juin/juillet 2012

Sortir de sa zone de confort

Heather White | Vice-présidente, exploitation minière, NovaGold Resources Inc.

Par Alexandra Lopez-Pacheco

« Mon idéal professionnel était de concevoir, de construire et d’exploiter une mine, de A à Z, explique Heather White, vice-présidente, exploitation minière, NovaGold Resources Inc. Rares sont ceux qui ont cette chance. Ce n’est pas tous les jours qu’une toute nouvelle mine est mise en opération. Le facteur temps joue pour beaucoup. Pour que cette chance vous sourit, vous devez être au bon endroit et bon moment. »

Comme par hasard, en 2003, Heather White se trouvait au bon endroit au bon moment et a été embauchée comme ingénieure en chef des mines pour le nouveau projet de 2,9 milliards de dollars d’Inco à Voisey Bay au Labrador. Un an et demi plus tard, elle a été nommée directrice de mine.

« J’étais tellement heureuse, se réjouit Heather White. J’ai pu voir mon rêve se réaliser, j’ai eu énormément de plaisir à faire mon travail et j’ai appris beaucoup de choses que j’applique encore au travail que je fais aujourd’hui. »

Tout au long des 16 années où elle a travaillé chez Inco et Vale avant de se joindre à NovaGold, Heather White s’est obstinée à apprendre et à acquérir de l’expérience dans toutes les facettes possibles d’une chaîne d’approvisionnement et d’une entreprise. « J’aime assumer des rôles différents qui me permettent constamment de relever des défis, d’élargir mes connaissances, surtout dans des secteurs où je n’ai pas d’expertise particulière », fait-elle remarquer.

En 2008, elle a accepté un poste de directrice, marketing, chaîne d’approvisionnement, au sein de Vale Canada Ltd., à Toronto, même si elle n’avait jamais abordé cet aspect des opérations minières. Pendant trois ans, elle a géré la chaîne d’approvisionnement mondiale en nickel de Vale et elle a excellé dans sa tâche.

« Pendant 12 ans, j’avais œuvré à l’extraction de la matière et à son transport par navire ou par train, mais je n’avais aucune idée des étapes qui suivaient. J’ai donc fait le grand saut pour découvrir de quoi il en retournait, en particulier en ce qui a trait au produit final et à la vente. Bref, j’ai appris à connaître la totalité de la chaîne », poursuit Mme White.

En avril 2011, elle a décidé de relever un nouveau défi à titre de directrice de l’exploitation minière avec NovaGold Resources Inc. « Le fardeau administratif est moindre dans les petites sociétés. Il est donc plus facile d’y évoluer et d’y ajouter de la valeur, précise-t-elle. L’élargissement de mes connaissances, mon perfectionnement et la possibilité de contribuer à l’entreprise de diverses façons, voilà ce qui compte pour moi. J’ai besoin d’être stimulée. Autrement, j’ai l’impression de perdre mon temps. »

Tout au long de sa carrière, Mme White s’est toujours efforcée de nouer de nouvelles relations. Un vaste réseau est, selon elle, un atout indispensable dans le secteur minier. « L’exploitation minière est un travail d’équipe. Les champs et domaines sont tellement variés, commente-t-elle. Qu’il s’agisse des finances, des techniques, du traitement, de la géologie ou de l’exploitation minière, vous travaillez toujours en équipe et établissez continuellement des relations. Dans les faits, l’exploitation minière revêt une envergure internationale. Grâce aux équipes mondiales, vous trouvez des points communs et vous gagnez la confiance et le respect de membres de votre équipe. »

En décembre dernier, huit mois après l’embauche de Mme White, NovaGold l’a promue au poste de vice-présidente, exploitation minière. Ses nouvelles fonctions lui ont fait découvrir un autre aspect du secteur. « Mon rêve est devenu réalité, et aujourd’hui, je boucle la boucle. Le projet Voisey Bay m’a permis de concevoir, de construire et d’exploiter une mine. Aujourd’hui, je procède à la fermeture de la mine Rock Creek de NovaGold à Nome, en Alaska, explique Mme White. C’est triste, mais ça fait partie du processus d’exploitation minière... et c’est tout de même un moment excitant.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF