mars/avril 2012

Élargir la portée de l'ICM, une réunion technique à la fois

La section de Saskatoon est lauréate du prix Mel W. Bartley

Par C. Baldwin

CIM Saskatoon Branch 

L'industrie minière de la Saskatchewan est en plein essor et a entraîné un afflux de travailleurs et de projets dans la province. « Beaucoup de choses se passent actuellement », explique Paul Labbé, président sortant de la section de l'ICM de Saskatoon, lauréate 2011 du prix Mel W. Bartley de l'ICM.

Ce prix récompense les efforts de la section en matière de création d'opportunités de réseautage pour les étudiants, de fourniture de supports de formation et de communication à l'industrie minière locale d'informations essentielles. L'industrie se développe, et notre section est déterminée à maintenir le haut niveau de qualité de ses réunions techniques mensuelles, dont les débats sur de nouveaux projets et les progrès technologiques attirent toujours de nombreux participants.

Mais en cette période de croissance extrême, explique Labbé, les sociétés membres sont très occupées. Le recrutement et la conservation de bénévoles pour l'ICM devient de plus en plus difficile. Il est également plus complexe de maintenir l'intérêt et la pertinence de l'institut. « Notre communauté grandit du fait de la croissance et du développement récemment observés dans le secteur, et de nombreux projets restent à venir », ajoute-t-il. « Pour compliquer encore les choses, nous constatons un changement très net dans la démographie de la main-d'œuvre, car la génération du baby-boom commence à prendre sa retraite. Il nous faut davantage de diplômés de qualité. La formation par les spécialistes et les institutions est primordiale pour faciliter la transition de la main-d'œuvre et améliorer l'efficacité de cette dernière. »

Labbé souligne que l'industrie peut mener la plupart des efforts nécessaires pour devancer cette tendance. La section a longtemps soutenu les étudiants via l'octroi de bourses et d'autres programmes de financement, ainsi que par des possibilités de mentorat et d'encadrement permettant de les aider dans leur cursus et dans leur formation.

« Nous offrons nos propres bourses and nous espérons cette année être en mesure d'utiliser une partie de nos fonds de MEMO pour établir un cursus permanent financé par des parties intéressées dans notre section », poursuit Labbé. “Nous cherchons également à élargir nos partenariats au-delà de l'Université de la Saskatchewan pour y inclure le SIATS (programme d'études techniques au niveau des collèges provinciaux) et un programme d'échange avec l'université de Regina. »

La coopération entre la section et l'université de la Saskatchewan remonte à plusieurs années : il y a dix ans de cela, la section a créé dans son conseil d'administration un poste réservé à un membre du corps professoral de l'école d'ingénierie de l'Université de la Saskatchewan pour représenter les étudiants et leurs besoins.

Tout en dirigeant la commission de sélection des étudiants dans le cadre de l'octroi de bourses mises en place par la succursale, le personnel organise les étudiants, encourage leur participation à des événements de l'ICM et identifie les possibilités de soutien des événements estudiantins par l'ICM. « Il est primordial de constituer des réseaux et de développer des relations positives », explique Labb.

La succursale maintient un programme d'événements spécifiquement destinés aux étudiants et a récemment établi un lien encore plus étroit avec l'université. « L'année dernière, nous avons appuyé la création de la première branche estudiantine de l'ICM à l'Université de la Saskatchewan », détaille Labbé. “Les étudiants eux-mêmes sont très enthousiastes par rapport aux efforts mis en œuvre jusqu'ici et nous souhaitons vraiment continuer à encourager ce partenariat. »

Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF