février 2012

Huckleberry va faire des emplettes

Le plan d'expansion exigera du nouvel équipement

Par Jeter Diekmeyer

Le personnel d'achat de Huckleberry Mine a été bien occupé à la suite de la décision du conseil d'administration d'approuver un projet qui prolongera les travaux d'extraction de la veine de cuivre jusqu'à 2021. D'après des dirigeants de l'entreprise, près de 25 millions $ seront dépensés en équipement seulement.

« Nous allons acheter six camions de transport, deux bouteurs, une foreuse de surface, deux niveleuses de maintenance, une excavatrice et de nombreux autres outils, explique Randall Thompson, le vice-président de l'exploitation de la mine. Les installations sont déjà dotées d'une excellente infrastructure desservie par une route forestière et un réseau routier financés par trois parties. Il n'y aura donc que peu de changements sur ce plan. »

Huckleberry Mines Limited, une copropriété d'Imperial Metals et d'un consortium de sociétés japonaises, produit du cuivre et de l'or et de l'argent accessoires. La mine est en exploitation depuis 1997. Sa production actuelle est de 16 000 tonnes par jour environ, extraite de gîtes porphyriques de cuivre-molybdène situés sur le versant sud de Huckleberry Mountain, à 123 kilomètres au sud-ouest de Houston dans le centre de la Colombie-Britannique riche en ressources minérales.

Le plan de l'entreprise pour l'optimisation de la zone principale explique le développement d'une réserve minérale qui est approximativement situé en dessous et légèrement à l'extérieur de la mine à ciel ouvert existante. L'entreprise estime une production annuelle moyenne de 16 000 à 18 000 tonnes de cuivre entre 2011 et 2021. La production ralentira progressivement au fil des deux dernières années de vie utile de la mine alors que les stocks de grade inférieur seront concentrés.

La clé de l'optimisation de la zone principale sera la construction d'une nouvelle installation de gestion des déblais qui débutera en mai. Le nouvel emplacement servira à stocker les rebuts qui s'accumulent dans l'ancienne fosse, ainsi que les déblais du concentrateur produits par l'extension de la mine. La construction initiale de la digue à stériles de départ qui sera réalisée avec les rebuts rocheux autour de la mine devrait prendre environ 24 mois. Toutefois, sa hauteur sera augmentée à plusieurs reprises durant les années à venir.

D'après le rapport technique de la société concernant l'exploitation de la mine, l'installation de gestion des déblais qui sera la troisième construit dans le cadre des opérations de Huckleberry Mines devrait commencer à recevoir des déchets de roche en 2013. La digue elle-même sera un remblai de roc, de terre et sable cycloné ne produisant pas d'acide neufs en zones qui atteindra éventuellement une hauteur finale de 995 mètres.

L'expansion de la mine Huckleberry qui prolongera la durée de vie de la mine de 7 ans maintiendra 230 emplois à temps plein et 30 postes contractuels et créera 50 nouveaux emplois, selon les dirigeants de l'entreprise.

D'après Thompson, les employés de l'entreprise et les résidents de la région avoisinante seront parmi les grands gagnants de l'annonce de l'expansion. « La plupart de gens qui travaillent à la mine viennent de la région et sont restés avec nous tout le temps, même durant les périodes difficiles, déclare M. Thompson. Ils sont donc naturellement fiers et plus emballés que quiconque d'avoir la sécurité d'emploi pour les années à venir, à moins d'un changement dans la demande. Les Premières nations de la région nous appuient puisqu'il y a un effet positif sur les collectivités environnantes. »

Huckleberry Mines prévoir dépenser près de 254,4 millions $ en salaires et avantages sociaux durant la durée de vie du projet, ainsi que des montants additionnels pour les entrepreneurs. Les dépenses totales incluront aussi 119 millions $ en nouvelles acquisitions et 82 millions $ en nouvelle construction.
Publier un commentaire

Commentaires

Version PDF