mars/avril 2013

Le jeu du pouvoir

Vous avez dit énergie? Tout le monde en a besoin. Et l’Ouest canadien veut répondre à cette demande.

Par Eavan Moore

Même si les sables bitumineux monopolisent l’histoire énergétique canadienne, les provinces de l’Ouest renferment également de riches réserves de charbon thermique, d’uranium et de gaz naturel. Les producteurs et les promoteurs de projet se tournent vers les marchés asiatiques pour vendre leurs ressources en raison des changements de réglementation qui surviennent au Canada et de l’immense potentiel à l’étranger. Ils font ainsi pour une bonne raison : on s’attend à ce que la demande combinée de la Chine et l’Inde représente près du tiers de la production énergétique du monde entier d’ici 2035.

Le retour au noir

Le marché du charbon thermique livré par transport maritime annonce une croissance pour les producteurs de charbon actuels et futurs en Amérique du Nord. Le gaz naturel à faible coût accélère la transition au Canada et aux États-Unis pour se débarrasser de l’électricité produite par du charbon. Pourtant, l’Agence internationale de l’énergie prévoit que la part du charbon dans le panier d’énergies mondial augmente à 1,2 milliard de tonnes d’ici 2017. Cette augmentation serait due en grande partie à la demande d’électricité de la Chine et de l’Inde.

On estime que les exportations canadiennes devraient sensiblement doubler durant la même période. Actuellement, les exportations ne représentent qu’un maigre 6 millions de tonnes par année (MTPA), dont la majeure partie est composée des 4 MTPA provenant des mines en montagne de Sherritt International. On peut également compter la production de 0,5 MTPA de la mine de Hillsborough Resources, sur l’île de Vancouver, ainsi que la production de charbon thermique provenant de l’exploitation métallurgique de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

D’ici 2017, Coalspur Mines Ltée promet d’ajouter 5 MTPA avec son projet Vista, une mine de charbon thermique près d’Hinton, en Alberta. Cette dernière devrait produire 12 MTPA à partir de 2019 jusqu’à la fin de son cycle de vie de 29 ans.

David Montpetit, vice-président, Affaires externes et logistique, de Coalspur mentionne qu’un nouveau financement devrait permettre de commencer la production comme il est prévu en 2015. Selon lui, une facilité d’emprunt de 300 millions de dollars US d’EIG Global Energy Partners « devrait financer la construction de 2013 et celle de 2014 en partie. Nous sommes certains que nous aurons le reste du financement requis en place d’ici la fin du premier trimestre de 2013 ». Les estimations les plus basses indiquent que le coût de construction total serait de 445 millions de dollars.

D’autres projets à l’horizon pourraient également augmenter les exportations thermiques canadiennes. Hillsborough Resources a présenté une demande pour construire une deuxième mine, Echo Hill, près de Tumbler Ridge, en Colombie-Britannique. La production pourrait atteindre entre 1 et 1,5 MTPA sur une durée de vie de 10 à 14 ans en utilisant une combinaison de méthodes d’exploitation minière : l’exploitation suivant les courbes de niveau et l’exploitation à la tarière, au commencement de 2015. Au cours de la même période, si l’autorisation est donnée, le projet de mine de charbon métallurgique proposé par Morien Resources Corp. en Nouvelle-Écosse devrait également produire du charbon thermique tout au long de sa durée de vie de 20 ans. La production initiale servirait à alimenter les usines locales, mais elle percerait le marché de l’exportation si les conditions sont favorables.

Les minières étasuniennes en difficulté visent sur la même occasion, mais à de plus gros volumes. Les producteurs étasuniens ont exporté environ 25 millions de tonnes en 2011, et ils cherchent des manières d’exporter davantage, ce qui inclut un accès accru aux ports de la côte Ouest. M. Montpetit indique que ce développement a encouragé les ports de la Colombie-Britannique à agrandir leurs terminaux de charbon, ce qui peut profiter également aux producteurs canadiens.

Page 1 de 3 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF