février 2013

Des engrenages et des outils

Compilé par Herb Mathisen

Pour un déblaiement efficace

Le Muckmaster 800D de la société RDH Mining Equipment est un chargeur souterrain puissant mais petit, conçu pour être utilisé dans les endroits étroits. « Il est un peu plus petit que les modèles concurrents », indique Gustavo Portalier, directeur de l’exploitation de la société d’Alban en Ontario. Le Muckmaster LHD offre une capacité nominale de 14 000 kg et il est muni d’un moteur de 350 chevaux-vapeur qui respecte la norme d’émissions et de réduction des coûts de carburant Tier 4. Sa benne peut être personnalisée et peut mesurer entre 4,6 et 7,6 mètres carrés, ce qui permet de l’adapter au travail en cours et à l’espace disponible sous terre. Il n’est pas nécessaire de modifier les composantes, le système d’entraînement, les axes ou le cadre du chargeur pour changer la taille de la benne, puisque toutes les bennes offertes ont été envisagées dès la conception de la machine. La visibilité offerte à l’opérateur et le rayon de braquage ont tous deux été améliorés sur le modèle Muckmaster 800D. En outre, le système d’ajustement de la suspension réduit le mouvement du bras et de la benne pendant la conduite en terrain accidenté, ce qui réduit les pertes de matériau.

 

Une formation pour le monde réel 


L’outil de formation 360 Virtual Reality Training, développé par la société QinetiQ de Virginie, donne aux travailleurs la chance de faire face à des situations dangereuses et de développer leurs aptitudes dans des environnements imprévus et interactifs, ce qui leur permet d’apprendre comment réagir s’ils se trouvent confrontés à une telle situation. Les projecteurs diffusent des images en trois dimensions sur un écran modifiable disposé en angle de 180, 270 ou 360 degrés, voire même sur un écran circulaire de 12 mètres de diamètre. L’espace permet d’accueillir de 10 à 12 utilisateurs, y compris un instructeur, afin de s’exercer en équipe. QinetiQ a développé plusieurs programmes de formation par simulation, notamment des secours en mine, des inspections et des scénarios d’incendie en mine de charbon souterraine. Le programme permet de simuler l’installation minière d’un client et s’adapte à cet environnement, précise Mark Nesselrode, directeur technique, modélisation et simulation. Les environnements virtuels sont enrichis d’effets de distorsion qui reproduisent la fumée et comprennent des détails comme les transformateurs et les câbles d’alimentation, qui jouent un rôle important dans les urgences réelles. Les utilisateurs ont tout l’équipement nécessaire pendant les séances de formation, et l’effet des lampes de casque et des boyaux d’arrosage est même répercuté à l’écran. « Tout ce qui se passerait normalement dans cet environnement se produit », résume Nesselrode. « Si le feu n’est pas combattu correctement, il gagne. » Les simulations se basent sur le moteur de jeu Unity.

◢  Extraction de données visuelle

Le logiciel Eureka de Maptek permet aux géologues explorateurs de réunir plusieurs sources et formats de données sur une plateforme uniformisée pour obtenir une image globale de leur projet. Le logiciel peut réunir les systèmes d’information sismique, magnétique, géographique, les levés aériens et d’autres données géophysiques et les représenter visuellement, avec les trous de forage du projet, ce qui permet aux utilisateurs de voir le dépôt de minerai sous tous les angles. Richard Diaz, ingénieur commercial chez Maptek, précise que le logiciel est particulièrement utile pour les développeurs de projets en friche, qui n’ont parfois pas accès aux ensembles de données historiques enregistrées sous différents formats et provenant parfois de quatre ou cinq petites entreprises ayant collaboré au projet. « Nous ne connaissons aucun outil qui permette d’interpréter toutes ces sources à la fois », souligne Diaz, ajoutant qu’Eureka permet d’importer et d’afficher des données aux formats SEG-Y, Esri, CSV et DXF. Grâce aux robustes tablettes de Maptek, les géologues peuvent enregistrer des données dans Eureka directement sur le terrain. Le logiciel permet aussi de modifier des données sur place, et il comprend des outils de suivi.

Des tuyaux bien au chaud

En augmentant la température de l’eau d’autant que 30 degrés C, le nouveau système de chauffage de l’eau de Ranger Mining Equipment Ltd. permet aux foreuses d’exploration de travailler par temps froid sans s’inquiéter de voir leurs tuyaux geler. Le système utilise des chaudières de courant continu de 12 V ou alternatif de 110 V au diesel ou au propane, et les opérateurs peuvent passer d’une source d’alimentation à l’autre en quelques minutes. « Les foreurs aiment pouvoir passer du brûleur au diesel à la torche au propane en cas de panne du brûleur au diesel ou de manque de propane », souligne Adam Purves président de l’entreprise, qui ajoute que l’option d’alimentation au diesel est pratique aussi sur les sites où l’on limite l’utilisation du propane. La résistance thermique d’un pouce de ce produit, ce qui selon Purves est plus grand que sur la plupart des autres systèmes, réduit la contrepression et l’accumulation de sédiments puisque son diamètre est équivalent à celui d’un tuyau d’un pouce. Quand on débranche l’équipement, l’eau s’écoule tout simplement quand on penche le brûleur. Celui-ci est muni d’un interrupteur d’urgence, d’un interrupteur de contournement et d’un détecteur de température élevée qui commande l’arrêt de l’appareil. En outre, des pneus de caoutchouc de 16 pouces remplis de mousse peuvent être posés sur le cadre robuste à quatre points d’appui pour en faciliter le déplacement.

◢  Capacité hors normes

Le concasseur à cône Raptor XL2000 de FLSmidth est plus de deux fois plus grand que ses prédécesseurs, et cela se voit par le rendement qu’il offre. « Actuellement, c’est le plus grand concasseur à cône qui fonctionne dans le monde, à notre connaissance », souligne Fred Gross, directeur de produit mondial. Il ajoute que le Raptor XL2000 peut concasser environ 3 500 tonnes de matériau à l’heure. Avec un poids légèrement supérieur à 400 000 kilogrammes, le concasseur de 2 000 chevaux-vapeur est tout désigné pour les mines à haut débit, et puisqu’il peut remplacer plusieurs concasseurs secondaires ou tertiaires, il peut réduire les coûts d’exploitation. « Il représente vraiment une économie de coûts quand il faut travailler sur un concasseur, si l’on compare au coût d’arrêt de deux ou trois concasseurs lors de l’entretien de routine », ajoute Gross. En outre, puisque toutes ses composantes sont faciles à obtenir, l’inspection et l’entretien en sont facilités. Deux Raptor XL2000 ont été installés récemment dans une mine de l’est du Canada et sont actuellement en fonction, indique Gross.

 

Page 1 de 2 Suivant
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF