantir une certitude, une prévisibilité des résultats et une protection contre les mouvements erratiques du marché de l’or, il est important d’obtenir des estimations précises des coûts et des échéanciers et d’optimiser la planification totale de l’exploitation minière en fonction des taux de production et de la politique des teneurs de coupure. Cela doit être fait à l’étape de la faisabilité préliminaire pour garantir que seule une solution optimisée et basée sur des faits puisse passer à l’étape de l’étude de faisabilité. Les études d’optimisation sont parfois réalisées à la suite d’une étude de faisabilité majeure afin d’éliminer les risques d’un projet. Ces études comportent souvent des analyses sur les méthodes de réduction des coûts et sur les façons de tirer le maximum de l’efficacité selon la stratégie choisie et comportent aussi une vision permettant d’améliorer la valeur actualisée du projet plutôt que de chercher de meilleures stratégies.

Une étude comparative est destinée à déterminer la rendement et la productivité. Cette étude fait partie d’une stratégie plus vaste pour améliorer l’exploitation grâce à une prise de mesure, à une analyse comparative, à une détermination des écarts de rendement, à une élaboration et à une mise en œuvre de solutions, ainsi qu’à un suivi continu. Les analyses comparatives sont indispensables pour l’évaluation des pratiques du projet, parce qu’elles fournissent une base de données de résultats d’exploitation réels provenant d’activités comparables. Ces études permettent de valider les entrées et les résultats du projet et de déterminer s’ils sont réalistes et atteignables. Les analyses comparatives fournissent aussi un soutien statistique impartial pour la prise de décisions d’investissement bien éclairées et assurent que des décisions réfléchies sont prises. Comme résultat, nous obtenons un processus d’analyse plus efficace. Les analyses comparatives ne concernent pas uniquement les coûts, mais également ce qui influence les coûts et la valeur générée.

Le processus d’optimisation stratégique tient compte d’une diversité de stratégies d’exploitation, incluant les taux de production et le traitement de différentes teneurs et sert à déterminer l’ensemble de paramètres d’exploitation qui maximisent la rentabilité, habituellement évaluée par la valeur nette actuelle. Cet ensemble de paramètres d’exploitation générera la meilleure valeur possible, peu importe le prix de l’or. Le fait de fonctionner à ce niveau assurera également la meilleure protection contre les caprices du marché de l’or, ce que les actionnaires pourraient apprécier.


Stephen_MlotStephen Hops est ingénieur en mécanique de profession, ingénieur principal des mines et possède une vaste expérience en conception et en planification d’exploitation minière.

Traduit par SDL

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF