sept/oct 2012

Le RHiM explore les sables bitumineux

L’exploitation des sables bitumineux offre une autre perspective de la pénurie de main-d’oeuvre

Par Martha Roberts

Si on ne gère pas la pénurie de main-d’oeuvre émergente, le problème pourrait avoir une incidence importante sur l’exploitation des sables bitumineux et sur l’industrie minière canadienne en général. Le nombre de personnes à l’emploi dans les sables bitumineux continu d’augmenter, mais les récents rapports sur le marché de la main-d’oeuvre du le Conseil canadien des ressources humaines de l'industrie du pétrole prédit une pénurie de 2 000 travailleurs d’exploitation à ciel ouvert et travailleurs associés dans les sables bitumineux d’ici 2020. De plus, le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (RHiM) prévoit un besoin de plus de 9 000 travailleurs d’exploitation à ciel ouvert et travailleurs associés ailleurs dans l’industrie minière canadienne pendant la même période de temps.

Ce besoin alarmant de travailleurs crée non seulement un problème de main-d’œuvre pour les entreprises des sables bitumineux, mais elle augmente la pression sur tous les employeurs du secteur minier au Canada. Les employeurs ont indiqué qu’ils ne peuvent pas concurrencer les salaires élevés, les avantages sociaux importants, les primes et les autres avantages offerts par les employeurs des sables bitumineux. De plus, les dispositions de vol aller-retour attirent les travailleurs d’aussi loin que la côte atlantique du Canada vers les sables bitumineux.

Il est essentiel que nous considérions la planification de la main-d’œuvre et les problèmes du marché de la main-d’œuvre dans les sables bitumineux lorsque nous traitons des problèmes de ressources humaines dans l’ensemble de l’industrie minière intérieure. En réponse à cette situation, le RHiM collabore au projet Mining in Sands avec les employeurs du secteur minier et du secteur des sables bitumineux. Le projet élaborera un profil démographique de la main-d’oeuvre d’exploitation des sables bitumineux et déterminera les problèmes de ressources humaines à court et à long terme ainsi que les occasions offertes aux employeurs des sables bitumineux. De plus, l’étude déterminera le type et la portée des pressions du marché de la main-d’œuvre exercées par les sables bitumineux sur les autres intervenants du secteur minier. Finalement, les membres du projet détermineront les difficultés à satisfaire les besoins actuels et futurs en main-d’œuvre des autres employeurs de l’industrie en raison des activités d’embauche des sables bitumineux. Ils examineront également des stratégies proactives et collaboratives pour gérer les problèmes de main-d’œuvre grandissants.

Un comité directeur formé de bénévoles de l’industrie et d’experts du marché de la main-d’œuvre du RHiM mènera le projet. Parmi les activités, on compte des études, des entrevues, des groupes de discussion, des consultations auprès des employeurs des sables bitumineux, ainsi qu’auprès d’autres employeurs du secteur minier concernés par les pressions de la main-d’œuvre dans le secteur des sables bitumineux. Les activités du projet permettront la production d’un rapport exhaustif sur le marché de la main-d’œuvre d’exploitation des sables bitumineux et sur son incidence sur le reste de la main-d’œuvre minière canadienne. Finalement, le groupe élaborera un plan d’action pour l’industrie grâce à une consultation active et des discussions animées.

Un rapport complet, ainsi qu’un plan d’action pour l’industrie, sont prévus pour le printemps 2013.

Pour consulter les rapports sur le marché de la main-d’œuvre précédent, veuillez visiter le site Web www.mihr.ca ou envoyer un courriel à research@mihr.ca.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF