Aug '13

Mot du président

Ouvrir la porte

Par Robert Schafer

La « diversité » : un des derniers mots à la mode qui bouleverse régulièrement l’univers des ressources humaines. C’est valable notamment pour l’industrie minière qui, peut-être plus que la plupart des secteurs d’activité, a toujours été l’apanage des hommes d’origine européenne. À l’ICM, nous reconnaissons qu’il faut se pencher sur cet héritage et promouvoir une main-d’œuvre plus diversifiée. Ce processus peut prendre plusieurs formes, notamment : le développement de forums visant à inciter les gens à rompre avec la tradition; l’adoption de programmes qui favorisent le recrutement, la formation et le mentorat des peuples autochtones; la promotion du recrutement et de la rétention des femmes; et une sensibilisation internationale visant à attirer de nouveaux talents au sein de l’environnement d’exploitation.

Le terme « diversité », à mon sens, est utile pour lancer les discussions sur le changement en milieu de travail, mais ne nous mènera pas bien loin. La notion de « divers » implique celle de différence ou de séparation, qui doit être surmontée. J’aime parler du concept d’« inclusivité » qui traduit bien le potentiel qu’un mélange varié de types de personnes, de cultures et d’idées peut apporter à une organisation. Le concept renferme le rapprochement des différents points de vue intellectuels, culturels et techniques au sein d’un groupe de travail, créant une dynamique puissante qui favorise l’amélioration de la productivité et l’innovation. Dans nos lieux de travail, l’inclusivité est une occasion de maximiser la main-d’œuvre.

L’inclusivité est essentielle au mandat de l’ICM et pour moi en tant que président. Avec la création récente d’un comité directeur chargé de cette problématique, nous avons confirmé notre engagement envers cet objectif et en avons fait l’un des principes phares de Vancouver 2014, notre prochain congrès annuel, dont le thème est « Mining 4 Everyone » (L’exploitation minière pour tous). L’inclusivité est également le fil conducteur de mes efforts de sensibilisation s’adressant à nos membres actuels et potentiels et visant à encourager ceux-ci à échanger et à participer aux activités de l’ICM au niveau local et national. Je suis d’avis, et j’espère que vous serez d’accord, qu’il s’agit là de la clé d’un avenir prospère et réjouissant.

Robert Schafer, Président de l’ICM

Traduit par Karen Rolland

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF