novembre 2012

Répondre aux besoins de tous

La direction de la section du centre-sud de la Colombie-Britannique cherche à répondre aux besoins de tous ses membres

Par Alexandra Lopez-Pacheco

De gauche à droite: Terry Lynds, Ross Lowry, Jack McLeod, John Austerberry et Lynds Randy profiter d'un jeu de golf | Kelly Tuohey


La région du centre-sud de la Colombie-Britannique est riche, mais pas seulement en métaux et en minéraux : la région possède une communauté solide et soudée de professionnels du secteur minier, qui se sont réunis pour former à Kamloops la section de l’ICM du centre-sud de la Colombie-Britannique. Comptant plus de 220 membres, cette section est l’une des plus importantes de la province et elle a reçu le prix Mel W. Bartley pour sa vitalité.

« Je crois que tout le mérite revient à nos dirigeants, qui sont très dévoués et qui travaillent très fort, ainsi qu’au soutien fidèle de nos commanditaires, les mines de la région et nos membres » précise Richard Weymark, le président de la section.

Selon Weymark, le succès de la section s’explique par le calibre élevé des sessions techniques organisées durant les événements ainsi que par les liens personnels étroits qui se sont tissés entre les membres au cours des années. « Plusieurs de nos membres partagent une histoire commune et se connaissent depuis fort longtemps » explique-t-il. « Les participants ont hâte de revenir à notre assemblée générale annuelle et de revoir tous leurs amis. Ils ont des attentes élevées envers la programmation des activités sociales, ainsi qu’à l’égard de la qualité des documents techniques, des activités de bienfaisance et des bourses que nous sommes en mesure de financer grâce aux revenus générés lors de l’événement. »

L’activité minière est en pleine croissance dans la région grâce aux mines de cuivre telles que celle de Highland Valley Copper et celle de Copper Mountain qui fonctionnent à plein régime, aux mines naissantes, telles que celle de New Afton, qui connaissent une bonne progression ainsi que la prospection aurifère. La section du centre-sud de la Colombie-Britannique évolue au même rythme et offre aux nombreux professionnels des différents domaines du secteur minier venus dans la région des possibilités de formation, des activités de divertissement et le sentiment d’appartenir à une communauté.

« Lorsque nous planifions notre programmation technique, nous essayons de couvrir le spectre le plus large possible de sujets, par exemple les mises à jour concernant certains projets dans la province, les développements intéressants survenus dans une mine en exploitation et des questions qui touchent les gens, la réglementation, l’environnement et l’entretien » indique Weymark. La programmation des activités sociales doit également plaire à tout le monde, et c’est pourquoi elle comprend plusieurs activités, par exemple une activité « accord mets et vins », un tournoi de golf et un banquet lors de la dernière soirée. « Nous nous réunissions six fois par année et nous faisons le bilan après chaque événement, en discutant de ce que nous avons fait et de ce que nous pourrions mieux faire » ajoute-t-il. « Par le passé, la participation à notre banquet n’était pas à la hauteur de nos attentes et c’est pourquoi cette année nous avons plutôt organisé un barbecue pour gourmets. Nous avons opté pour une activité plus décontractée à laquelle les participants pouvaient se rendre après leur tournoi de golf sans avoir à remettre leur cravate et leur veston. Nous avons reçu plusieurs commentaires très positifs. »

Tout au long de l’année, le calendrier des activités de la section est rempli d’événements, notamment des présentations offertes par des conférenciers de renom et la Journée minière annuelle de Kamloops, qui attire des milliers de personnes de tous âges. « Nous invitons les différentes mines de la région et les fournisseurs à installer leurs kiosques pour offrir des activités pour la famille. C’est une journée divertissante qui permet de sensibiliser les gens à l’activité minière » explique Weymark. La section poursuit également ses efforts afin d’offrir des événements pertinents et elle accueillera le colloque MEMO 2013 l’automne prochain.

Les dirigeants de la section du centre-sud de la Colombie-Britannique prévoient maintenir la vitalité de la section en recrutant de nouveaux membres et en partageant leur expertise et leur enthousiasme avec la jeune génération. « Notre plus gros défi a été de faire participer les gens des nouvelles mines de la région » mentionne Weymark. « Mais après plusieurs coups de fil, nombre d’entre eux se sont joints à nous. Dorénavant, notre défi consiste à intégrer de plus jeunes membres à notre équipe de direction. »

Conformément à l’engagement de l’ICM envers la promotion du développement de la prochaine génération des professionnels du secteur minier, la section investit énormément dans l’éducation, notamment grâce au montant de 150 000 $ versé pour une salle à la House of Learning de la Thompson Rivers University, à des contributions régulières au programme Mineral Resource Education de la Colombie-Britannique et à différentes bourses offertes chaque année aux étudiants.

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF